(Test FG – Jeux vidéo) Pillars Of Eternity 2: Deadfire

 
Envie de revivre une aventure aventure épique au goût d’un RPG classique. Si vous avez déjà joué au premier titre Pillars of eternity vous serez bien servi par ce second titre de Obsidian Entertainment.

Pillars of eternity 2: Deadfire est un RPG au style classique comme Diablo et qui est pour moi une première expérience dans le genre. Le titre a bénéficier d’une grande aide de la communauté par sociaux financement récoltant plus de 4 millions, permettant à Obsidian de développer un second volet de qualité sous le titre de Pillars of Eternity. Je dois dire d’emblée que je préfère les jeux d’action qui requiert peu de lecture pour faire avancer l’histoire alors en commençant ce jeux je me suis vite rendu compte qu’il y avait beaucoup de texte pour tout tout tout.
Donc pour l’histoire, nous semblons continuer après le premier jeu et, surprise, de la lecture. Le dieu Éothas, qui semblait endormi a soudainement émergé et détruit votre royaume et vous tuant aussi au passage. Après cette lecture, vous vous promenez sur un chemin tel un spectre vers le royaume des morts et au bout d’un temps vous êtes dirigé vers une une pièce où un être supérieur fera un pacte avec vous pour que vous tentiez de connaître les intention de Éothas. Vous accepterez de faire ce pacte et serez renvoyé dans le monde des vivants.
Avant de commencer définitivement le jeu, vous aurez le choix d’un personnage masculin ou féminin et ensuite d’une race. Votre choix ici est plutôt important parce que chaque race a ses forces et faiblesses des différentes classes donc il incombera de bien savoir comment vous développerez vos capacités. En noob, j’ai un peu choisi au hasard une Orlanne enchanteresse. Ses forces étant l’enchantement, la perception et aucunement reconnue pour sa force le jeu nous rappelle à plusieurs reprises lorsque vient des choix de compétence que si vous jouez pour la première fois vous êtes mieux d’augmenter ce qui est en accord avec votre type de personnage.
Ce n’est pas pour être rabat joie mais c’est à ce moment que j’ai vu que le jeu, si riche en dialogues et quêtes soit-il, connaît sa plus grande faiblesse. Il est difficile de comprendre l’effet qu’aura les choix de vos compétences sur le combat, la persuasion, la magie, la perception de votre équipe. Au début, vous aurez plein de beaux écrans pour vous expliquez comment gérer les menus de vos personnages mais après avoir joué plus d’une dizaine d’heures j’ai trouvé que les différents menus étaient inconsistants et ne permettaient pas une approche facile des différents aspect de gestion de vos personnages. Par exemple, si vous désirez parvenir à soigner vos personnages il faut aller sur le menu de feu de camp pour donner un élément qui aide à soigner comme de la nourriture et ensuite campé pour la nuit. Si vous êtes dans une ville vous n’aurez pas le choix de dormir dans une auberge pour passer la nuit.
Côté graphique, le jeux ressemble à un vieux jeu du style Diablo. Il contient plusieurs beau dessins, vous pouvez voir vos personnages en 3D de proche que dans le menu de gestion d’inventaire et la vue l’hors du jeu est isométrique. Le déplacement se fait en cliquant où vous désirez déplacer vos personnages.
PillarsOfEternity2 (2)
Pour le combat, il arrive qu’automatiquement, lorsque vous rencontrez des ennemis, le jeu se met en pause pour que vous puissiez planifier vos coups mais là aussi quelque chose ne fonctionne pas bien. Il m’est arrivé à de nombreuses reprises d’entrer en combat alors que je ne voyais aucun ennemi et parfois pour les voir il faut être rudement proche. Honnêtement, la nostalgie n’excuse pas que le rendu soit si réduit. Et lorsqu’un combat se déroule il est difficile de distinguer vos personnages dans l’attroupement et même en faisant un zoom la sélection se fait difficile.
Dans le vif du combat vous pouvez à tout moment mettre en pause pour mieux évaluer vos attaques. J’aurais aimé un tutoriel plus direct pour vraiment comprendre la mécanique des pouvoirs, des chants etc.
Un autre type de combat que vous pourrez voir c’est en naviguant sur votre bateau et entrer en bataille navale. Je n’ai pas eu ce plaisir mais il m’est arrivé en naviguant de frapper une tempête et de devoir géré cette nouvelle situation. J’y ai perdu deux matelots dans un incendie dans la cuisine!
PillarsOfEternity2 (1)
Pour conclure, j’ai bien aimé le soucis du détails mit dans ce jeux les choix que nous faisons amènerons différents dialogues et expériences. Point négatifs, les menus qui auraient besoin d’être plus clairs pour les nouveaux joueurs, un tutoriel qui ne soit pas une fenêtre avec du texte statique et aussi des exemples concret des effets des attaques.
Pour tout cela je donne une note de 7.5/10