Rayman Origins – la critique

Depuis plusieurs mois on est en droit d’assister à un véritable phénomène. Le retour des franchises oubliées ou revampées. Lara Croft sera bientôt de retour, Donkey Kong a effectué un retour très remarqué et quand ce ne sont pas des licences connues qui reviennent dans un format HD ce sont des franchises complètement oubliées qui refont surface. Tel est le cas ici avec le retour de Rayman. Cette franchise a été très longtemps populaire. Mais lorsque Les Lapins Crétins s’en sont mêlés, ça sonné le coup du glas pour ce personnage un peu déjanté. Pour effectuer son grand retour, il se devait de revenir seul, car maintenant ce sont deux entités distinctes. Alors est-ce une réussite ou une fois de trop? Un retour ou un flop? Est-ce que la version PS Vita est inférieure aux autres?

Le scénario:

L’histoire se déroule avant les évènements du premier volet. Donc, on est devant un prépisode. La prémisse s’explique comme suit, il y a fort longtemps La Croisée des Rêves était créée par un personnage nommé Polokus. Tout allait bien jusqu’au jour ou ce monde devint envahi par des créatures  venues de la Lande aux Esprits Frappés. Pour chasser ces bêtes immondes et sauver leur univers, on fit appel à Rayman. Heureusement, il ne sera pas seul, car il sera accompagné de son meilleur ami Globox. Ensemble, ils devront amasser le plus de Lums possibles, libérer les fées et les Electoons, et retrouver toutes les Dents de la Mort pour pouvoir se forger une route jusqu’à Lande aux Esprits Frappés. Un scénario qui peut sembler simpliste mais combien amusant.

La durée de vie et les modes de jeu:

Nous sommes devant un jeu de plateforme avec une durée de vie conséquente. Vous bouclerez l’aventure en solo en plus ou moins 10 heures si vous ne voulez pas vous casser la tête. Le titre est divisé dans six mondes différents et comptant pas moins d’une soixantaine de niveaux. Il y a même des nouveaux bonus cachés pour cette version. Le jeu est plutôt facile. Là ou la difficulté est rehaussée, c’est quand vous décider de tout ramasser les items bonis. Parfois presque inaccessibles vous devrez bien souvent refaire les niveaux pour débloquer d’autres niveaux. Très gros point négatif cependant, l’absence du mode coopératif en ligne pourtant offert sur la version PS3 ou Xbox 360. Il y a la possibilité de s’échanger des fantômes pour refaire certains niveaux en contre-la-montre, mais ça ne rajoute pas vraiment grand chose à l’expérience.

Le graphisme:

C’est ni plus ni moins qu’un chef-d’œuvre visuel. C’est comme si on avait mélangé une bande dessinée et un dessin animé. C’est très coloré et les décors sont très enchanteurs et diversifiés. Tantôt sur terre, tantôt dans les airs ou dans l’eau, tout y passe. Notre personnage, saute, plane, frappe, cours, et tout ça, de manière très fluide. Le bestiaire est original, on y rencontre des vieilles sorcières, des oiseaux qui rappellent le jeu Angry Birds, des tireurs fous, etc. Le fait de jouer avec les éléments du décor apporte un plus. Parfois, on peut aller soit en avant ou en arrière de l’écran. Les phases sur le mosquito sont très plaisantes et me rappellent un certain Gradius. Bref, c’est un pur délice pour les yeux. Votre cœur d’enfant refera surface, je vous le garantis.

La trame sonore:

D’entrée je dois avouer que la musique se marie à merveille avec l’action. S’en est une pleine de couleur. Les personnages ne parle pas mais émettent certaines onomatopées qui peuvent devenir redondant avec le temps. Au lieu du langage, c’est du texte qui déroule dans des bulles. Pour le reste, plusieurs sons différents sont présents dans les niveaux. Une chose m’a un peu irrité, la musique qu’émettent les Electoons une fois réveillé. C’est toujours la même. Mis appart ça, c’est parfait.

Les contrôles:

Ils sont d’une simplicité incroyable. La courbe d’apprentissage prend… oubliez ça, pas besoin de plusieurs minutes pour les assimilés. Ils sont mémorisés à l’instant ou ont les utilises pour la première fois. Tout ça se fait de manière impeccable. Chaque personnage utilise un arsenal propre à lui. Il n’y a pas vraiment de combinaison complexe à faire pour exécuter une action. Par exemple, pour sauter plus haut, vous devez courir. Donc, dans l’ensemble c’est très facile d’approche pour tous. Un ajout de la version PS Vita est le zoom tactile qui comme à l’instar de Dungeon Hunter Alliance, vous permet de passer vos doigts sur l’écran du devant pour soit zoomer ou revenir au format initial. Très utile pour trouver des reliques dissimulées dans les niveaux. Autre nouveauté, vous pouvez taper les ennemis à l’écran avec encore une fois l’écran tactile du devant de la console.

En conclusion:

Alors voilà le meilleur exemple d’un retour plus que réussi. Ce jeu est une pure merveille visuelle et autant les joueurs occasionnels que les « hardcore gamers » y trouveront leur compte. Comment ressusciter une licence qui était morte depuis un bout. Ubisoft l’a très bien compris et mener ce projet à terme de main de maître. Beaucoup de plaisir en perspective autant en solo qu’avec ses amis ou en famille. À posséder dans sa ludothèque. Une version PS Vita très bien résussie. Par contre, l’absence d’un mode coopératif en ligne est décevant.

Note finale: 9/10

Points positifs:  

  • Du bonbon pour les yeux
  • Les contrôles faciles d’apprentissage
  • Les nouveautés pour la console portable de Sony
  • Beaucoup de choses à faire
  • Rejoint un public très vaste

Point négatif:

  • La musique des Electoons devient énervante
  • Absence du mode coopératif

Caractéristiques:

  • Développé par UbiArt et publié par Ubisoft
  • Jeu de plateforme
  • Version anglaise ou française intégrale
  • Offert sur pratiquement toutes les consoles
  • Mode solo ou multijoueur

Merci à Ubisoft de nous avoir envoyé le jeu pour en faire la critique!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s