Trials Evolution – la critique (la gravité perd tout son sens)

Après un excellent premier volet nommé Trials HD qui était sorti le 12 août 2009, le studio RedLynx avait causé une surprise en nous offrant un titre solide. La critique et les joueurs l’avaient encensé. L’attente fut longue, mais enfin la suite est là et quelle suite. Maintenant la franchise étant supportée par Ubisoft, les nouveautés sont nombreuses et de qualités. Vous aviez aimé le premier à l’époque? Bien, je peux vous dire que vous allez adorer le deuxième et je vous explique pourquoi.

Durée de vie et modes de jeu:

Tout aussi attrayant et même plus que Trials HD, la suite nous apporte encore une fois beaucoup de plaisir. Au volant de 5 motos qui ont toute une agilité et des réactions différentes, vous devrez traverser avec doigté les parcours qui vont d’un hangar à un cimetière de train en passant par des déserts et des châteaux d’eau le plus rapidement possible et avec le moins d’erreurs possible. Vous devrez gérer beaucoup d’obstacles qui croiseront votre chemin : ascenseur, tremplin, explosif, plateforme qui bouge, et j’en passe. Progresser dans le jeu est assez gratifiant puisqu’il faut un nombre calculé de médailles pour réussir à débloquer les niveaux suivants. Quitte à refaire certaines pistes pour y arriver. Un autre bon point est le fait que l’ont peut voir le « ghost » de ses amis. Ce qui aura pour résultante de vouloir vous surpasser et de battre le score de ceux-ci.

Côté minijeux (en ski, pas de frein, en ovni, etc.) , ils sont assez plaisants et diversifiés bien que certains soit un peu étrange. Pour moi, ça reste très accessoire et ce n’était pas absolument nécessaire, mais c’est quand même agréable d’y jouer. Le mode multijoueur local ou en ligne se résume à faire des courses contre d’autres joueurs. C’est bien, mais pas aussi amusant que la partie en solo. Le mode multijoueur fonctionne selon un système de pointage basé sur le nombre de fois que l’on doit reprendre  une certaine partie du niveau causé par une erreur de notre part et dans quel ordre on arrive à la fin du parcours.

Mais cela ne s’arrête pas là, Trials Evolution nous offre aussi un éditeur de niveau pour nous en donner un peu plus. Ce mode nous permet de faire un niveau à partir d’une piste déjà existante ou de tout faire soi-même. C’est un très bon ajout bien pensé qui rend la durée de vie pratiquement infinie. Le jeu nous offre également la possibilité de modifier notre pilote et les motos à condition d’avoir amassé assez d’argent bien sur. Vous pouvez changer par exemple l’habillement du pilote, les pièces des motos et choisir les couleurs des accessoires entre autres.

Le graphisme:

En général, le graphisme se débrouille très bien. Il faut rappeler que ça reste un jeu téléchargeable. Les ressemblances avec le premier volet sont notables. Le nouveau titre est bien plus vivant et attrayant par contre et il offre des décors extérieurs très définis et diversifiés. Ce qui ajoute un gros plus à l’immersion et ce qui annule l’effet de redondance de toujours passé par le même parcours. Le seul petit coté négatif vient du fait que les textures tardent parfois a apparaître en solo, mais surtout en multijoueur. Le tout demeure très fluide et cela n’affecte pas du tout la jouabilité. Malgré cette petite anicroche, on ne peut qu’être émerveillé par tous les effets spéciaux et décors a couper le souffle que ce titre nous offre. Les développeurs ont mis le paquet et ça se ressent dès que vous enfourchez votre moto pour la première fois.

Musique et trame sonore:

La musique est axée rock/alternatif teintée de hip hop.  Ça prenait bien une musique entraînante pour nous vivre toute l’intensité vécue par votre pilote. Bien quelle soit présente, elle reste quand même illusoire et sombre vite dans l’oubli. Le nombre de pistes sonores n’étant pas très élevé, elles deviennent un peu trop répétitives. Pour ce qui est des effets sonores, les cris heureux et de douleur du pilote sont assez drôles et les bruits des motos et les explosions rajoutent un petit quelque chose à l’immersion.

Les contrôles:

Les contrôles sont forts simples et sont un copié-collé du premier. Le joueur doit jouer avec les sticks analogiques ainsi qu’avec la touche d’accélération et de frein (gâchettes de gauche et de droite) pour ajuster la posture du pilote. Parfois il faut être assez précis et avoir un peu d’instinct pour réussir à franchir certains obstacles. La fluidité est bien représentée, je n’ai remarqué aucune latence entre le moment d’appuyer sur une touche et l’instant ou l’action est reproduite à l’écran.

 En conclusion:

Bien que l’attente de 3 ans peut avoir parue un peu longue, n’en reste pas moins qu’elle fut récompensée par ce petit bijoux. Offert au coût de 1200 points Microsoft, il s’avère un excellent rapport qualité/prix. Un jeu très addictif qui nous offre un challenge permanent. Vous y reviendrez très souvent. Il demeure très agréable autant en solo qu’en multijoueur. Un titre à retenir pour tous.

Note finale: 9/10

Points positifs:

  • Courbe d’apprentissage aisée
  • Des décors diversifiés et biens définis
  • Mode multijoueur en local
  • Durée de vie très conséquente par rapport au prix
  • L’éditeur de niveau
  • Un challenge grandissant
  • Le meilleur du premier volet, revu à la puissance 10

Points négatifs:

  • Musique très répétitive
  • Les textures qui tardent à se charger à l’occasion
  • Le temps d’attente pour commencer une partie en ligne

Caractéristiques:

  • Sortie le 18 avril 2012
  • Développé par RedLynx
  • Publié par Ubisoft
  • Genre: Plateforme, course
  • Exclusif à la Xbox 360 (XBLA)
  • Jeu classé E 10 +
  • Offert en version anglaise ou française
  • Mode solo ou multijoueur jusqu’à 4 (local et en ligne)
About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s