(Test FG – Jeux vidéo) Don’t Die, Minerva! (Accès Anticipé PC)

Qui n’a jamais eu envie de devenir un chasseur de Fantômes? Minerva, en deviendra un, un peu malgré elle, et ce sera à vous de la guider au travers un immense manoir hanté sans mourir.Don’t die Minerva est un « rogue like », avec des niveaux procéduraux des récompenses procédurales, etc. Vous voyez le genre. Si pour l’instant le jeu est maigre en histoire, cet « early access » ne donne pas beaucoup non plus du côté jouabilité. Il ne s’agit pas d’un mauvais jeu de la part de Xaviant (The Culling), mais juste un peu court dans la version testée.

L’ourson est mon préféré. Il fait beaucoup de dommage à plusieurs ennemis en même temps.


Minerva se retrouve dans une Maison hantée, votre première rencontre avec le fantôme du major d’homme, sert de tutoriel pour vous expliquer l’utilité des essences. Les essences servent à débloquer de nouveaux pouvoirs à Minerva, qui ne seront pas remis à zéro lorsque vous mourrez. Un de ces pouvoirs est la téléportation, que je vous encourage fortement à débloquer dès le début. Pour ce qui est du reste, Minerva devra s’équiper d’une lampe de poche, et d’un toutou, qui seront vos deux armes principales. Les lampes de poche viennent en plusieurs modèles et il vous en revient d’équiper ce qui vous plait le plus. La peluche est votre attaque secondaire, que ce soit le singe qui lance des bananes, ou le chat qui saute sur les ennemis. Ils seront très pratiques pour détourner l’attention des ennemis et faire du dommage dans une zone plus grande. Il y a aussi un collier, un sac à dos et des bottes, qui ont tous la capacité d’être améliorés au fur et à mesure que le jeu avance.

L’ascenseur vous mène au niveau suivant, mais vous devrez trouvez la clé pour y accéder.


On tue des fantômes, des monstres et des sorcières. Ceux-ci laissent parfois tomber de la monnaie, parfois des items. Les items ont tous de différentes statistiques, alors on essaye d’équiper ce qui sera le plus puissant afin de se battre contre des monstres plus puissants, tel est le cycle de tout bon RPG. Mon aventure s’est terminée après le 3e boss. J’ai donc trouvé que c’était un peu court et répétitif après 6h de jeu. De plus, la récompense était de pouvoir jouer à un niveau plus difficile, qui ne s’est pas matérialisé dans le menu. Probablement en cours de construction.

La vue est toujours fixe pas moyen de tourner la caméra. Par contre, on est jamais obstrué par des murs.


La jouabilité est très bonne, et c’est ce qui garde notre intérêt et nous fait revenir échec après échec. Minerva se contrôle de façon « Twin Stick » avec la possibilité de s’évader en faisant une roulade. Il n’y a jamais trop d’ennemis, et le toutou aide à contrôler les vagues. Certaines lampes de poche agissent plutôt comme des armes traditionnelles en lançant des boules de lumières sur de longues distances, alors que d’autres lancent des éclairs qui s’attachent à l’ennemi le plus proche. Peu importe, votre préférence, chaque arme, peut être modifié avec des cristaux qui donne des pouvoirs reliés au physique, au feu, à la glace et voltaïque. Il est donc possible que votre ourson gèle vos ennemis sur place en plus de faire du dommage. Il y a aussi toute sorte de statistiques, comme dommage contre les ennemis en feux, plus de vie, régénération de l’énergie, etc.

Découvrir des symboles Illuminati avec la lampes de poche, révèle des coffres au trésor secret.


On se retrouve à faire beaucoup de lecture et de mathématique quantique afin de choisir les bons cristaux. Car il arrive souvent qu’un rubis niveau 5 ait de moins bonnes améliorations que votre rubis niveau 2. En plus, toutes les valeurs de chaque item s’additionnent et vous donnent des augmentations dans chaque aspect de votre personnage. Exemple, le rouge (flamme) représente le dommage, donc votre sac à dos niveau cinq flamme donnent cinq points de plus à cet aspect. Si vous changez pour un sac jaune (physique), vous aurez une augmentation de votre vie, aux dépens de vos dommages.  Si ça permet de rendre le jeu intéressant en offrant plus de possibilités, cela limite l’intérêt pour un public plus jeune qui, même s’il peut lire, ne comprendra pas toujours pourquoi un article de valeur plus élevé offre moins.

Pour un jeu qui semble être destiné aux enfants, Ça fait pas mal de chose à comprendre.


Chaque niveau et chaque pièce devrait être constamment nouveau, mais dans les faits il y a plusieurs modèles de base qui alternent, ce qui fait que l’on revoit pas mal toujours les mêmes décors. Il est plaisant en revanche de trouver les portes et les trappes secrètes, qui donnent accès à encore plus de bricoles. Chaque niveau contient 3 pièces de bases qui sont : la sortie, une salle au trésor et une salle avec une fontaine de sang! La fontaine, c’est votre lien vers l’extérieur qui vous permet durant les missions d’échanger vos cristaux, et de magasiner de nouveaux articles. Une fois cela fait on revient dans le niveau et on le termine en trouvant la clé et en accédant à l’ascenseur dans la sortie. On recommence ainsi et puis finalement après plusieurs missions, un combat contre le propriétaire des lieux nous donnera accès à une autre partie du manoir.

La fontaine sanguinaire vous téléporte dans le jardin où il est possible d’échanger essence et monnaie contre des améliorations.


Ce qui manque dans ce jeu c’est des casse-têtes, de l’histoire et des objectifs plus spécifiques. On se retrouve à faire toujours les mêmes parcours. La courte durée et la possibilité de rejouer à « Hard » ne sont pas un élément qui donne à ce jeu de la rejouabilité comme un Luigi Mansion ou Ghostbusters. Les portes secrètes pourraient donner accès à des niveaux cachés par exemple. L’idée de refaire le jeu pour débloquer plus d’essence est un peu nulle, puisqu’il est possible de finir le jeu sans débloquer aucune des améliorations qui leur sont reliées. Pour l’instant le jeu est encore en phase de test, alors plusieurs choses ne fonctionnent pas. Certains dialogues sont manquants et il n’est pas possible d’acheter des améliorations du jardinier. Il y a aussi un problème au niveau de la balance de toutes les statiques et le fait que le magasin n’offre presque jamais des articles meilleurs que ceux que l’on trouve dans le jeu. Ça rend la collecte de monnaie un peu inutile. Il y a aussi une augmentation significative de la difficulté entre le premier et le deuxième environnement. Finalement, la rencontre contre les Boss semble un peu aléatoire. Il m’est arrivé de me battre contre le premier boss après le 4e niveau, mais j’ai aussi dû attendre jusqu’au 8e dans certaines parties.

le Boss Final… qui est le même que les deux premiers… et ce bat de la même façon.

Conclusion. Il y a de bonnes bases pour créer un jeu intéressant, mais on n’y est pas encore. Le jeu est prévu pour le mois de décembre, ça ne laisse pas beaucoup de temps. On s’en reparle lorsque le jeu sort sur PC et Xbox.

Page officielle

Page Steam

Mon test en Vidéo

On aime :

  • Le joli visuel.
  • Le combat simple et facile.
  • Les toutous!

Il faut améliorer :

  • Tout le système « d’upgrade ».
  • Plus de pièces de maison différentes.
  • Ajouter d’autre chose à faire que de seulement tirer des fantômes.
  • Une histoire plus complète.
  • Donner une raison pour ramasser des essences, parce qu’outre la téléportation, le reste ne sert à rien.

-Eric Chamberland

Twitter @chambee