Top 15 des meilleurs jeux XBLA et PSN de 2012

Voici la liste des meilleurs jeux téléchargeables (PSN, XBLA) de l’année 2012!

Ce top 15 n’inclut que des jeux parus originalement en 2012 (pas de version HD) sur PSN et XBLA. Leur classement se fait selon le plaisir qu’ils procurent (subjectif) et leur originalité (sont-ils une suite ou innovateurs). Je tiens aussi à préciser que ce top ne reflète que mon opinion personnelle et que je sais parfaitement que tous ne seront pas en parfait accord avec celui-ci.

Si vous avez des commentaires, que vous voulez partager vos choix, etc., pas de gêne, ce serait très apprécié. De plus, des tops 10 des jeux téléchargeables (PSN et XBLA) des années précédentes pourraient aussi être produits si les réponses à celui-ci sont positives.

15. Sine Mora (Digital Reality) (PS3/Vita, Xbox360, PC)

Sine Mora est un magnifique Shoot ‘em up qui se déroule dans un univers Diesel Punk varié et travaillé. La jouabilité est nerveuse et épique; la moitié du temps de jeu est occupée par de géants patrons homériques. La création de Suda 51 utilise un système de jeu basé sur le temps, plutôt que sur la barre de vie et offre plusieurs bonus intéressants et des modes de jeux supplémentaires. Malgré ses quelques défauts, Sine Mora ne laissera personne indifférent, il est accessible dans son mode scénario, mais bien plus corsé dans ces modes défis et arcade.

14. Closure (Eyebrow Interactive) (PS3, PC)

Closure est un jeu étrange, au visuel insolite et au son bizarre. On se trouve devant un jeu de puzzle très intéressant et innovateur, exécuté avec beaucoup d’intelligence. Dans Closure, tout ce que vous ne voyez pas, n’existe pas. C’est-à-dire, que pour progresser il vous faudra jouer avec la lumière, car sans lumière c’est le néant qui vous attend. Comme ce fut le cas pour Super Meat Boy, Closure a débuté jeu flash et au fil des années, et des prix qu’il remporta, il fut développé sur console et PC pour notre plus grand plaisir.

13. Shank 2 (Klei Entertainement) (PS3, Xbox360, PC)

Le premier Shank avait été bien reçu par la critique et depuis, Klei a amélioré tout ce qui ne marchait pas bien pour pondre cette excellente suite. Le jeu est visuellement renversant, tout en bande dessinée, et la musique rock western fonctionne à merveille. Shank 2 est un beat them all rapide qui ne fait pas dans la dentelle; tronçonneuses, couteux, sabres, fusils de toutes sortes et bien sûr, beaucoup, beaucoup de sang sont à prévoir. Il y a donc pas mal de possibilités et de variétés dans la jouabilité de ce cher Shank 2.

12. Tales from Space: Mutant Blob Attack (Drinkbox Studios) (PS Vita, PC)

Mutant Blob Attack est le second opus de la série Tales from Space. Dans celui-ci, les niveaux sont plus courts, mais plus nombreux, les contrôles sont simplifiés et la conception des niveaux également. Toutes ces petites modifications rendent l’action plus rapide et font de ce jeu un titre bien plus amusant que sont prédécesseur. La musique colle très bien avec le look et crée une bonne ambiance. Le jeu devient de plus en plus jouissif tout au long de la progression; notre blob devient gigantesque et l’enfant en dedans de nous, il « tripe solide »!

11. Retro City Rampage (Vblank entertainement/Brian Provinciano) (PS3/Vita, Xbox360, PC)

Retro City Rampage est une parodie, mais aussi un hommage intelligent aux jeux vidéo de tous les âges. Les références coulent de partout, il y en plus qu’il est possible d’en trouver et elles sont toutes amenées intelligemment. La jouabilité va aussi plus loin que le simple GTA clone, les missions sont variées et « capotées » et l’histoire est peut-être plus un prétexte, mais elle accroche malgré tout. Visuellement RCR est en pur 8Bits et il en va de même pour son aspect sonore. Un régal pour tous les fans du genre et les nostalgiques.

10. Hell Yeah! Wrath of the Dead Rabbit (Arkedo) (PS3, Xbox360, PC)

Comme c’est le cas pour Retro City Rampage, Hell Yeah! fait dans le survoltage. L’univers est très détaillé et complètement fait en animation traditionnelle, le visuel de ce titre ne peut que faire tourner la tête. L’humour est très présent et les mouvements d’achèvement de bosses sont toujours des plus plaisants. Un jeu assez classique dans son fond, Hell Yeah! ne réinvente rien, mais fait bien à peu près partout. Plusieurs améliorations sont présentes et plus encore vous attend en enfer. Hell Yeah! a beaucoup divisé cette année, mais il mérite certainement un essai, ne serait-ce que pour apprécier la qualité du travail qu’il y a derrière lui.

09. Papo & Yo (Minority) (PS3)

Papo & Yo est l’exemple parfait du jeu qui divise; artistiquement impeccable, le titre de Minority est loin de l’être techniquement. La jouabilité est très basique et les puzzles souvent trop simples, mais l’histoire racontée ne peut que toucher, malgré son approche très brutale à certains moments. La direction artistique, musique et univers enchanteur, profite grandement à la narration. Là où le bât blesse un peu c’est au niveau des possibilités très limitées de la jouabilité et la linéarité excessive, mais en se laissant transporter dans l’univers on les oublie aisément.

08. Quantum Conundrum (Airtight Games) (PS3, Xbox360, PC)

Est-ce Portal 3? Détrompez-vous, Quantum Conundrum est un titre qui s’inspire indéniablement du jeu de Valve, mais dans une ambiance totalement opposée et avec des mécaniques propres à lui-même. Le jeu de puzzle à la première personne a encore beaucoup à offrir. Un jeu chaleureux, qui se déroule dans un manoir et qui fait appel aux poids, à la gravité et au temps pour résoudre ses salles. Ceux qui ont aimé Portal aimeront indubitablement Quantum Conundrum. Certainement pas aussi intelligent ni aussi profond que le jeu de Valve, le titre d’Airtight mérite tout de même l’attention des amoureux du genre.

07. Dust: An Elysian Tale (Humble Hearts) (Xbox360)

Dust est un Beat them all RPG au visuel épatant, on se croirait dans Bambi avec les cerfs et les lapins qui se promènent dans la forêt, wow. Une grande carte, des quêtes sur le côté, des objets cachés et un système très complet d’améliorations font de Dust un grand jeu. Dans celui-ci, il y a des magasins pour s’acheter armures, vie, accessoires comportant des bonus, etc. On peut aussi fabriquer des objets, et comme c’est aussi un Beat them all, il y a les nombreux combos et de nouvelles attaques à débloquer. Comme RGP c’est très réussit et comme Beat them all c’est … très réussi aussi!

06. Mark of the Ninja (Klei Entertainement) (Xbox360, PC)

Mark of the Ninja est le deuxième jeu de Klei à être paru cette année et il trouve lui aussi sa place parmi les meilleurs jeux téléchargeables de 2012. Celui-ci laisse de côté l’action pure du beat them all pour se concentrer sur l’aspect infiltration. Identique visuellement à Shank 2, mais dans des teintes plus sombres, Mark of the Ninja est un excellent jeu d’infiltration, on se déplace de cachettes en cachette, on attire l’attention des gardes pour mieux les éliminer, on éteint les lumières, etc. tout du bon jeu d’infiltration se trouve dans Mark of the Ninja.

05. Knytt Underground (Nifflas’ games) (PS3/Vita, PC)

Knytt s’est avéré une vraie surprise cette année. On connaissait (ou pas) les deux Freewares du même nom, mais ils n’avaient rien à voir avec ce Metroidvania gigantesque et intelligent. Knytt est un jeu d’exploration dans lequel on doit trouver des objets qui se trouvent dans des endroits difficiles d’accès. Ceux-ci demanderont réflexion, mais aussi adresse pour être récupérés. L’ambiance créée par des décors contrastés et une musique d’ambiance est aussi une réussite. Le jeu demandera des heures à compléter et tiendra quiconque accroché devant son écran. De plus, il y a des tonnes de secrets à découvrir.

04. The Unfinished Swan (Giant Sparrow) (PS3)

The Unfinished Swan est un jeu tranquille qui demande un peu de réflexion, mais qui se veut principalement une expérience relaxante. On parcourt un monde étrange, dépourvu de couleur en se guidant avec de la peinture. Il n’y a aucun ennemi, seulement Monroe et le signe inachevé. L’effet est enivrant, les tâches de noir sur le blanc, c’est magnifique. L’histoire racontée au fils du jeu est simple, mais comme pour un conte, on se laisse transporter. De plus, les quatre chapitres du jeu introduisent une nouvelle mécanique, on ne tombe donc pas dans la redondance. Ajoutez à cela une excellente musique et vous avez un jeu à couper le souffle.

03. Journey (thatgamecompany) (PS3)

Journey est un jeu magnifique, du menu à la fin du générique, tout est envoutant, féérique. Cette expérience qui réunit la simplicité épique, la musique transcendante et le visuel épuré ne peut que toucher le plus hermétique des joueurs de FPS, Beat them all et autres jeux extrêmement violents. De plus, l’expérience multijoueur est aussi  marquante puisqu’elle implique l’entre aides sans la communication. Journey est une aventure qui doit être traversée du début à la fin en une seul session de jeu pour être pleinement appréciée, c’est pourquoi sa durée de vie n’excède pas les 2h.

02. Walking Dead (telltale games) (PS3, Xbox360, PC)

Telltale games nous prouve cette année que le point and click est loin d’être mort et enterré, il est toujours présent et continue d’être innovateur. Walking Dead est un excellent jeu qui emprunte beaucoup à Heavy Rain tout en restant lui-même. Le visuel est très réussi et le scénario, wow! Il n’y a rien de plus à dire sur celui-ci que wow, mais je vais quand même me forcer et dire que comme la série télé, il est du genre à stresser le joueur autant qu’à lui faire verser quelques larmes, en plus de le surprendre. Les choix impactent vraiment l’aventure, mais la fin restera la même, peu importe les décisions prises, un peu comme la forme d’un oignon :D.

01. FEZ (Polytron/Phil Fish) (Xbox360)

FEZ était attendu depuis longtemps et quelle surprise! Une direction artistique sans reproche, une jouabilité très novatrice, une saveur rétro zen, des puzzles intelligents et une tonne de secrets, quoi demander de plus ? Ah oui, des moments épiques… hé bien, il y en a! FEZ me fait penser à un bon mélange de Knytt et Journey, on a l’exploration, la réflexion et le monde immense du premier, combiné avec les moments épiques, la musique fantastique et la narration épurée du second, et comme The Unfinished Swan, il n’ennuie pas malgré l’absence d’ennemis.

Mentions honorables:

Déceptions :

Les déceptions ne sont pas nécessairement de mauvais jeux, mais des jeux desquels on en attendait beaucoup plus.

01. Deadlight (Tequila Works) (Xbox360, PC)

Artistiquement sans reproche, Deadlight avait tout d’un bon jeu, mais au lieu d’ajouter au graphisme une jouabilité nerveuse et précise, Tequila Works nous  offre des contrôles qui répondent mal en plus d’être mous. On en attendait évidemment plus de ce titre provenant du summer of arcade.

02. Warp (Trapdoor) (PS3, Xbox360, PC)

Warp n’est pas un mauvais jeu, mais il est répétitif et l’intelligence artificielle est défaillante, pour un jeu d’infiltration, c’est problématique. Peut-être que comme pour Deadlight on en attendait trop de Warp, mais le plus dommage dans tout cela c’est qu’il est novateur, c’est seulement que les mécanique sont mal exploitées.

03. Shoot Many Robots (Demiurge Studios) (PSN, Xbox360, PC)

Encore une fois, direction artistique sans reproche, mais de mauvais choix gâchent l’expérience. Les contrôles sont loin d’être ergonomiques, les niveaux sont tous pareils et le prix des améliorations si exorbitant que même le plus acharné devra finalement débourser de sa poche pour tout acquérir. Je n’ai rien contre les « free-to-play » qui donne leur jeu et se rattrapent de cette façon, mais Shoot Many Robots est payant!

04. Alan Wake’s American Nightmare (Remedy) (Xbox360, PC)

Alan Wake’s American Nightmare est un bon jeu, mais il est loin de faire honneur à son nom, c’est pourquoi il se retrouve autant dans les mentions honorables que dans les déceptions de l’année. Répétitif, moins profond et peu novateur, American Nightmare est plus un amuse-bouche pour les fans qu’une véritable suite.

Merci et bon jeu à tous!