Rochard – la critique

Rochard est un jeu d’action plateforme et puzzle développé par Recoil Games et sorti le 27 septembre dernier. Dans ce titre vous incarnez un mineur de l’espace bedonnant et bien sympathique nommé John Rochard.  Pour 9.99$ ce jeu peut être vôtre, mais en vaut-il vraiment le coût ?

Le scénario:
Le point faible de Rochard c’est son scénario. C’est précipité, inintéressant et cliché. Manquant de profondeur et d’explications, le jeu se termine en queue de poisson de niveau Assassin’s Creed Brotherhood. Mais tout n’est pas perdu, les doublages sont excellents et les quelques interactions entre les personnages sont biens, mais disons-le, on se trouve tout de même devant un jeu à défilement latéral, pas un jeu de rôle, on ne pouvait pas s’attendre à bien plus.

La durée de vie:
Rochard n’est jouable qu’en solo, vous devrez donc parcourir l’espace en cinq chapitres pour en voir les crédits. Il faudra un peu plus de cinq heures pour terminer les cinq chapitres et aucun bonus n’est au rendez-vous à la fin de la partie. Par contre, plusieurs améliorations et un bon nombre de trophées sont cachés dans les niveaux. Les trophées ne servent qu’à débloquer un trophée sur votre profil de joueur tandis que les améliorations d’armes et de santés sont utiles à la progression qui est soit dit en passant est assez corsée par moment, ce qui fait de Rochard un titre intéressant point de vu défi.

Les contrôles:
Le point fort de Rochard, c’est sa bonne difficulté et sa jouabilité qui évolue et se varie au cours de la progression. Difficile d’adaptation au début, les contrôles deviennent une vraie joie après une adaptation un peu trop longue. Plusieurs armes et gadgets sont en constante évolution du début à la fin du jeu. Au départ, seulement le Gravity-Lifter, un dispositif gravitationnel utilisé pour déplacer de lourds objets plus facilement, avec lequel on élimine violemment les ennemis en leur catapultant des boites en pleine tronche est disponible. Ensuite on nous offre un mitrailleur laser et des grenades, le tout en constante amélioration. Les ennemis sont assez variés et à certains moments les combats seront épicés à souhait. Le côté puzzle n’est pas trop poussé et est un très bon complément à l’action plateforme. On retrouve entre autres des murs lasers ne laissant pas pénétrer les objets, les projectiles ou les matières biologiques, la désactivation de la gravité pour les sauts et les projections en hauteur, les inversions gravitationnelles, les déplacements d’objets lourds grâce au G-Lifter. En simple, une jouabilité de grande qualité pour un jeu arcade.

Le graphisme:

Graphiquement Rochard n’est pas au top, il fait dans l’animation 3D dans un style Ratchet and Clank, mais le rendu n’a rien d’exceptionnel. Certains personnages auraient gagné à être un peu plus travaillés, mais on lui pardonnera le tout dû au fait que se soit un jeu de 10 dollars. Les environnements de leurs côtés sont assez variés sans vraiment l’être. Les éclairages et les décors sont changeants et adaptés d’un chapitre à l’autre, mais les objets sont toujours les mêmes du début à la fin. On se retrouve donc devant un graphisme correct pour un jeu de ce type.

La trame sonore:

Recoil Games nous offre un trame-sonore de grande qualité composée par Markus Kaarloner de Poets of the Fall. Les musiques Blues/Rock et électro style années 80 sont parfaitement adaptés à l’atmosphère qui ne se prend pas trop au sérieux. Par contre une grande majorité du temps les musiques se fond un peu trop discrètes à mon goût, mais elle reste de qualité. Les bruitages quant à eux sont assez bons et immersifs pour ne pas attirer l’attention du joueur. Une bonne trame sonore n’est rien sans un bon doublage et Recoil Games l’a compris, c’est pourquoi ils ont choisi de très bons doubleurs, surtout pour le fameux John Rochad, et j’ai nommé, Jon St. John connu pour ses rôles dans half Life et sont rôle de Big The Cat dans la série Sonic The Hedgehog, mais surtout pour la voix du légendaire Duke Nukem.

Conclusion:

Finalement ce titre fait bien d’un côté et moins bien de l’autre. Il n’en reste tout de même pas un jeu à oublier, au contraire, il est très plaisant à traverser, sa jouabilité et sa trame sonore de grande qualité pallient à la durée de vie et aux graphismes moyens. Tous les possesseurs de PS3 devraient lui donner un essai, car se jeu est une belle découverte et un très bon début pour Recoil Games.

Note finale: 8/10

Points positifs:  

  • Bon niveau de difficulté
  • Trame sonore de qualité
  • Peut plaire à plusieurs types de joueur
  • Jouabilité variée

Points négatifs:

  • Scénario pauvre
  • Aucun contenu bonus

Caractéristiques:

  • Développé par Recoil Games et publié par Sony
  • Jeu de plateforme action/puzzle
  • Offert en version française sous titrée
  • Version PS3 exclusive
  • Mode solo
Advertisements

Un commentaire sur “Rochard – la critique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s