(Test FG) Valthirian Arc: Hero School Story

 
Il y a certains jeux qui de prime abord ne semblent pas attirants au premier coup d’oeil, mais en creusant un peu plus, on découvre quelque chose bien au final. C’est le sentiment qui m’a habité tout au long de mon aventure du jeu Valthirian Arc: Hero School Story. Okay, mais est-ce que ce titre vaut le détour? Je crois que oui et voici pourquoi.

D’entrée de jeu, je dois avouer que je ne connaissais même pas l’existence de ce jeu développer par Agate Studio. En fait, j’en ai pris connaissance lors de mon test de la démo sur PS4. Suite à ma session, j’ai immédiatement contacté l’éditeur dans le but d’en obtenir un code pour en faire la critique. Ce que j’ai obtenu et voici le résultat final de mon expérience.

Il faut avoir en tête que ce titre n’est pas seulement un jeu de rôle proprement dit. Sous ses airs de JRPG, se cache également un jeu de gestion. Un jeu de gestion, mais quelle gestion. En fait, le titre dit tout. Hé oui, on doit gérer une école et ses élèves. Dès mes premiers pas, j’ai été séduit par cet univers simpliste, mais original. Au départ, on nous place dans la peau d’un personnage, mais oh surprise, on se rend vite compte que nous ne serons pas aux commandes d’un héros, mais d’un groupe complet. Un groupe d’écoliers à devenir les soldats de demain. Rien que ça… Bon d’accord, être un héros n’est pas une tâche légère. Par contre, je m’interroge: qu’est-ce que qui est le plus difficile, être un étudiant ou un soldat? Je sais, je m’éloigne.

En fait, le jeu se déroule sur deux fronts: certes, on contrôle un groupe d’étudiants, mais dans le volet gestion, on y incarne le rôle du directeur de l’école. Première action à poser: trouver un nom à cette école et son emblème. Le scénario malheureusement n’est clairement pas la force primaire. Cependant, il vient capter un certain intérêt. Le but de tout ça: c’est de mettre sur pied l’armée des armées pour éradiquer les différents ennemis venant troubler la paix de notre monde.

Outre la gestion de l’école qui passe par la construction de nouvelles salles de classe, de nouveaux dortoirs pour accueillir de nouveaux étudiants, des librairies, fermes, etc. Ces constructions feront en sorte de bonifier votre établissement scolaire. Comment faire pour y arriver? En accumulant de l’expérience et de l’argent tout au long des différentes missions réussies. Du coup, les deux aspects s’entrecroisent pour offrir des éléments utiles dans un pour l’autre et vice-versa.

C’est bien de faire évoluer la bâtisse, mais les élèves également doivent grandir et s’améliorer. Ayez en tête que chaque semestre, on vous confie la tâche de diplômer au moins un étudiant. Ce dernier partira rejoindre votre armée. Donc, plus on utilise un combattant en mission, plus il évolue. Le type RPG quoi.

Bien, bien, bien, maintenant, je m’attaque au vif du sujet. Que donne le jeu une fois une mission sélectionnée? Malheureusement, le côté RPG est remplacé par un type hack n’ slash dans lequel on frappe dans le tas avec pas de stratégie et devenant rapidement redondant. Un bouton pour attaquer, un autre qui choisit votre attitude, soit: agressif, défensif ou balancé. Une fois votre mission menée à terme avec succès, vous rentrez à la base, euhhh, excusez, à l’école. Ici, vous pourrez y dépenser votre butin: argent et matières premières pour le forgeron.

Pensez y investir une vingtaine d’heures pour en voir le bout. Le tout se déroulant qu’en mode solo. Ce qui n’est pas plus mal.

Du côté du graphisme, c’est bien, mais on a déjà vu mieux. La direction artistique est… efficace sans prendre le moindre risque. On sent le portage de la version PC vers la PS4. Le jeu rappelle un Secret Of Mana sur la console de PlayStation. J’ai rencontré quelques bogues de collision en plus des temps chargements très nombreux et longs.

Le jeu est disponible en anglais avec sous-titres et menus en français. La bande originale n’est pas assez présente pour soit la trouver excellente ou trop fatigante.

Au final, Valthirian Arc: Hero School Story est un excellent entre-deux. Un jeu que vous jouez pour décompresser après un titre intense, dans l’attente de retourner dans un autre jeu tout aussi prenant. Le genre RPG se marie très bien avec l’aspect gestion. Pour un échange de 20$, je vous le recommande haut la manette. Vous pouvez le tester quelque peu via une démo disponible sur le PSN de la PS4.

Cote FG: 7.5/10

Points positifs:

  • Un heureux mélange entre le RPG et la gestion.
  • Développer son institut académique.
  • Une bonne durée de vie.
  • Un prix fort raisonnable.

Points négatifs:

  • Combats devenant redondants.
  • Un graphisme correct, mais sans plus.
  • Temps de chargement trop longs et nombreux.