Chèque De Paye – 26 juillet

HOHOHO! Si le 25 juillet est le Noël du campeur, le 26 est officiellement le « Boxing Day » du campeur. Alors, quoi de mieux que de retourner le séchoir ou le « hot digidy dogger » que votre matante vous a donné et utiliser l’argent pour vous acheter de vrais cadeaux.

J’apprenais cette semaine le retour sur scène d’Iron Maiden, ce qui est quelque chose d’effrayant, mais pas pour les bonnes raisons. Je me suis donc inspiré de cet instinct primal pour les suggestions de cette semaine.

Condemned Criminal Origins est non seulement un jeu qui va vous faire craindre pour votre santé mentale, mais aussi un des rares jeux qui a fait le chemin inverse, c’est-à-dire de la console au PC. Condemned est un jeu presque en noir et blanc, dans lequel on incarne un Détective. On doit enqu^ter sur des crimes en ramassant des indices grâce à un genre de scanner, un peu à la Batman. Mais ce qui a fait la renommer du jeu, c’est le combat. Condemned est, ce que l’on pourrait appeler, un « First Person Hitter ». Dans Condemned, il n’y pas beaucoup de balles de fusil, à la place, on doit se battre au corps à corps avec n’importe qu’elle arme qui nous tombe sous la main : 2×4, tuyau de plomberie, pied de biche, bâton de baseball et planche cloutée, ne sont que quelques une des « armes » à notre disposition. Comme je disais, les munitions sont rares et les armes que l’on ramasse ne sont chargées que de ce qu’il reste dedans après un combat. Il faut donc taper sur l’ennemi qui possède un fusil en premier. Dans ce sens, ça ressemble un peu au jeu I Am Alive. Le système de combat nécessite de parer les coups de nos adversaires, quelque chose qui est difficile à faire dans ce type de perspective, mais que Condemned réussit plutôt bien. Si vous avez aimer les jeux de la série Chronicles Riddick, c’est dans le même esprit, mais différents au point de vue de l’exécution. Condemned est un jeu noir, pas seulement l’histoire (qui est OK en passant), mais aussi l’environnement, qui nous plonge dans des endroits mal éclairer, de nuit ou les deux. Finalement un mot sur l’intelligence artificielle, qui est vraiment au-dessus de la moyenne, avec des ennemis qui se sauvent, font des feintes, ou tous simplement tentent de vous attirer vers un endroit où il y a plus d’ennemis. Disponible sur XBLA pour 19.99, sinon en usagé, la version PC est plus difficile a trouvé, mais contient des extras.

Saviez-vous, qu’il y à l’Université de Montréal un professeur qui étudie le jeu Silent Hill? Eh bien, vous allez vous coucher moins niaiseux. Silent Hill est depuis 1999 la référence dans ce que l’on appelle les jeux de « survival horror ». Il y a deux types de joueurs, ceux qui jouent à Silent Hill et ceux qui l’ignorent. C’est vrai que la série n’est pas facile d’approche, contrairement à Dead Space,qui penche plutôt du côté action, Silent Hill nous laisse plutôt au dépourvu face à des ennemis plutôt sournois. Celui que je vous conseille aujourd’hui c’est Silent Hill Collection qui inclut les jeux Silent Hill 2 et 3 en version HD. Silent Hill 2 est considéré par plusieurs comme le meilleur de la série. Les histoires de Silent Hill se ressemblent presque toutes; notre personnage arrive dans la ville de Silent Hill, soit par hasard, soit par invitation, pour retrouver un être cher disparu. Évènements paranormaux, monstres et dimensions temporelles viennent nous mettre des bâtons dans les roues en même temps que l’on découvre un culte qui tente de réanimer des démons, etc. Les comparaisons sont faciles : Resident Evil, Alan Wake… En plus il faut mentionner que les jeux ne sont pas des suites, la série emprunte, revisitent les jeux précédents tout en amenant de nouveaux éléments. Un peu sur le modèle des Manga ou des Comics books ou chaque nouvel auteur raconte l’histoire à sa manière. Cette collection est une bonne façon de découvrir la série en plus de vous empêcher de dormir, elle est disponible sur Xbox 360 et PS3.

-Eric Chamberland

Twitter @chambee