(CRITIQUE) Forza Horizon – Rally

 

Depuis la fin de du projet Rallisports Challenge sur la Xbox et la mort de Collin McRae, rare sont les jeux qui ont fait dans le style de course côté Rally, appart Dirt, Codemasters n’a eu aucune réelle compétition depuis plusieurs années. C’est chose du passé avec la franchise Forza transformée en mode Rally. Cependant, à quel point il deviendra un compétiteur sérieux? C’est ce que vous découvrez en lisant mon compte-rendu de mon expérience avec Forza Horizon – Rally.

Dès le départ, je vous mets en garde, car tout ce que vous connaissez de Forza Horizon prend le bord. Les courses parmi le trafic, le jeu qui pardonne et fait dans la facilité, l’amusement sans se prendre la tête. Tout ça est loin devant maintenant et fait place à un niveau de difficulté rehaussé à la Forza. Dorénavant, ça sera vous contre la route. Je me voyais entrer dans une partie du monde d’Horizon et continuer à avoir du plaisir. Au lieu de ça, il s’agit d’une véritable extension, mais qui n’a aucun rapport avec Horizon.

Forza Horizon Rally #1

Ma déception la plus grande vient du fait que l’on se retrouve devant une succession de courses dans un couloir avec comme seul ennemi le temps. J’aurais vraiment aimé croiser des adversaires sur la piste pour apprécier le pilotage et ainsi avoir droit à une compétition entre pilotes. Pas seulement à celui qui négociera les virages avec la meilleure dextérité. À            quoi avez-vous pensé Turn 10 et Playground Games? Je prends exemple avec le contre-la-montre en vélo. C’est vivant, c’est compétitif, c’est plaisant à regarder lorsqu’un cycliste en rejoint un autre pour le dépasser ou combattre roue dans la roue. Contrairement à un contre-la-montre en voiture qui est tout saut plaisant. Tout ça peut sembler vraiment négatif.

Cependant, je ne serais pas honnête de ne pas citer les points forts et ils sont nombreux. Tout d’abord, on a droit au même graphisme que Forza Horizon. Les voitures sont très bien modélisées, les décors sont superbes et dignes du photoréalisme, l’effet de vitesse est l’un meilleur dans un jeu de course version vidéoludique, la maniabilité derrière le volant (on s’y croit vraiment), les directives du copilote et la trame sonore. Tout ça malgré que tout se vit en solo, rajoute un gros facteur immersif.

Forza Horizon Rally #2

Certes l’animation fait place aux directives, mais entre vous et moi, la concentration est le point central lors d’un rally, donc décision compréhensive. En course, je n’ai pas vraiment remarqué de bogues appart quelques bogues de collision, mais rien de bien grave.

Bref, je crois que j’ai fait le tour. Est-ce mauvais pour autant? Non, par contre au prix de 1600 points, je vous conseille d’attendre que le prix baisse un tantinet, car ce n’est pas pour tous. Toutefois, je le recommande aux pilotes en herbe qui ont besoin d’un réel défi. Une question subsiste dans ma tête depuis que j’y ai joué. Est-ce une avenue empruntée qui donnera au final une nouvelle franchise à Forza?

Cote FG: 6.5/10

 Points positifs:

  • Toujours aussi plaisant pour les yeux
  • L’effet de vitesse
  • La chimie entre pilote/copilote
  • Le pilotage technique

Points négatifs:

  • Terminé le monde ouvert
  • L’aspect compétitif inexistant entre pilotes
  • Le prix trop élevé

Caractéristiques:

  • Développé par Playground Games et Turn 10 Studios
  • Publié par Microsoft Studios
  • Jeu de course de voitures
  • En solo et en ligne
  • Exclusif à la Xbox 360
  • Version anglaise ou française intégrale
  • Site officiel: http://forzamotorsport.net/fr-FR/FH/Default.aspx

Merci à Microsoft de nous avoir fait parvenir le jeu pour en faire la critique.