Chèque De Paye – 12 juillet 2012

Laissez-moi d’abord souhaiter le bonjour à tous les lecteurs de Facteur Geek qui découvrent cette chronique aujourd’hui ainsi qu’un gros merci à ceux de CJUAP qui, je l’espère, me suivent lors de ce petit déménagement. C’est juillet après tout!

Pour ceux qui n’ont jamais lu cette chronique, le thème est très simple; chaque semaine je suggère des jeux sur lesquels dépenser votre « chèque de Paye ». OK, je ne suis pas un génie du marketing. Xbox, PlayStation, Nintendo, PC, Apple, tout y passe. Mes anciens articles sont toujours disponibles sur le site audeladuprocesseur.tumblr.com. Je vais faire de l’autopromotion ici, et vous suggérez d’aller y faire un tour, surtout si vous jouez avec un budget en tête, puisque plusieurs des jeux proposés ont baissé de prix depuis.Bon, maintenant que les formalités sont faites, on peut attaquer le sujet de cette semaine.

J’ai du mal à croire que je n’avais jamais parlé de The Saboteur. Encore cette semaine, je voyais des copies sur les tablettes du magasin. Probablement le jeu qui peut vous donner le meilleur rapport durée/prix pour 15 $, et même moins à certains endroits.

The Saboteur, c’est tout d’abord une histoire basée sur un personnage historique bien réel. William Grover-Williams, qui pour le jeu est rebaptisé Sean Devlin. Tout comme William, Sean est un pilote automobile, qui se voit combattre avec la résistance française lors de la Deuxième Guerre mondiale. Mais là s’arrête la comparaison historique, en fait le reste du jeu est plus proche de Inglorious Basterds que de votre cours d’histoire.

Le jeu est du type action-aventure, à la troisième personne. L’univers est de type ouvert, avec une carte qui nous permet de visiter Paris et plusieurs endroits de France et d’Allemagne. Penser à la série Grand Theft Auto, c’est en fait la comparaison qui revient le plus souvent. Devlin peut « emprunter » n’importe quel véhicule dans les rues de Paris, ce qui est pratique puisque la carte est très grande. Les zones occupées sont en noir et blanc et la couleur y revient lorsque l’on termine une mission dans ce secteur. En plus de la quête principale, il y a bon nombre de quêtes secondaires, ainsi que les 1300 et + point de contrôle et armement nazi à détruire en mode libre. Si, on peut s’imaginer finir la campagne entre 12 et 18 heures, sans aucune « quête sur le côté ™ » ni destruction de sites nazis, imaginez-vous le temps que vous pouvez y perdre.

tour eiffel
Paris a toujours été reconnu pour ses activités touristiques.

The Saboteur n’est pas un jeu facile, et même si la tentation de « rentrer dans le tas » est là, vous allez vite vous ravisez, puisque plus vous faites de dommage plus les soldats appellent de renfort, les niveaux d’alarmes augmentent de 1 à 5 et cela devient de plus en plus difficile d’échapper aux forces occupantes. Exemple : au niveau 5, des avions de chasse vous poursuivent, et il n’y a que deux endroits disponibles sur la carte pour se cacher. Heureusement pour nous Devlin peut acquérir des améliorations. Il sera à vous de choisir si, vous désirer devenir un meilleur tireur, bagarreur, mécanicien, etc. Contrairement à plusieurs jeux qui nous donnent un certain nombre de points à dépenser sur des améliorations, The Saboteur nous demande d’accomplir des actions, un peu comme les trophées de la PS3 ou les achèvements de la Xbox.

Le côté conduite est bien servi, on a du plaisir à se promener en vieille voiture et si vous êtes très bon vous réussirez peut-être à voler un char d’assaut. On débloque les voitures en les conduisant, ou en les achetant dans divers garages, parlant de garage, il y a aussi les marchés noirs qui vous permettent de refaire le plein de munition et acheter de nouvelles armes.

race car
Une mission très difficile, on doit absolument gagné la course pour poursuivre.

Même si les personnages sont des caricatures de stéréotypes (Sean est un Irlandais gros buveur et bagarreur) et que l’histoire principale est simple (vengeance et destruction), il y a tellement de choses à faire dans The Saboteur que chaque joueur peut y jouer de façon différente. Il vous arrivera probablement d’oublier la campagne à un certain moment tellement vous serez occupé à visiter la tour Eiffel ou les différents sites de Paris.

C’est un crime que ce jeu n’a pas eu de meilleures notes ni un meilleur succès commercial. Il y a un DLC disponible, intitulé The Midnight Show, qui ajoute des bordels, cachettes, voitures et la nudité dans le jeu… Cet ajout venait gratuitement avec un jeu neuf, mais il n’est vraiment pas nécessaire. Disponible sur Xbox 360, PS3 et Windows. En plus d’une version iPhone.

-Eric Chamberland

Twitter @chambee