(Test FG) Pokemon Épée et Bouclier

 
27 février 2019. Je m’en rappelle comme si c’était hier! Mon fiston Nathan est venu me voir presque en criant hystériquement: Papa! Papa! as-tu vu le nouveau Pokemon annoncé? Est-ce que c’est toi qui va en faire la critique? Vas-tu l’acheter au pire? Eeeee…je ne sais pas fiston, il est encore pas mal trop tôt pour le savoir et je ne suis pas tant Hype. Une semaine plus tard le même manège recommença et dura ainsi chaque semaine jusqu’en novembre 2019 où j’ai pu mettre la main sur ce fameux Pokemon grâce a une copie numérique fournis par Nintendo Canada. Honnêtement, je ne m’attendais à absolument rien, moi qui ne connaît que Pikachu et Charmander et qui n’a joué à aucun Pokemon classique de toute ma vie. Mais quel gaffe ai-je fait? Pourquoi ne m’a-t-on pas dit combien ce jeu était incroyable et plaisant autant pour les fistons que pour les papas dans mon genre? Pokemon Bouclier m’a fais ouvrir les yeux sur une série déjà bien présente dans la communauté de joueurs. Voilà donc mon test écrit en collaboration avec mon fiston Nathan, 11 ans et toutes ses dents.

Papa : Garçon ou fille, voilà d’entrée de jeu votre première grande décision pour partir à la conquête du titre de grand maître dans le monde de Galar. Jusqu’ici, le titre de grand maître appartient au frère de votre meilleur ami Nabil, c’est-à-dire le plus que parfait Tarak, un dresseur Pokemon qui semble être trop gentil pour être un si grand maître et qui vous aide dès le départ en vous fournissant votre premier Pokemon pour marcher sur ses traces et être LE nouveau grand maître. De mon côté, j’ai choisi Flambino, un Pokemon de type feu qui ressemble à un étrange petit lapin qui tire du feu mais qui est siiiiiiiii mignon. C’est ici que l’histoire démarre réellement et vous amènera à visiter plusieurs villes et arènes pour combattre les champions et récupérer des badges vous permettant d’avoir une chance d’affronter le grand maître en personne. Une histoire bien standard avec quelques petits rebondissements par-ci et par-là, histoire qui est selon moi la faiblesse de ce titre mais qui n’empêche pas d’avoir beaucoup de plaisirs.

Nathan : J’ai beaucoup aimé le concept des Pokemon Dynamax car le fait de voir des Pokemon géants je trouvais ça woah et la première chose que j’ai pensé c’est Leviator Dynamax ou Ronflex Dynamax. Je trouve que l’histoire du jeu était très bien avec la nuit noire et les deux chevaliers. C’est intriguant.

poke1

Papa : Les combats de Pokemon ne sont pas un secret pour personne, un peu a la manière d’un ancien JRPG, les combats se font tour par tour. Chacun de vos Pokemon ont des attaques caractérisés par leur type et la stratégie ici est d’utiliser le bon élément contre l’élément adverse. Une attaque feu par exemple contre les types plantes, ou bien les attaques d’eau contre les types feux. Le seul problème de mon côté c’est que je ne connaissait pas les types de Pokemon car ceux-ci ne me sont pas familiers. J’ai donc dû à plusieurs occasions faire des tests pour deviner le type de Pokemon ou simplement l’attraper grâce à une Pokeball pour en connaître les caractéristiques et avoir des indices pour les prochains combats contre le même Pokemon. Globalement par contre, le jeu reste un peu trop accessible et facile, le challenge n’a pas été nécessairement présent tout le temps ou très déséquilibré avec certains combats trop facile suivi tout de suite après par des combats trop difficiles.

Nathan: Il y a une chose que je n’aimais pas c’est les combats, car j’éliminais mon adversaire d’un coup car j’avais imaginé une technique et cette technique était de faire pleins de raid Dynamax pour avoir des bonbons xp qui me permettraient de monter les niveaux rapidement de mon Flambino qui a évolué vite en Lapyro et qui a finalement évolué en Pyrobut et a appris l’attaque Ballon enflammé qui est l’attaque la plus forte du jeu selon moi. Mais j’ai eu beaucoup de plaisir quand même dans les combats.

poke2

Papa : Les nouveautés de ce Pokemon sont nombreuses. Bon ok, ne connaissant absolument rien au jeu Pokemon, j’ai dû faire quelques recherches pour les découvrir et faire des comparatifs mais voilà tout de même mon opinion sur ceux-ci. Une nouvelle zone fait son apparition et offre une liberté qui fait du bien aux titres Pokemon. La plaine sauvage permettant de capturer des Pokemon ayant des niveaux plus élevés et des types plus rares. J’y ai capturé d’ailleurs mon premier Onyx et j’en était bien fier. Certains diront que ce n’est rien mais j’ai dû m’y prendre quelques fois avant de réussir. Le mode en ligne fait un pas en avant en offrant la possibilité d’affronter d’autres dresseurs et de se mesurer aux plus forts, quand tout ceci marche et que ça ne plante pas. Ce qui m’est malheureusement arrivé trop souvent. Les raids avec d’autres joueurs sont aussi une nouveautés et ceux-ci nous permettent de capturer des Pokemons profitant du Dynamax, cette nouvelle technologie qui permet d’avoir des Pokemon gigantesques et surpuissants pendant quelques tours. Un ajout de taille disons-le qui ajoute une part de stratégie dans les combats.

Nathan :Les nouveautés de ce Pokemon sont très bien. Première nouveauté, ce sont les raids dynamax. Les raids dynamax sont un combat à quatre joueurs contre un Pokemon dynamax et une petite chance de Pokemon gigamax. Les raid dynamax peuvent être trouvé dans des antres dans les terres sauvages. Les raid dynamax peuvent être joué avec des joueurs en ligne, des amis ou des bots mais pour les Raid Online, les échanges et autres vous devez avoir un abonnement Nintendo Switch Online. La deuxième nouveauté : La Terre Sauvage est 17 petites et grosses zones collés les unes sur les autres. Dans les terre sauvage, vous trouverez des Pokemon sauvages,des antres dynamax,des campements et des PNJs. Les nouveautés un peu moins importantes sont les suivantes : camping, cuisine, magasin de watts. Plus vous avez de badges, plus vous pouvez attraper des Pokemon de haut niveau. Il y a certains bugs que j’ai remarqué. Premièrement, dans les terres sauvages, je rencontre des Pokemon de haut niveau mais que au niveau où ils sont, ils sont supposés être évolués, par exemple un Moumouton de niveau 45 alors qu’il évolue au niveau 24. J’espère que Nintendo© et GameFreak© régleront ça car nous sommes obligé d’utiliser une pierre d’évolution qui sont très rares.

poke3

Papa : Graphiquement, c’est ici que l’on voit la grosse influence du développeur Game Freak qui y va de son style un peu cartoon et Cell-Shading en même temps. Les décors sont superbes et les animations digne d’un titre AAA et ce, même si j’ai vu passer beaucoup de commentaires indiquant que le développeur aurait réutiliser certaines animations de jeux précédents. Personnellement, cela ne me fait ni chaud ni froid, pourvu que le tout soit de bonne qualité comme indiqué précédemment. La musique respecte l’ambiance des séries télés que je suis forcé (avec plaisir) d’écouter chaque jour car mes enfants les écoutent en boucle.

Nathan : Les graphismes du jeu sont parfaits. Il n’y a aucun bug graphique. Nintendo© a respecté les graphismes original des personnages en ajoutant des animations. Les musiques du jeu respecte bien le style original. J’aime beaucoup le thème de Winscor, la dernière ville du jeu.

Papa: Au final, Pokemon Épée et Bouclier m’a procuré énormément de plaisir et m’a fais découvrir exactement pourquoi mon fils m’a harcelé pendant des mois pour savoir si nous l’aurions sur la Nintendo Switch. Un titre accrocheur qui offre une histoire correcte, une ambiance style animation japonaise et une jouabilité simple mais efficace. Un titre qui se doit de se retrouver sous les sapins de Noël en 2019.

Nathan : Finalement j’ai beaucoup aimé Pokémon Épée et Bouclier et j’ai eu beaucoup de plaisir à le jouer, je trouve qu’il se distingue des autre Pokemon et j’aimerais beaucoup qu’il y aille un Pokemon builders car j’aime Minecraft.

Papa: 8/10

Nathan: 8.5/10