(Test FG – Jeux vidéo) Rebel Galaxy

 
Sans les nommer, plusieurs personnages tirés des univers spatiaux ont toujours été un peu rebelles. il y a les chasseurs de têtes, les contrebandiers ou bien les marchands malhonnêtes pour ne nommer que ceux-ci. Double Damage nous place ici dans la peau de plusieurs de ces personnages en nous permettant de parcourir une galaxie entière dans son titre Rebel Galaxy.

r2

La prémisse est ordinaire, notre tante que nous n’avons pas vue depuis plusieurs années nous invite subitement à venir la voir sur une station spatiale au fin fond de la galaxie, car elle doit nous parler d’urgence. Bien entendu, arrivé sur les lieux, aucune trace de celle-ci mais elle nous a laissé un cadeau empoisonné : son vieux vaisseau qui fonctionne encore mais qui nécessite des centaines de réparations pour être en mesure de fonctionner. Bien sûr, notre tante doit aussi mille et un services aux gens de la station spatiale et il sera de notre obligation de dire oui à toutes ces missions pour récupérer argent, matériel, armes et vivre pour continuer l’aventure. L’histoire n’avançant pratiquement que lorsque vous êtes dans la station spatiale.

r6

Une station spatiale qui n’est guère impressionnante car la navigation se fait exclusivement par une série de menu un peu pêle-mêle qui nous serviront pour parler aux divers personnages (quand même originaux) qui s’y trouvent et qui nous aideront à retrouver notre tante. Il y a le contrebandier qui nous invite dans des missions de chasses pour trouver divers objets rares, ou bien le mécanicien qui nous supplie d’aller lui chercher une pièce perdu très loin pour être en mesure de nous construire à très peu de frais une arme dévastatrice, pour ne nommer que ceux-là. Les personnages sont ici présents simplement comme interaction dans l’histoire pour nous faire progresser vers notre but ultime et nous introduire aux missions diverses.

Si les missions deviennent très rapidement redondantes, la galaxie est énorme et plusieurs choses peuvent être découvertes en naviguant grâce à notre vaisseau spatial : des pièces dans un vaisseau abandonné, des missions secondaires où il vous faut éliminer un fugitif ou bien simplement une mission d’escorte. L’univers est assez vaste pour être en mesure d’y naviguer pendant de longues minutes. Pour arriver à destination plus rapidement, le mode Hyper Drive est disponible et je dois avouer l’avoir utilisé à de multiples reprises juste pour entendre les moteurs de mon vaisseau lorsque celui-ci atteint la vitesse lumière. La navigation peut par contre devenir très vite ennuyante.

r7

Une navigation qui malheureusement ne se fera qu’en 2d dans cet univers. Imaginez contrôler un avion seulement de gauche à droite vers l’avant, c’est ici le seul contrôle que vous aurez sur votre vaisseau. En fait, je devrais plutôt dire que le contrôle se fait exactement comme un bateau sur la mer car de toute manière, les combats dans ce jeu se font de la même façon que les combats navals dans la série Assassin’s Creed. Vos attaques se feront donc en majorité par le côté du vaisseau et il vous faudra, pour atteindre les vaisseaux ennemis, les longer plusieurs fois et tirer au bon moment. Certaines armes seront plus précises alors que d’autres vous permettront d’atteindre votre cible beaucoup plus loin et d’éviter ainsi un affrontement rapproché si vos défenses ne se sont pas amélioré.

r5

il vous faudra améliorer au fur et à mesure vos armements, défenses et même vos engins pour être en mesure de progresser et d’affronter des hordes de vaisseaux de plus haut niveau. Ces vaisseaux seront identifiés à l’aide d’un niveau et d’une couleur. Étant téméraire, j’ai affronté trop souvent des vaisseaux de plus haut niveau même si le jeu m’avertissait de partir et bien entendu, le tout s’est terminé avec un vaisseau au dépotoir. Plusieurs vaisseaux peuvent être achetés, mais il vous faudra faire énormément de missions pour récupérer l’argent nécessaire.

r4

Le jeu m’a laissé personnellement froid, même si les combats restent intéressant et stratégiques et que l’univers est très grand. Mais le fait demeure que l’histoire est peu inspirante, les menus incroyablement ternes et compliqués pour rien et que la navigation manque de profondeur. Un jeu qui peut vous faire passer une bonne vingtaine d’heures si votre attente pour le prochain Star Wars ne peut attendre mais si j’étais vous, je passerais mon tour. Un jeu disponible sur PC mais qui débarquera sur Xbox One sous peu.

6/10

@jackgerms