Tom Clancy’s Ghost Recon: Future Soldier – la critique

Le voilà enfin le dernier né de la franchise issue de l’univers de Tom Clancy. Je l’attendais depuis tellement longtemps celui-là. J’ai suivi le développement depuis la première annonce et malgré quelques reports, il est enfin entre mes mains. Est-ce que l’attente de plusieurs années en a valu la peine? Est-ce qu’encore une fois Ubisoft fera honneur à Tom Clancy? Pour le savoir, vous n’avez qu’à consulter le "briefing" qui suit.

Le scénario:

C’est lors d’un attentat à la bombe piégée, que l’escouade Ghost péri. Après ces événements tragiques, une nouvelle équipe est mise sur pied pour retrouver les coupables et remonter jusqu’au leader d’un trafique d’armes. La nouvelle force sera formée de Kozac, Ghost Leader, Pepper et 30K. Ils se lanceront alors dans un combat qui semble perdu d’avance avec à l’enjeu une poursuite qui s’étalera aux quatre coins de la planète. Mais, qui dit argent et pouvoir, dit aussi corruption et trahison et très vite vous aurez tôt fait de vous apercevoir de la menace qui pèse sur l’humanité et qui pourrait très bien être le fondement de la troisième guerre mondiale.

La durée de vie et modes de jeu:

D’entrée de jeu, je peux vous affirmer qu’il y a de quoi faire. Le mode solo se vit de deux manières soit en solo aidé de nos coéquipiers ou jusqu’à 4 en ligne. Votre mission primaire s’étale sur douze niveaux les plus diversifiés les uns que les autres. Par exemple, seulement dans le premier, vous aurez droit à une mission de reconnaissance, une mission de sauvetage et une mission d’escorte. Il n’y a jamais de longueur et l’action de déroule à un train d’enfer. La beauté de la chose vient du fait que votre mission ne sera pas statique, au contraire, elle se déroulera en Afrique, en Russie, en Arctique, etc. Pour ce qui est de la campagne en ligne, les 3 autres personnages sont remplacés par vos amis. Vous devrez faire preuve de stratégie et d’une chimie exemplaire pour parvenir à vos fins. Pour voir ce que vous réserve la fin, il faudra compter entre 10 à 15 heures pour y parvenir. Tout dépendant du niveau de difficulté choisit.

Le  deuxième mode que je vais décortiquer est le Mode Guerilla. À l’instar d’Halo ou Gears Of War, vous devez affronter des vagues et des vagues d’ennemis (une cinquantaine) en essayant de subsister le plus longtemps possible et en essayant de prendre différents points de contrôle sur la carte. Pour s’y faire, vous pourrez soit y aller seul avec l’aide de trois coéquipiers virtuels ou bien jouer sur la même console en écran scindé, mais cette fois-ci en duo.

Ensuite vient le Mode Gunsmith dans lequel vous pourrez façonner votre arme à votre image et profiter des faiblesses de vos adversaires. Avant d’aller au front avec vos petits bijoux, vous pourrez les tester au champ de tir.

Dernier mode disponible est le multijoueur. Vous pourrez vous affronter à 6 contre 6 dans des batailles intenses à 12 joueurs. Vous devrez choisir entre 3 classes Assaut, Spécialiste et Eclaireur. Plus vous performerez et plus vous gagnerez de l’expérience, des niveaux qui vous permettront de personnaliser votre soldat. Ce mode est bien fait et ce n’est pas pour rien, car c’est le studio Red Storm qui est derrière. Les mêmes qui ont travaillé sur le mode multijoueur de Ghost Recon: Advanced Warfighter. Bref, de l’action, de la coopération, des tactiques, des stratégies vous attendent en ligne. À noter, dès l’insertion du disque, il vous faudra une installation d’une vingtaine de minutes avant de pouvoir profiter de votre achat. Il faudra aussi vous créer un compte Uplay à moins que ce soit déjà fait pour jouir de toutes les options en ligne.

Le graphisme:

Sans être à la hauteur de ce que nous offre les Call Of Duty ou Medal Of Honor, le titre se débrouille très bien. Les décors sont très diversifiés, les explosions sont réelles et l’effet reproduit lors du lancer de la grenade flash est le mieux représenté que j’ai vu. Que dire des effets météo? Dans les meilleurs que j’ai vus dans un jeu. Je prends par exemple le niveau dans le désert avec la tempête de sable ou lors de notre arrivée en Arctique, la vue est nulle dû à l’énorme tempête de neige qui fait rage. De quoi vraiment rajouter à l’immersion. Déjà qu’elle est complète. Souvent on reproche aux titres de ce style d’avoir des villes ou villages vides. Hé bien c’est loin d’être le cas ici. La population court partout pour se mettre à l’abri. Faites attention de ce côté, car vous serez noté à la fin de chaque niveau sur les pertes civiles. Je n’ai pas vraiment remarqué de ralentissements, ce qui s’avère un bon point surtout avec toute l’action durant le jeu. Les phases de combat sont épiques. La balistique est bien représentée et  pour se déplacer d’un endroit à l’autre. Quand vous aurez détecté un ennemi, ça sera indiqué dans l’écran tout comme vous quand vous serez près d’un ennemi et qu’il pourrait vous voir, il y aura une jauge qui tournera du blanc au rouge. Vous n’aurez que quelques secondes pour vous abriter et sortir de son champ de vision. Vous aurez droit à plusieurs phases de "bullet time" lorsque vous entrerez dans une pièce ou vous devrez libérer un otage entouré d’ennemis. Les cinématiques sans être superbes, sont efficaces et nous mettent vraiment en contexte du scénario. Elles servent à faire le pont entre les niveaux et vous permettent d’en apprendre plus.

Il n’y a que quelques points négatifs. Vous remarquerez que c’est souvent les mêmes actions qui sont démontrées à l’écran. Comme lorsque vous entrerez dans un bâtiment. Il y a encore les fameux murs invisibles et des bogues de collision. J’ai souvent passé au travers du décor, des membres de mon escouade et des véhicules. Pas bien grave lorsque ça n’affecte pas la jouabilité en tant que telle. Par contre, c’est dommage d’apercevoir ce genre de petits détails surtout que le titre a fait souvent foi de report de date de sortie pour mieux le peaufiner.

La bande originale et trame sonore:

Je vais passer rapidement sur la musique, car on à droit au même pattern que les autres jeux similaires. C’est à dire, une musique plus rythmée lors des phases de combat et beaucoup plus sereine lors de scènes plus calmes. Le tout s’avère d’une bonne efficacité cependant. J’en viens à un des points forts: la trame sonore. L’une des meilleurs parmi les jeux de tirs modernes. Les effets d’explosions, les balles qui sifflent, les grenades qui explosent, les gens qui courent en criant, nos coéquipiers qui donnent des indications sur le champ de bataille, tout ça est amené avec le plus grand soin pour nos oreilles. La synchro labiale tant en anglais qu’en français est parfaite. Mais ça ne s’arrête pas là avec les effets météo que l’on distingue très bien. Le vent par exemple lorsqu’il se lève et se met à souffler. Un autre petit détail qui rajoute à l’immersion. J’aime bien les dialogues entre les membres de l’escouade tout au long des niveaux. La trame narrative nous raconte vraiment très bien l’histoire et nous brosse un excellent "briefing".

Les contrôles:

Encore là, un autre point fort du jeu. Si vous êtes familier avec ce genre, vous ne serez pas dépaysé. La courbe d’apprentissage est très aisée et pour les nouveaux, ça se fera aisément avec un système de commande bien expliqué. Parlant de commandes, elles sont nombreuses, mais bien divisées. La manette entière servira tôt ou tard. D’ailleurs, le didacticiel peut-être soit activé ou désactivé dans la rubrique Options du menu. Tout est accessible rapidement et est reproduit de manière très fluide. Outre l’armement, j’ai adoré contrôler le drone que l’on peut se servir autant sur terre que dans les airs. Très pratique pour repérer les ennemis que l’on ne peut voir cachés à l’arrière d’un bâtiment par exemple ou désactiver certains objets. Il peut être lancé ou rappelé avec une simple touche. Par contre, la conduite manque d’intuition quelque peu. Diriger le Warhound aussi est génial. Il s’agit d’un espèce de "mech" qui télécommandé à distance permet de décimer une armée entière en utilisant soit le mortier ou le lance-roquette. Mais, le meilleur ajout reste le tir synchronisé. Ce qui consiste à choisir les cibles à atteindre jusqu’à quatre à la fois. Les cibles se verrouilleront et vous donnerez l’ordre de tirer à vos coéquipiers au bon moment. L’effet est automatique et meurtrier. Petit conseil, faites-le dans des endroits où d’autres ennemis ne pourraient découvrir les corps. Car en présence d’une mission d’infiltration furtive, dès la découverte d’un cadavre, l’alarme est donnée et vous devrez recommencer la mission. Autre nouveauté qui j’espère reviendra dans les prochains titres de la série: le camouflage optique. C’est comme si vous portiez la cape dans les films d’Harry Potter. Vraiment pratique pour passer près des ennemis sans vous faire repérer. Et le PS Move dans tout ça. Pour moi, ça reste très esthétique comme implémentation et je me demande pourquoi cet ajout? Ce jeu n’en avait vraiment pas besoin, car il n’est utilisé que dans la personnalisation des armes.

En conclusion:

Tom Clancy n’a pas à s’inquiéter son nom est encore synonyme de succès et de qualité. Ubisoft a fait une job du tonnerre. J’ai eu du plaisir dès le début de mes premiers tirs. Tant en solo qu’en multijoueur ou avec ses amis, ça demeure une expérience intense et pleine de rebondissements. C’est le meilleur Ghost Recon depuis le début de la franchise. Vous pouvez l’acheter les yeux fermés.

Note finale: 8.5/10

Points Positifs:

  • La durée de vie tant en solo qu’en ligne
  • L’immersion totale
  • La fluidité des combats
  • La trame sonore teintée d’intensité
  • La synchronisation des tirs
  • Le camouflage optique
  • La diversité tant des décors que des missions

Points négatifs:

  • Quelques bogues de collision
  • Le PS Move (pourquoi?)
  • J’aurais pris 4 ou 5 heures de plus

Caractéristiques:

  • Jeu développé par Ubisoft Paris, Ubisoft Roumanie et Red Storm
  • Publié par Ubisoft
  • Jeu de tir tactique
  • Offert sur PS3 et Xbox 360, bientôt sur PC
  • Expérience solo ou multijoueur
  • Version intégrale anglaise ou française
  • Implémentation de la PS Move

Merci à Ubisoft de nous avoir fait parvenir le jeu pour en faire la critique!

About these ads

Un commentaire sur “Tom Clancy’s Ghost Recon: Future Soldier – la critique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s