Forza Horizon (la vitesse pure) – la critique

 

J’avoue qu’à l’annonce de Turn 10 Studios de vouloir emprunté la tangente dite plus arcade que simulation pour le nouveau volet de la franchise Forza, me laissait plutôt perplexe. Mais après la démo et plusieurs heures passées dans le jeu entier, mes craintes furent dissipées et de belle façon. Ici, on est devant un excellent mélange des modes et jouabilité de Project Gotham Racing et du côté monde ouvert de Test Drive Unlimited. Encore un succès pour le studio de développement qui en inscrit un cinquième à son actif.

Le scénario:

On s’entend que la trame narrative n’est pas très complexe. On vous demande de vous rendre aux États-Unis dans l’état montagneux du Colorado dans le but de participer à un événement de course sans précédent mettant aux prises que les meilleurs. Pour cette occasion, des pilotes chevronnés de partout se donnent rendez-vous pour compétitionner au travers de plusieurs épreuves diversifiées. Au volant d’une panoplie de voitures, le but sera de cumuler le maximum de points et ainsi devenir le roi du Festival Horizon.

Durée de vie et modes de jeu:

Comme la mode l’exige depuis quelques années, tout l’univers gravite autour d’une carte et d’un GPS. Tous les points importants s’y trouvent et vous serez libre d’aller bon vous semble moyennant quelques coups de volant. En vous y rendant, pourquoi ne pas tenter quelques manoeuvres de casse-cou. Que ce soit des dérapages avec frein à main, conduire à haute vitesse en tentant d’éviter les autres véhicules. On peut à l’occasion rencontrer des radars pour tenter de battre la meilleure vitesse. Vous pouvez aussi défier n’importe quel participant au Festival rencontré sur la route et ainsi entrer dans une course d’un point à l’autre contre celui-ci. Par contre, vous ne pourrez pas choisir le calibre de la voiture contre qui vous serez appelé à courser.

Une fois vous être amusé dans quelques courses endiablées non comptabilisées pour le championnat, c’est le temps de passer au niveau supérieur et de montrer de quel volant vous chauffez dans les épreuves officielles. Pour cumuler des points, vous devrez toujours et sans exception terminer dans les trois premières positions sur les huit du départ. Vous croyez que c’est tout? Hé non, car les développeurs ont cru bon de rajouter une touche extrême comme en tentant de battre un avion ou une… montgolfière. Rien de plus normal quoi. Les courses c’est bien, mais le système de points de réputation, des crédits et de l’argent. Il faut penser à une combinaison de ces trois aspects si vous pensez débloquer des nouvelles épreuves, monter de niveau ou simplement acquérir de nouvelles voitures et les modifier par la suite. Un peu comme les séries popularisées par Codemasters, tout ce que vous ferez pendant que vous serez au volant sera entré dans les statistiques. Du côté solo, la durée de vie est énorme et vous occupera de longues heures et vous procurera de bons moments.

Reste le mode en ligne. Au tout début, je brossais un parallèle avec la série PGR et vous allez comprendre pour toi. Il y a un mode chat-souris en équipe consistant à protéger la souris en tant que telle jusqu’à l’arrivée. En fait, ça en devient aussi chaotique que Mario à quatre par exemple. Tout comme bien d’autres jeux, il y a des salons de jeux avec des compétitions différentes et vous participez à ce que vous voulez. Vous avez la fibre créatrice, alors fondez votre propre club automobile auquel viendront se greffer vos amis pour ainsi performer en équipe.

Manette/volant, c’est votre choix:

On ne le cachera pas, la série Forza est construite pour l’apprécier avec un volant. Bien que ça demeure très jouable à la manette. Cependant, contrairement à un Forza de type simulation, dans ce cas-ci l’avantage du volant n’est que très minime devant ce titre de type arcade. Les contrôles sont sensiblement les mêmes que les autres itérations et c’est parfait comme ça. Ah ouais c’est vrai, la Kinect est intégrée, mais pas autant que je ne l’aurais souhaité. L’expérience se limite qu’à une simple navigation au travers les menus et dans la carte. Un peu décevant, car il me semble qu’avec les vidéos présentées au E3, ça semblait mieux implémenté.

L’effet de vitesse est vroummmmmmm:

L’aspect visuel n’a pas changé d’un poil comparé à Forza 4. Il faut le dire, ce moteur n’a rien a envié aux autres et il offre déjà beaucoup en frais de décors majestueux et que dire de la modélisation des voitures. C’est impeccable. Parlant voiture, l’effet de vitesse est très bien ressenti ce qui a pour effet de rajouter à l’immersion. Surtout lorsqu’on embarque la caméra intérieure. Alors là, malgré que ce soir clairement un titre orienté arcade, ça donne l’impression de que c’est nous qui pilote. Aspect qui m’a un peu déplu est la possibilité de reculer dans le temps une séquence que l’on a ratée pour mieux la reprendre par la suite. Un peu comme le « flashback » de Dirt. Là où ça devient facile, c’est qu’il n’y a aucune limitation quant à l’utilisation. Le rembobinage est infini. Au moins, Turn 10 a prévu le coup pour ceux qui veulent monter d’un cran la difficulté en offrant la possibilité de désactiver cette fonction. Autre petit point négatif, mais toujours compréhensible: le pas de dégâts physiques sur les voitures. Tout n’est que purement esthétique. Ce qui n’affecte en rien la conduite.

Tout comme Forza 4, le mode Photo est présent et cette fois, il ne se limite qu’à prendre des photos et de les partager sur Xbox LIVE. Avec celui-ci vous pourrez remplir certains objectifs ;a même vos clichés. Un ajout qui était attendu depuis longtemps par les fans de la série est enfin présent. Je parle ici du cycle de jour et de nuit. Colorado c’est beau en plein jour, mais dans la pénombre, les paysages montagneux prennent une tout autre dimension.

Dans vos oreilles:

Un autre point fort de la franchise vient de l’environnement sonore. Celui-ci n’y échappe pas avec une aussi bonne trame sonore que la bande originale. En premier lieu, la bande originale est remplie de testostérone et ce que ça prend dans un jeu de voiture. Trois stations s’offrent à vous:

  • Horizon Bass Arena: Benny Benassi, Chromeo, New Order…
  • Horizon Pulse: Foster The People, Santigold, Two Door Cinema …
  • Horizon Rocks: Arctic Monkeys, Black Keys, Lostprophets…

Comme vous pouvez voir, il y en a pour tous les goûts. Ma préférence se tourne vers la section Rocks. Le jeu est offert aussi bien en version intégrale anglaise ou française. Le doublage est très bien, même si on a droit à du français plus de France qu’international. La trame sonore est orientée gros moteurs puissants et ça se ressent. Chaque nouvelle voiture apporte sa propre banque de sons. Du coup, on n’a pas l’impression de toujours conduire le même véhicule.

Dernier tour de piste:

Turn 10 nous ayant habitué à de l’excellent travail, ça se poursuit avec ce titre. Changement de style, mais toujours tout aussi bon. Je le conseille sans hésiter surtout face à la bourde d’EA et Need For Speed: Most Wanted. Croyez-moi, vous ne regretterez pas votre achat.

Cote FG: 9/10

Points positifs:

  • durée de vie conséquente
  • monde ouvert immersif
  • le graphisme somptueux
  • les modes autant en solo qu’en multijoueurs
  • enfin un cycle jour/nuit
  • l’aspect sonore

Points négatifs:

  • un peu trop facile
  • aucun dommage physique
  • système de pointage complexe

Caractéristiques:

  • développé par Turn 10 Studios
  • publié par Microsoft
  • jeu arcade de courses automobiles
  • solo et multijoueur
  • version intégrale anglaise ou française
  • testé sur Xbox 360
  • intégration de la Kinect
  • Site officiel: http://forzamotorsport.net/en-us/
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s