Rotastic – la critique

Rotastic, un jeu dans lequel vous incarnez un Viking, un sanglier, un elfe ou un squelette qui s’accroche de points d’appui en points d’appui pour récupérer des gemmes. Le but est simple, amasser le plus de points possibles par niveau. Ce jeu de Focus Home Interactive est une création de Dancing Dots et est disponible sur le Live depuis le 21 septembre 2011 au prix de 800 points Microsoft.

La durée de vie et les modes de jeu:
En solo on peut compter sur environ 70 tableaux à la courbe d’apprentissage très bien calculée. La durée de vie est difficile à estimer puisqu’elle dépendra de l’acharnement que vous porterez à accéder aux casques d’or ou de platine. Dans le cas où vous souhaitez atteindre les 200G (gamer score), vous pouvez compter, dépendamment du niveau du joueur, sur une bonne dizaine d’heures de plaisir. Le multijoueur est plutôt anecdotique puisqu’exclusivement local. Une douzaine de cartes sont disponibles de facile à difficile jouable dans deux modes de jeux qui consistent faire le plus de morts ou le plus de points. Bien qu’anecdotique ce mode de jeu est bien agréable avec des amis. Pour finir, le multi n’est pas disponible en ligne et pour moi c’est mieux ainsi, c’est un multi plaisant entre amis, en ligne ce mode perdrait de son sens.

Les contrôles:
Rotastic est un de ces jeux où les contrôles très simples ne font pas une jouabilité simplifiée pour autant. La variété apportée dans les objectifs et la conception des niveaux permettent au jeu de toujours se renouveler. Les contrôles sont simples, appuyer sur A pour s’accrocher au point d’appui, une gâchette permet de changer de direction et relâcher A pour se décrocher. Au final, ce jeu en reste un de scoring, assez casual dans sa façon d’être joué, Rotastic n’en est pas moins hardcore car les objectifs sont parfois très difficiles à atteindre.

Le graphisme:
Le graphisme de Rotastic n’est techniquement pas très avancé, par contre il est très coloré et le côté cartoon, par-dessus des décors à la Donkey Kong Country rend le graphisme humoristique dans son contraste. Chacun des sept mondes a un décor à lui, on passe de l’extérieur à l’intérieur, de la lumière à l’obscurité, le tout en harmonie avec la musique. Certes, on dira que le titre n’est pas tout à fait au point graphiquement. Moi je dis que c’est ce qui donne au jeu sa personnalité.

La trame-sonore:
La trame sonore de Rotastic sans être excellente, est bien réussie. Elle crée une ambiance très sympathique et comique. Mais comme nous sommes dans un jeu sans scénario et que les musiques sont assez répétitives, on se tournera certainement vers notre propre musique ou bien vers l’écoute de balados. Les quelques voix qu’il est possible d’entendre quant à elles sont très bien réussies, mais comme c’est le cas pour les musiques, les voix sont très répétitives.

Conclusion:
Finalement, Rotastic est un jeu qui marche, sans être très innovateur. Il saura amuser les joueurs les plus occasionnels, autant que les plus gros fans de scoring. La petite touche humoristique mêlée aux musiques, aux voix et aux graphismes en fait une expérience tout à fait plaisante. Bien qu’en fin de compte le jeu soit répétitif, il mérite certainement d’être essayé et d’être apprécié à petites doses.

Note finale: 7/10

Points positifs:  

  • Bon niveau de difficulté
  • Ambiance décontracte
  • Peut plaire à plusieurs types de joueur
  • Durée de vie bien dosée

Points négatifs:

  • Répétitif
  • Aucun contenu bonus
  • Musique répétitive

Caractéristiques:

  • Jeux d’adresse de type arcade
  • Offert en version française textuelle
  • Version Xbox 360
  • Solo et multijoueur en local
  • Temporairement exclusif
Merci à Focus Home Interactive et Dancing Dots pour le jeu