(Test FG – Jeux vidéo) Call Of Duty: Black Ops 4

 
Oui j’aime jouer, d’ailleurs beaucoup trop malgré la routine quotidienne de la famille et je peux définitivement affirmer être un gamer de longue date qui en n’a vu de toute les couleurs. Les jeux qui m’accrochent au point de me faire coucher plus tard dans ma vie de père de famille sont plutôt rares. Call Of Duty : Black Ops 4 en est un qui m’a fait cette effet-là. Toujours une partie de plus, seulement une et je vais me coucher promis sont des mots qui ont été dit dans le dernier mois au grand malheur de ma conjointe.

Le studio de Québec Beenoxa eu la charge et le mandat de faire une version PC pour les amateurs de la franchise et surtout pour les plus extrêmes d’entre eux. Une lourde tâche puisqu’on le sait, les joueurs sur PC sont toujours très exigeants et les moindres petits détails sont d’une importance de vie ou de mort. Beenox a heureusement su répondre,tel un vieux maitre, en offrant l’un des titres les plus paramétrables de la franchise Call of Duty jusqu’ici. Il nous offre aussi l’un des plus beaux titres de l’année 2019 tout en étant capable de le faire rouler sur des machines un peu plus vieilles. Un tour de force de Beenox qui a utilisé son expérience de jeu sur PC pour le rendre accessible et en même temps parfait pour les plus compétitifs du titre.

Plusieurs modes classiques sont disponibles dans ce titre qui se veut un retour aux sources après l’arrivée des jet-packs et autres nouveautés de l’opus précédent qui n’avait pas eu l’accueil escompté des développeurs. Ici pas de bidule trop farfelus et presque impossible dans la réalité mais bien de simples grenades et équipements tirés des anciens opus comme Black Ops 2. Vous pourrez donc faire des matches de domination, de contrôle de point, des matches à mort par équipe ou tout simplement essayer le mode Hold-up, qui vous demande de rapporter le butin jusqu’à l’hélicoptère tous en survivant. Le mode hardcore est aussi de retour, celui-ci offre un niveau de compétition excédant mes compétences dans se genre de jeu mais qui pour certain est une promenade en forêt. Mais si vous voulez un bon challenge il est le mode à essayer.

Plusieurs spécialistes ont été mis en place par l’équipe de Québec pour offrir une diversité dans le style de jeu. Nomad par exemple pourra placer des charges explosives qui se déclenchent lorsqu’un ennemi arrive trop près, ou Firebreak qui peut sortir un lance-flamme pour pulvériser les ennemis en deux secondes. Chacun des spécialistes possèdent un style qui sera parfait pour tout type de joueur. En plus des spécialistes des classes sont bien entendu configurables comme dans les autres opus de la série. Choisissez vos armes, vos avantages et votre équipement, ceux-ci seront débloqués au fur et à mesure de votre progression de niveau. Il m’a fallu du temps pour trouver le parfait équilibre mais je suis maintenant un redoutable adversaire, sauf en hardcore par contre.

Si le mode histoire est absent du titre au malheur de bien des amateurs, sachez qu’un mode Q.G vous permet de vous familiariser avec les spécialistes et d’en apprendre d’avantage sur eux. Cela ne remplace aucunement les anciens modes histoires mais vient mettre un petit beaume. Bien honnêtement je n’ai jamais joué à un Call of Duty pour le solo mais bien pour y passer des heures et des heures dans le mode multi-joueurs et essayer de grimper au classement et à ce niveau Black ops 4 brille de tous ses éclats.

Le tant populaire mode Zombies est lui aussi de retour et plus chaotique que jamais. Pour faire une histoire courte si vous ne connaissez pas se mode, il s’agit d’affronter des vagues et des vagues de zombies et autres créatures semi vivantes en achetant des armes mais aussi grâce aux nombreuses potions vous donnant rapidement certains pouvoirs. Un mode qui vous permet de jouer jusqu’à quatre en ligne ou il faudra coordonner vos efforts minutieusement pour accumuler les points et ouvrir les portes vous permettant de compléter l’une des trois histoires de zombies proposés. Vous découvrirez ainsi dans l’une des histoires que se sont finalement les zombies qui ont coulé le Titanic et non pas un iceberg. Le mode vous permet aussi de jouer en solo avec 3 personnages contrôlés par l’ordinateur et étonnamment je me suis rendu souvent plus loin avec eux qu’avec des êtres humains en ligne.

Call of Duty : Black Ops 4 est de loin mon préféré de la série par sa rapidité et l’ajout des spécialistes possédant chacun leurs propres personnalités et équipements. Le mode zombie offre un contenu riche encore une fois et les trois histoires présentées sont intéressantes. Le retour à la source du titre est une bonne chose et Beenox de son côté a sût faire de la version PC un titre de qualité autant pour les amateurs que les compétiteurs.

9/10