Dungeon Hunter Alliance – la critique

Ayant vu le jour en 2009 sur iPhone en 2009 avec un premier volet fort prometteur, la franchise visait un tout autre marché avec une sortie via le PSN de la PS3 il y a environ un an. C’est donc sans surprise que Gameloft remet ça pour la sortie de la nouvelle console portable de Sony. Est-il la meilleure version des trois? Est-ce un jeu qui montre ce que la PS Vita a dans le corps? Je répondrai par la négative en vous expliquant pourquoi.

Le scénario:

On campe le rôle d’un roi qui mort au combat est ressuscité par la fée lumière. Pourquoi me direz-vous? Simple, il doit libérer son ancien royaume des griffes des forces diaboliques. Un scénario certes déjà vu à maintes reprises, par contre il contient un soupçon d’originalité. C’est clair qu’il puise son inspiration à partir de jeu comme Diablo et Torchlight. Ce qui représente une très bonne chose en soit. Dès le départ, dans le menu on nous met devant une première alternative : soit de choisir entre trois classes. Nous avons le choix entre un mage, un guerrier ou un brigand. Chacun venant avec ses habilités propres et son arsenal d’armes au départ. Ils viennent aussi avec des forces et des faiblesses. Ce sera à vous de prendre une décision dans l’optique duquel vous serez plus à l’aise dans un style de combat à un autre. Pour ma part, j’ai choisi le Mage. J’adore faire de la magie pour terrasser les ennemis qui se trouvent sur mon chemin. J’aime bien le corps à corps à l’occasion et même avec cette classe, je peux me permettre de la faire. Donc, prenez place aux commandes de votre personnage et reconquérez vos terres.

Durée de vie et modes de jeu:

Pour la partie solo, il vous faudra compter sur une quinzaine d’heures pour en voir le bout une première fois. Comme dans tout bon hack n’ slash, vous devrez tout explorer et farfouiller partout. Vous devrez passer au peigne fin, villages, forêts, lieux infestés d’ennemis, etc. Lorsque vous tuerez des ennemis ou trouver des artefacts ou des coffres dissimulés partout, vous y trouverez des objets magiques, des armes, des pièces d’amures et beaucoup, beaucoup de pièces d’or. Tout ça pourra être revendu ou échanger dans les marchés. Sans oublier les fameux points d’expérience qui servent de montée de niveau pour ainsi améliorer les forces de votre personnage et d’apprendre de nouvelles habiletés ou magies. Par contre, c’est en complétant les quêtes que ça s’avère le plus payant. Un peu comme Zelda : Ocarina Of Time, une fée vous suivra tout au long de votre aventure et elle pourra vous aider au combat. Pour ce faire, l’écran tactile sera mis à contribution. Vous devrez taper deux fois dans l’écran pour évoquer les pouvoirs de la fée. Très utile lorsque vous êtes encerclé d’ennemis pas très commodes. La personnalisation du personnage est grande et bien pourvue. Par contre, pour certains articles, vous devrez attendre d’avoir atteint certains objectifs ou montée de niveau avant de pouvoir les utiliser. Peut paraître frustrant à l’occasion. Gros bémol à noter, les items sont beaucoup trop petits à l’écran. C’est assez difficile de les différencier. Ayez une loupe avec vous, ça peut toujours servir.

Le gros point positif c’est que cette histoire peut se vivre seul certes, mais est-ce que ça serait amusant de pouvoir le faire à quatre. Et bien, dans ce jeu, vous pouvez. On s’entend pour dire que le jeu se déroulera plus vite, mais restera tout autant amusant et le plaisir en sera quadruplé. Après avoir terminé la quête principale, vous pourrez toujours jeter votre dévolu sur l’autre mode « Fosse Des Épreuves ».

Le graphisme:

Probablement le point sur lequel les développeurs ont le moins travaillé. S’ils voulaient nous démontrer la puissance de la PS Vita, c’est raté. Un graphisme très en deçà de ce qu’on est en droit de s’attendre. Le graphisme est plutôt décevant, très pixellisé et le jeu est truffé de ralentissements. Ça en devient très frustrant lors des combats.  Les environnements sont diversifiés certes, mais les textures sont très mal optimisées.  Ça beau être au début de la nouvelle console de Sony, mais quand même c’est honteux de voir que la version PS3 est bien mieux aboutie. On n’a qu’à penser au jeu Dynasty Warriors : Next, voilà un bel exemple de plusieurs unités sur le terrain avec un beau rendu. Les items sont vraiment trop petits et on les distingue très mal sur le terrain au moment de les amasser. Les effets de magie sont bien, mais on est loin de l’épatement. Point positif, le zoom offert avec l’écran tactile. Par contre, ce n’est pas en zoomant plus que le jeu en devient plus beau, au contraire. Bref, ce titre s’apparente beaucoup plus à un jeu de PS2 que de nouvelle console.

La musique et trame sonore:

La musique comme la plupart du temps dans ces jeux, est partie prenante et c’est encore une fois le cas ici. Les thèmes musicaux sont épiques et se mêlent très bien au rythme de l’action. Une bande originale pourrait même être envisageable. Pour les dialogues, malheureusement c’est très souvent du texte et quelques phrases, mais en anglais seulement. Le jeu est offert avec sous-titres et menus en français. Pour la trame sonore, les effets de magie sont bien et les voix des ennemis sont correctes et sans plus.

La jouabilité:

La courbe d’apprentissage se fait de manière aisée et les contrôles sont bien expliqués et fluides lorsque exécutés. Le manque d’originalité ne vient pas en aucun temps ternir un système de combat très efficace et bien ficelé. La progression du personnage avec les montées de niveaux se fait de manière intuitive et pas trop rapide non plus. C’est un juste équilibre entre le jeu de rôle traditionnel et le hack n’ slash du genre. Lorsque vous trouvez une nouvelle arme, vous pouvez l’assigner sur le champ, pourvu que vous ayez les capacités pour le faire. À noter, toutefois qu’en ayant une arme à deux mains vous privera d’un bouclier, mais deviendra plus puissante. Même chose pour les compétences que vous pouvez associer avec un bouton de la manette. Bref, simple, mais efficace.

En conclusion:

N’est clairement pas la meilleure version du jeu. C’est même à se demander pourquoi Sony a cru bon vouloir l’intégrer sur sa nouvelle console. C’est bien d’avoir des titres pour un lancement, mais à quel point et surtout à quel prix. Il est offert à 39.99$. Quoi 39.99$ me direz-vous? Hé bien oui c’est bien son prix, un vol si vous voulez mon avis surtout lorsque le même jeu est offert via le PSN au prix de 10$. Vraiment, faut arrêter de prendre les consommateurs pour un puit sans fond.

Note finale: 6/10

Points positifs:

  • La personnalisation
  • Le mode campagne à 4
  • La musique épique
  • Le système de combat efficace

Points négatifs:

  • Le scénario peu original
  • Le graphisme très peu optimisé
  • Les nombreux ralentissements
  • Les textures qui se chargent en avançant
  • La PS Vita vraiment mal exploitée
  • La grande redondance
  • Le prix

Caractéristiques:

  • Jeu développé par Gameloft
  • Publié par Ubisoft
  • Jeu de style hack n’ slash
  • De style heroic-fantasy
  • Mode solo ou en ligne a 4 joueurs
  • Offert en version anglaise et sous-titrée en français

Merci à Ubisoft de nous avoir envoyé le jeu pour en faire la critique!

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s