(Reportage FG – Jeux vidéo) Les jeux de la Belle Province sur la Nintendo Switch

Supporter le produit local est quelque chose mais de voir une des plus importantes corporations s’associer aux plus petits studios afin de leur donner une vitrine est une bonne nouvelle. Un pas de géant pour plusieurs.

Merci à Nintendo et la Guilde pour l’invitation et l’organisation en plus d’une belle démonstration de fraternité.

La Guilde des Développeurs de Jeux Vidéos Indépendants du Québec (GDJVIQ) a pris le temps, le 14 mars 2019, de s’associer à un constructeur/éditeur/développeur bien connu du public général et les médias invités pouvaient tester certains des produits faits au Québec directement sur la Nintendo Switch. Effectivement, quelques studios d’ici ont présenté en compagnie des gens de Nintendo les jeux développés dans la Belle Province et la très vaste majorité des titres étaient disponibles d’abord en français, s’il-vous-plaît.

Parmi les studios présents, il y avait Borealys pour Mages of Mystralia, Double Stallion pour Speed Brawl, Triple Boris pour Gauche-Droite: Le Manoir, Thunder Lotus pour Sundered, Clever Endeavour Games pour Ultimate Chicken Horse et Kitfox Games pour Shrouded Isle.

En discussion avec Julie Gagnon, il fut question bien sûr de l’apport de Nintendo soit d’offrir une vitrine non seulement aux plus petits studios mais aux produits locaux ce qui est déjà possible grâce aux plus grands comme Ubisoft mais aussi aux récents succès indépendants comme Guacamelee de Drinkbox et The Messenger de Sabotage Studio. C’est aussi un moyen de diversifier la demande sur le eShop et d’offrir une chance à tous et toutes d’explorer les produits faits dans la province et ailleurs au pays.

On en a profité aussi pour parler de ce qui s’en vient chez Nintendo pour les prochains mois et l’éventuel départ de Reggie Fils-Aime. Elle mentionne que Nintendo of America sera en bonne compagnie lorsque Doug Bowser prendra la relève. Même si on est en retard par rapport au 8 mars, on a rapidement abordé la question de la présence des femmes dans l’industrie et Julie est bien heureuse d’avoir un entourage sans préjugé et ce depuis ses débuts avec Nintendo.

Faudra se le dire: l’industrie se sent mieux lorsque tout le monde s’accepte et se respecte peu importe la couleur de peau, le sexe, l’orientation sexuelle et la religion.

Parmi les personnes de marque, quelques membres du conseil d’administration de la Guilde étaient présents dont Louis-Félix Cauchon et Ghislain/Guiz de Pessemier en plus du nouveau directeur général Jean-Martin Aussant, économiste et ex-député à l’Assemblée Nationale du Québec. On a rapidement pu discuter du programme de crédit d’impôt pour la production de titres multimédias. M. Aussant fut assuré que le crédit restera et devrait ne pas être modifié. Le prochain budget du gouvernement du Québec sera déposé par le ministre des Finances, M. Éric Girard, le 21 mars 2019, appuyé par le premier ministre François Legault de la 42e législature parlementaire du Québec.

Sur le site en français de Nintendo au Canada, on peut constater une petite place de choix aux jeux faits au Québec au moment d’écrire ces lignes et si le souhait de Julie était de pouvoir faire rayonner le Québec en plus des produits locaux, on peut dire que c’est mission accomplie. Cet événement fut une démonstration de l’héritage de l’ex-premier ministre du Québec, Bernard Landry, décédé le 6 novembre 2018, une constatation que j’ai fait part à M. Aussant qui est lui-même amateur de jeux vidéo en plus d’être père de famille.

C’est M. Landry, à l’époque ministre des Finances sous le gouvernement de Lucien Bouchard en 1997, qui voyait et croyait en la croissance technologique ce qui a amené Ubisoft à s’installer à Montréal, faisant de ce studio le plus grand de la multinationale d’origine française et faisant ainsi de la métropole québécoise une des capitales mondiales de l’industrie du jeu vidéo et c’est sans oublier le militantisme de M. Landry pour l’accord de libre-échange dans les années 80 en plus d’avoir signé, alors premier ministre du Québec en 2002, la Paix des Braves soit l’entente politique et économique Québec-Cris en compagnie de M. Ted Moses.

Merci à Nintendo et la Guilde pour l’invitation et l’organisation en plus d’une belle démonstration de fraternité.

Liens officiels sur Nintendo Switch pour chaque jeu présenté:

En hommage à Bernard Landry (9 mars 1937 – 6 novembre 2018), ex-premier ministre du Québec et monsieur libre-échange.