(Test FG) Killing Floor 2 – Perilous Plunder

 
Le 08 juin dernier, le populaire jeu Killing Floor 2, développé par Tripwire Interactive, nous est arrivé avec une nouvelle mise à jour. Peu de temps après la sortie de Neon Nightmares, voilà la sortie de Perilous Plunder. Reconnu pour sortir plusieurs mises à jour par année, les développeurs restent fidèles à leurs habitudes, cette fois-ci encore, en y ajoutant du nouveau contenu.

Pour les non-initiés, je rappelle que Killing Floor 2 est un jeu sorti en 2016, où l’on doit affronter des vagues et des vagues de Zeds (monstres/zombies) dans une ambiance  »métalo-chaotique ». Le but est d’augmenter le niveau d’une dizaine de classes dans différents modes de jeux et ainsi affronter des vagues de plus en plus puissantes. Disponible sur PS4, Xbox One et PC (Steam), on peut y jouer en ligne ou en solo. Il y a une multitude de costumes et de cosmétiques pour les divers objets et armes. Vous pouvez donc personnaliser à fond votre personnage.

Revenons maintenant sur la dernière mise à jour, Perilous Plunder. Cette fois nous avons droit à une nouvelle map, deux armes gratuites, deux armes payantes, quelques nouveaux objectifs et des bogues arrangés. La map Desolation est une map construite sur plusieurs étages dans laquelle les joueurs peuvent avoir accès à des mini-jeux. Après quelques manœuvres pour fermer les lumières, nous avons accès à un camp d’entrainement et un champ de tir à l’intérieur de la map. Nous avons aussi droit à un fusil d’assault Tesla (Teslauncher) pour la classe Fou Furieux. Un espèce de lanceur de micro-ondes entrainant des dégats de feu et un fusil à pompe (Kaboomstick) pour le Démolisseur de type explosif. De plus, il y a deux armes supplémentaires mais celles-ci sont disponibles comme contenu payant. Il s’agit d’un duo de Glock 18c pour le Flingueur et le fusil de pirate (Blunderbuss) pour les classes Démolisseur et Soutien. La map et les armes sont les ajouts les plus significatifs de Perilous Plunder selon moi. Pour le reste, il s’agit d’ajouts de cosmétiques et de quelques objectifs additionnels. Une chose que je reproche au jeu, c’est qu’il n’y a pas une quantité énorme de Boss. Dans Perilous Plunder, nous n’avons malheureusement pas de nouveaux Boss, mais plutôt des différents costumes pour ces derniers.

La fluidité du jeu est vraiment nickel et on sent que les développeurs s’en préoccupent autant que leur communauté, en apportant ainsi de multiples mises à jour à tous les ans depuis sa sortie. Le jeu est très bon pour ce qu’il est. Cependant, pour ma part, il devient redondant rapidement. Est-ce que le simple ajout de contenu au compte-gouttes sera suffisant pour raviver la flamme? Je ne le crois pas, du moins pas sur PS4, car il n’y a plus autant de joueurs qui y jouent en ligne. De plus, il n’y a pratiquement pas de joueurs pour les différents modes de jeux. Lorsque j’arrivais à rejoindre un groupe, celui-ci comptait seulement 2 à 3 personnes qui ne finissaient généralement pas la partie. Je ne sais pas si l’expérience est la même sur PC ou sur Xbox One, car ce test fût réalisé sur PS4 seulement. Au départ, j’étais excité de rejouer à ce jeu que je n’avais pas touché depuis 2017, mais après une semaine je commence déjà à m’en lasser.