Jim Sterling victime d'une autre atteinte à son droit de critique

 
JimSterlingFG
Le critique « avocat des consommateurs » et fondateur du « Jimquisition » a récemment été victime d’une énième attaque sur son compte Youtube. Certains développeurs indépendants n’apprendront jamais la leçon.

Des développeurs sans scrupule, y’en a partout. Prenez Wild Game Studio par exemple pour avoir envoyé un désormais célèbre DMCA (Digital Management Copyright Act) strike contre John « TotalBiscuit » Bain pour avoir critiqué Day One: Garry’s Incident sous prétexte qu’il n’avait pas le droit de faire du profit avec le contenu du jeu MÊME si le développeur a été très heureux de donner un code de téléchargement pour la critique en sachant très bien ce que TB devait faire. Cela a non seulement coûté cher au développeur mais a propulsé le produit au rang des pires jeux sur Steam et cela est dû au foutu Greenlight. Pour chaque Shovel Knight, il y a des dizaines et des dizaines de Garry’s Incident.
En 2014, TB s’est pris un autre strike de la part de Fun Creators pour l’incroyable expérience du nom de Guise of the Wolf (surtout après une vidéo de plus d’une heure, problème après problème après problème sans oublier une mécanique présentée trop tard) en plus de recevoir quelques menaces. Inutile de vous dire que TB s’en est sorti et continue son boycott des produits de SEGA depuis les strikes à cause de Shining Force (ou Nintendo avec le Copyright Claim soit la détection sonore d’un produit retirant le droit de monétiser à moins d’accepter de faire une entente avec Nintendo et toute la bullshit).
Jim Sterling a eu sa part d’expérience avec les développeurs et n’hésite pas à mettre sa santé mentale en danger à travers les pourritures sur Steam avec sa série Best of Steam Greenlight soit la critique de bande-annonces de produits à venir. Je dis bien pourriture car certains développeurs croient que c’est correct de ne pas respecter quelques standards de qualité pour une somme d’argent. On l’a vu avec Earth: Year 2066 (Muxwell), Air Control, Island Light par Kobra Studios (qui ont eu leur propre attaque de droits d’auteur et avec raison) et Slaughtering Grounds (qui a résulté en une guerre de vidéos entre Sterling et le développeur ImminentUprising/Digital Homicide Studios LLC). Je vous invite à voir la vidéo produite par Markiplier pour Air Control. C’est assez hilarant.

Le dernier en liste? Digpex Games avec Skate Man Intense Rescue. Jim Sterling a l’habitude de critiquer les bandes-annonces des jeux sur Greenlight et il est dans son droit le plus légitime. Pas selon Digpex Games alors qu’ils ont dit à Kotaku (pas la meilleure source) que Sterling est un « bully » qui prend l’argent qui revient de droit aux développeurs et qu’il est temps que quelqu’un l’arrête. Vous savez quoi? Digpex Games est dans le champ. Purement dans le champ! Dès que vous voulez soumettre un produit dans l’intention de le vendre, vous êtes ouverts à la critique! En fait, on souhaite que vous le souhaitiez. La bande-annonce exécrable du jeu devrait normalement présenter les meilleures portions du produit mais on voit tous les défauts possibles alors imaginez le pire du jeu.
C’était à Digpex Games de ne pas lancer leur bande-annonce dans un tel état et vouloir le support de la communauté. Il s’agit d’une attaque à la liberté de Sterling, peu importe votre opinion sur la personne, de critiquer un produit qui devrait être vendu! C’est de la censure et n’importe quel développeur agissant de la sorte ne mérite aucune place dans l’industrie. C’est la même chose quand un jeu est complet et qu’on critique les « critiques » de « bully » ou de sexistes, misogynes… N’est-ce pas, Ready at Dawn et SpaceKatGal? Merci! Jim Sterling, Angry Joe, Markiplier, Pro Jared, Caddicarus et TotalBiscuit sont protégés par le Fair Use of Criticism! La réalité de Youtube, c’est celle-là!
Finalement, faut l’avouer: les développeurs indépendants sont pas mal plus corrompus que les développeurs de jeux AAA!