(Test FG – Jeux vidéo) Wreckfest

 
Il ne me reste que 2 virages… 2 virages et tout sera terminé… Je revois rapidement l’état de la situation : les freins sont défectueux, la transmission est aléatoire, les suspensions à l’avant sont défoncées, le châssis est lourdement atteint et finalement, il ne me reste que 3 roues… Malheur!!! Un carambolage majeur prend forme devant moi… Je serre les dents et je sens que mes nerfs sont à bout. Je vois une possible ouverture. Encore un seul impact et il est clair que ma course se termine ici. Je tente le tout pour le tout, je mets les gaz au fond et il ne me reste plus qu’à espérer pour le mieux que je passe ce dernier carambolage et que je termine cette course.

Voici à quoi peut ressembler une partie du jeu Wreckfest drive hard, die last.

Wreckfest drive hard, die last

  • Développé par Bugbear
  • Édité par THQ Nordic
  • Disponible sur PC, Xbox One et PS4
  • Version 1.06 essayée sur PS4
  • Occupe 15,15 Gb sur mon disque dur

Dans les puits

Wreckfest est un jeu de course axé sur la démolition. Si vous vous étiez ennuyé des Burnout ou Flatout et que vous êtes un fan des Need for Speed, ce jeu s’adresse à vous. Sachez cependant que le jeu de Bugbear va jouer légèrement plus près de la simulation que certains de ces derniers.

Pour commencer, il y a le typique mode carrière qui se résume à devenir l’incontestable champion en remportant diverses courses et en accomplissant certains objectifs. Il y a le mode personnalisé (custom) qui permet de faire des courses selon vos propres critères et il y a le mode multijoueur. Malheureusement, ce dernier mode n’offre que des courses en ligne, donc pas de course en multijoueur local. Dommage!

Par défaut, lorsque vous débutez une carrière, vous n’avez qu’un véhicule dans votre garage. Cependant, il vous sera possible d’en acheter et d’en gagner pour ainsi agrandir votre collection. Il vous sera possible de posséder non seulement des véhicules ressemblant à des modèles de marques bien connues, mais également, de garnir votre garage d’un tracteur à gazon, d’un autobus scolaire, d’un divan sur roue, d’une moissonneuse-batteuse et j’en passe. Trop malade!

Avant chaque course, vous pouvez modifier certains ajustements sur votre bagnole, dépendamment du type de course ainsi que tu type de piste. Vous pourrez également acquérir différentes pièces pour augmenter les performances ou pour améliorer l’armure de votre véhicule. Cependant, il faudra toujours garder en tête qu’une armure à presque toute épreuve est lourde, ce qui diminue grandement les performances et l’agilité… Tiens… Fait penser à Dark Souls ça!

La course

Plusieurs types de course sont proposés : le typique derby de démolition; dont l’objectif est de démolir nos adversaires tout en tentant de rester le dernier coureur dont le véhicule est « fonctionnel ». Il y a également la course sur circuit dont la surface peut varier entre de la terre ou de l’asphalte. Dans certaines épreuves, on se mesure à 23 autres coureurs alors que parfois c’est une course en tête à tête avec un seul autre coureur. Les pistes sont élaborées pour engendrer des carambolages monstres ou des face-à-face à vitesse maximale. Que ce soit en ville, dans un champ de blé ou dans une arène digne de Twisted Metal, j’ai grandement apprécié la variété des environnements, tout comme la configuration des arénas et des circuits. Ce qui me plaît ce sont les courses uniques telles que celle lors de laquelle il faut se sauver d’une moissonneuse-batteuse à bord d’un tracteur à gazon ou celle requérant de démolir un certain nombre de véhicules en conduisant un autobus scolaire…

Les dégâts

Ce qui fait que le jeu Wreckfest se démarque, c’est son système de dégâts. Il vous faudra surveiller l’état global de votre véhicule (sa vie…) mais aussi l’intégralité de certaines composantes vitales. Des dégâts trop importants à la transmission occasionneront des rapports plus long ou trop court. Un état détérioré du moteur limitera votre vitesse maximale. Des bris aux freins occasionneront des difficultés lorsque viendra le temps de ralentir pour négocier une courbe. Il est important de noter que le fait de perdre 2 roues résultera en une disqualification automatique. Malheureusement, il peut être difficile après avoir perdu une roue avant de savoir si celle qui reste pourra subir encore une autre collision frontale pour tenter une vengeance contre celui qui vient de vous dépasser…

Autre point, les véhicules qui ne sont plus en mesure de courir, en raison des dommages subits, demeurent sur la piste ou dans l’arène. Idem pour les pièces qui se détachent des voitures ou des piles de pneus qui ont comme fonction de « protéger » contre l’impact de certains remparts. Tout ça demeure sur la piste, quoique les détritus ne causeront pas de dommage à votre chariot contrairement aux épaves de vos adversaires… J’adore ça car ce détail peut faire changer rapidement les résultats d’une course.

Ce que mes yeux et mes oreilles en pensent

Le graphisme, sans être magnifique, passe très bien. Les environnements sont agréables à l’oeil (si vous ralentissez suffisamment pour admirer), le ciel est magnifique et les voitures sont bien détaillées, surtout en ce qui a trait aux dommages. En gardant en tête qu’à sa sortie sur console il est vendu 40 $, je considère que le visuel est très très acceptable. Pour ce qui est du bruitage, il est convaincant. Le bruit des moteurs varie d’un véhicule à l’autre. L’autobus scolaire sonne vraiment comme un autobus scolaire! Lors des collisions, on entend la tôle se froisser et les pièces se briser et se détacher. Malheureusement, ça se gâte pour ce qui est de la trame musicale. Évidemment, on s’attend à une trame qui déménage et qui donne dans le rock/metal, ce qui est bien le cas. Cependant, les pièces originales, au nombre de 21, sont trop peu nombreuses et au final, on entend trop souvent les mêmes. Un peu plus que variété aurait été grandement apprécié.

La finale

Wreckfest c’est ce que le démolition derby est et aussi pourrait être si porté à la puissance 10! Il y avait longtemps que je ne m’étais autant amusé dans un jeu de course. Ici, le fait d’absolument arriver premier devient moins important. Personnellement, je me suis grandement amusé à reprendre des courses juste pour revivre certains carambolages grandioses lorsque le peloton arrive à ce diabolique virage en épingle… Pour moi, Wreckfest est possiblement le meilleur jeu de course depuis plusieurs années, car le facteur fun est à son maximum… Rien de moins!!!

Wreckfest en image et en son!!!

Pour avoir un aperçu son et image de ce que peut être Wreckfest, je vous suggère d’aller voir ma vidéo : CLIQUEZ ICI

Points forts

  • Gros fun
  • Types de courses diversifiés
  • Plusieurs véhicules et plusieurs améliorations possibles de ces derniers
  • Accidents parfois très impressionnants

Points faibles

  • Aucun multijoueur local
  • Trame musicale compte trop peu de pièces, les mêmes chansons reviennent constamment.
  • Les périodes de chargement sont nombreuses et parfois longues

Note FG : 9/10