(Test FG) Vampire: The Masquerade Coteries of New York

 
C’est aujourd’hui que sort sur PC un nouveau jeu de la Série Vampire : The Masquerade Intitulé Coteries Of New York. Si vous avez déjà joué à cette série, ne vous attendez pas à une suite, mais plutôt un dérivé de la série qui se présente comme un roman interactif.Je commence par faire un aveu : je n’ai jamais joué à aucun jeu de la série Vampire: The Masquerade. En fait au moment de la réception du jeu, je ne connaissais rien, sinon le titre. Après une courte recherche, j’ai découvert que c’est une série de jeu vidéo de type RPG basé sur un jeu de table du même nom. Il y a même eu une série Télévision basée sur l’univers de la série. Coteries of New York est basé sur la 5e édition du jeu de table.

À peine est-on devenu un vampire qu’on se fait casser les couilles avec le shériff des vampires.

Coteries of New York, nous raconte l’histoire de trois protagonistes dans l’univers secret des Vampires. Au début du jeu vous devrez choisir entre trois personnages. Ce choix détermine votre clan et donc par le fait même, quels pouvoirs seront à votre portée. Si l’introduction de chaque personnage est différente, le reste du jeu, une fois la mise en scène terminée, est pareil. Les personnages et les missions sont les mêmes. C’est ce qui permet à l’histoire d’être revisitée. Dire que c’est un jeu est peut-être un peu poussé. Il s’agit d’un livre interactif du genre « Livre dont vous êtes le héros ». Beaucoup de lecture, puis des choix qui permettent de diriger l’histoire. La plupart du temps, les choix sont narratifs, mais il y a aussi des choix moraux. De plus, les pouvoirs de votre personnage donnent accès à certains choix qui offrent une voie non disponible si vous aviez choisi un autre personnage.

Le Dictionnaire aide à comprendre les termes utilisés dans le jeu qui ne sont pas toujours expliqués en détail.

Si durant la première heure le tout semble très linéaire, le jeu vous offre la possibilité de décider quelle mission vous voulez faire une fois la mise en situation terminée. Vous vous réveillez donc chaque nuit, avec une carte de Manhattan sur laquelle différentes missions sont proposées. Commence alors votre travail de vous assembler une Coterie. Une Coterie c’est un peu votre groupe d’amis et d’influence qui vous permet de survivre dans le monde des humains et celui des vampires. Il ne sera probablement pas possible durant votre partie de faire toutes les missions. Le temps passe et vous devrez faire des choix afin de rester en vie. Un peu comme dans la vraie vie, on ne peut pas parler à tout le monde et entretenir un cercle d’ami trop grand sans perdre le fil des choses.

Certain personnage on une histoire plus captivante que d’autre, à vous de choisir avec qui vous voulez bâtir votre coterie.

Si l’idée de lire du texte pendant des heures vous repousse, je vais me faire rassurant et vous dire que le jeu fait un excellent travail en affichant le texte en court paragraphe. L’histoire elle-même est très prenante et j’avais du mal à arrêter. Il est toujours possible de sauvegarder la partie à tout moment, ce qui nous évite de devoir finir un chapitre sous peine de recommencer. Il n’y a jamais un moment ou l’on sent qu’on peut mourir ou échouer la mission à cause d’un mauvais choix. Il faut vraiment faire une série de choix qui semblent contreproductifs pour arriver à un déroulement fatal. Un peu comme quand l’ordinateur vous demande « êtes-vous certains ? » avant d’effacer un fichier. En gros, j’ai passé 5h pour finir l’histoire avec mon premier personnage. Je considère ça une durée acceptable, on peut probablement multiplier la durée par trois si vous voulez rejouer avec les deux autres clans et décider d’explorer un peu plus.

La carte est votre point de départ, Il faut bien choisir vos missions nocturnes.

La présentation audiovisuelle aide beaucoup à l’immersion. Chaque scène est représentée par une peinture animée et une ambiance sonore qui illustre l’endroit (bar, centre-ville, etc.). De plus, le texte est bien narré et les descriptions aident à comprendre les émotions en jeu dans l’histoire. Le tout est donc bien enveloppé et contient juste assez de choix de dialogue pour nous garder éveillés sans être un barrage constant de dilemme. La lecture est agréable, quelque chose que je ne dis pas souvent de la plupart des jeux ou le texte est souvent du remplissage et les personnages nous disent des banalités. On a souvent tendance à appuyer sur « continue » même dans des jeux comme Deus Ex car on veut au plus vite commencer à cogner de méchants bandits. Il n’y a pas de problème de ce genre ici, en l’absence de mécanique de combat et d’animation, le plaisir du jeu revient à simplement lire une histoire et se laisser emporter dans le monde imaginaire de la Mascarade. Le jeu sort Sur PC cette semaine et sur les consoles au début 2020.

Site Officiel

Page Steam

Points forts :

  • Histoire solide et toujours captivante, peu importe les choix que l’on fait.
  • Écriture envoutante qui nous attache aux différents personnages.
  • Superbe visuel, Peintures prennent vie grâce à de subtiles animations.
  • Trame sonore qui donne une ambiance cinématographique.
  • Le dictionnaire qui permet d’approfondir le jeu pour les néophytes de la série.
  • Lecture servie en courte bribe.

Points faibles :

  • C’est un peu trop long avant d’en arriver à nos premiers choix.
  • Il y a plusieurs fins possibles, mais il est difficile de les décerner.
  • Réutilisation de la même ruelle dans plusieurs quartiers différente de New York.

-Eric Chamberland

Twitter @chambee