(Test FG) Hidden Through Time

 
D’entrée du jeu, j’ai une question à vous poser? Connaissez-vous la série de livres Où Est Charlie? Oui, vous savez, les livres dans lesquels on doit trouver le fameux personnage à lunette, Charlie dissimuler dans des décors toujours différents de page en page. Hé bien, si ça vous manque, j’ai la solution parfaite et similaire avec le jeu Hidden Through Time.

Le jeu cité ci-haut est un jeu indépendant d’objets à trouver parmi une liste demandée développé par Crazy Monkey Studios. Malgré son apparence un peu enfantine, oubliez de le faire jouer à un enfant de par sa grande difficulté à dénicher certains items. Jouer avec un enfant à ses côtés oui, sa copine ou son copain aussi. D’ailleurs, j’encourage cette pratique, car y jouer avec l’aide d’une autre personne est, disons plus agréable et plus utile.

Le jeu se divise en trois parties: le Mode Histoire, l’Éditeur De Carte et le mode En Ligne. J’y vais d’un explicatif de ces trois modes. Tous d’abord, le Mode Histoire qui propose des niveaux remplis d’éléments et nombreux personnages dessinés à la main et dans ce cas-ci, animé en plus. Ce mode fait un bref historique de notre histoire depuis les débuts: Âge De Pierre, Égypte, Moyen-Âge et Becteph. Le tout donne 26 niveaux différents dans lesquels se retrouvent des éléments d’un niveau à l’autre. Ayez en tête qu’il ne faut pas trouver tous les items de la liste pour passer au niveau suivant. En accumulant un certain nombre de ceux-ci, on débloque le niveau suivant, un peu comme les étoiles dans certains jeux de Super Mario. Mais, bon, je la voulais mon étoile. J’y ai passé environ 6 heures. Pourquoi, parce que c’est loin d’être évident de tout trouver. Il faut une très grande dose de patience. Parfois, les items sont tellement bien cachés que s’en est ridicule. C’est censé être un jeu après tout.

Comment on y joue? Disons que j’ai fait le jeu sur Nintendo Switch et je suis certain qu’il s’agit du meilleur support pour y jouer. Comme il s’agit d’un jeu ou il faut pointer et cliquer à de très nombreuses reprises, disons qu’une console portable pour ce type d’opération est parfaite. Certes, il faut trouver des items bien cachés, mais ce n’est pas tout. Ces items sont souvent cachés derrière certains objets. Dans chaque niveau, il y a une panoplie d’interactions à produire. Par exemple, je pouvais cliquer sur des habitations vues de l’extérieur et ensuite je me retrouvais à l’intérieur pour y trouver un article de la liste. De plus, si vous éprouvez de la difficulté à les trouver, en passant dessus avec le curseur, un certain indice apparaîtra et vous guidera un peu mieux. Si la plupart du temps, cela fonctionne, il arrive à l’occasion que l’indice soit trop vague. La liste qui se retrouve en bas de l’écran n’encombre en rien la scène servant à dénicher les items demandés. J’ai bien aimé le fait de pouvoir revenir dans un niveau et trouver les objets non réussis. De quoi compléter ce mode à 100%.

Haute déception par contre, j’aurais cru que l’on aurait pu y jouer de manière tactile, mais non. En fait, c’est tactile, mais pas très bien réalisé. Trouvez-vous un stylet, car avec les doigts, c’est l’horreur. Par contre, je peux comprendre que cette option n’est disponible que pour la version Nintendo Switch et qu’en mode portable. Donc, pas trop de temps investi sur cette option. À prendre en compte svp pour un second opus.

L’Éditeur De Carte quant à lui est très complet. On sent que les développeurs n’ont pas voulus lésiner sur ce mode et mis là que pour ajouter à la durée de vie. Ce mode donne accès dès le départ à l’entièreté des objets disponibles dans le jeu. Il est même possible de mélanger les univers. Par exemple, je pouvais inclure un dinosaure dans le décor de l’Égypte. La création n’a pas de limite. Une fois la carte terminée, vous pourrez la mettre en ligne et attendre la note des autres joueurs.

Troisième et dernière option, le mode en ligne. Ce dernier permet de jouer à d’autres créations et pour être honnête, j’ai été surpris de voir que les joueurs sont très actifs. De quoi ajouter à la durée de vie pendant un sacré bout de temps.

Côté graphisme, c’est des décors dessinés à la main, un peu comme une bande dessinée. Malgré ce type, les décors sont vivants et regorgent de détails. Je n’ai vécu aucun gel ou ralentissement, autant en mode portable que sur la TV directement. Je conseille fortement d’y jouer en mode nomade, car l’image semblait plus nette pour y trouver les objets. De plus, le zoom est de mise, autant je pouvais agrandir ou rétrécir la scène. Certaines cartes sont remplies d’éléments et d’autres plus épurées.

Au niveau sonore, c’est toujours la même pièce musicale qui joue en boucle, mais elle s’écoute bien en étant très calme, posée et à la limite zen. Il y a quelques bruits ambiants présents, mais sans plus.

Pour conclure, malgré certains niveaux forts complexes, je recommande le jeu, mais en coop. Seul c’est bien, mais à deux c’est mieux. Former une équipe pour tout trouver, c’est formidable.

Cote FG: 7.5/10

Points positifs:

  • Charmant dans son côté artistique.
  • Éditeur de carte rempli.
  • Ambiance relaxe.
  • Le fait de zoomer ou non.
  • Faire équipe pour y jouer.

Points négatifs:

  • Le curseur ne se déplace pas assez rapidement.
  • Peut devenir très ardu à l’occasion.
  • Tactile, mais pas utile. Trouvez-vous un stylet, car avec les doigts, c’est l’horreur.
  • Les indices sont quelques fois trop vagues.

Fiche technique:

  • Développé et publié par Crazy Monkey Studios
  • Jeu d’objets cachés.
  • Jouable en solo.
  • Offert en anglais et français.
  • Disponible sur PC, Nintendo Switch, PS4, Xbox One et mobile. (testé sur Nintendo Switch)
  • Site officiel: https://www.hiddenthroughtime.com/