(CRITIQUE) Hitman: Absolution (le code barre à l’honneur)

 

Ça faisait un bail que j’avais joué à la dernière aventure de l’Agent 47 dans Blood Money. Enfin, après une pause de 3 ans, il est de retour et plus impliqué que jamais avec Absolution. Cette fois, il délaisse son côté mercenaire pour faire place à une cause plus personnelle. Un risque que IO Interactive a voulu prendre. S’avèrera-t-il payant où fera sombrer Monsieur Code Barre à l’instar du film dans l’oubli rapidement?

L’histoire:

La vie de mercenaire n’est souvent pas de tout repos et celle qui vient de commencer pour l’Agent 47 en est une des plus difficiles. La tâche s’avèrera très complexe, car il a pour mission d’éliminer sa grande complice et amie Diana Burnwood. Cependant, cette étape marquera un tournant inattendu dans la carrière du célèbre mercenaire. Il s’agira du contrat de trop et finira par se retourner contre sa propre agence: ICA.. Quoi? L’Agent 47 fait preuve de compassion et a des sentiments? C’est quoi ça? Sans blague, j’ai adoré cette tournure dans le scénario. L’inspiration vient peut-être d’un certain Splinter Cell: Conviction

On est devant une histoire beaucoup développée et élaborée que dans les itérations précédentes. Cependant, l’univers est tout de même respecté à commencer par l’humour noir et les personnages plus que douteux. On a encore droit au roi du déguisement, Monsieur 47 se prend pour le véritable Arturo Brachetti. Comme la mode l’exige depuis plusieurs années, l’environnement est pourvu d’objets cachés et comme le minijeu Hitman: Sniper Challenge, l’obsession pour les canards de 47 refait surface. À l’occasion, arrêtez-vous et porter attention à ces petits coin coin. Ce jeu aurait très bien pu servir de trame de fond pour un film et l’inverse est tout aussi vrai.

Hitman Absolution #1

Contrats et éliminations:

Le jeu se scinde en deux parties. D’un côté, on a droit au mode solo ou si vous préférez la campagne. Et quelle campagne. Passionnante, divertissante, un brin déjanté, okay très déjanté. Il vous prendra au moins une vingtaine d’heures pour en voir le dénouement final. Peut-être plus si vous comptez tout faire et explorer. Chaque mission se solde par un pointage. À savoir que vous aurez certains objectifs à accomplir et chaque succès augmentera votre pointage. Au cours de la vingtaine de missions, les objectifs changeront et pour tous les accomplir, vous devrez recommencer au moins une fois chaque chapitre. Du coup, la rejouabilité devient énorme.

La deuxième partie ne se passe qu’en ligne et j’ai nommé: Les Contrats. Qui met en place un système de défis que les joueurs pourront se lancer en désignant des cibles diverses afin de récolter le plus de points possible dans le but d’empocher la récompense. De quoi vous amuser plusieurs heures avec des potes.

Hitman Absolution #2

Furtivité et coups de feu:

Comme dans tout bon jeu de la franchise, ne pensez pas le passer à la bourrin. Vous pourrez réussir quelques missions certes, mais jamais le jeu de cette manière. Vous tuerez un bon lot d’ennemis, mais sachez qu’ils appelleront des renforts et les phases de tirs deviendront interminables. La véritable façon d’apprécier ce titre, c’est d’y aller furtif tout simplement. Servez-vous de tout ce qui vous tombera sous la main. Le décor est votre ami et n’hésitez pas à vous en servir à votre avantage. Faites confiance à votre instinct pour repérer des objets importants, des ennemis dangereux ou simplement pour vous orienter. Les manières de tuer, maitriser ou vous débarrasser de vos ennemis sont quasi sans fin. Tentez des choses que vous pensiez au départ impossibles et vous pourriez rester surpris. Usez de stratégie, préparez vos coups d’avance et de grâce déguisez-vous pour prendre l’apparence d’une autre personne à bon escient le plus souvent possible. Dernier truc, pensez à toujours effacer vos traces. Soit en éliminant les témoins ou en cachant les corps. Il s’agit quand même de votre vie qui est en jeu. La mécanique de jeu a subi une certaine évolution comparativement aux itérations précédentes. Hitman est capable enfin de se mettre à couvert. Ce qui s’avère une bonne chose, car l’option déguisement pour passer inaperçue semble moins efficace cette fois-ci. Le système d’élimination ou de corps à corps s’effectue en phases QTE. Je crois bien que les puristes de la série n’apprécieront pas cette manière de faire.

Plus haut je mentionnais l’instinct de 47 et celui-ci est fort appréciable. Il s’effectue en trois étapes. Tout d’abord, il sert à passer inaperçu, mais comme l’intelligence artificielle semble vraiment réveillée, on peut user de son instinct et voir 47 en pleine action porter la main à son visage, baisser son chapeau, etc. La deuxième option vient de la détection des ennemis au travers les murs. Pas certain de celle-là, mais bon c’est le choix des développeurs. Sachant que 47 semble avoir perdu la manière de regarder par le trou de serrure d’une porte, c’est fort utile pour ne pas tomber face à face avec un méchant en ouvrant une porte. Dernier usage et le plus intéressant pour moi, c’est le tir réflexe. Une idée déjà empruntée par un certain Ghost Recon: Future Soldier. La manière de l’enclencher est fort simple. Suspendez le temps, alignez vos cibles (dans la tête svp) et déclenchez l’exécution simultanée. Les résultats sont forts agréables. Ne ratez pas votre coup, car le survivant aura recours à des renforts et vous serez grillé.

Cependant, cette option n’est pas inépuisable. Par exemple, selon votre niveau de difficulté choisi au départ, soit il se régénèrera par lui-même, soit il faudra forcer le rechargement en effectuant une action furtive ou bien vous pourrez l’utiliser qu’une fois par niveau.

Hitman Absolution #3

Un nouveau moteur graphique:

Une autre nouveauté vient pimenter cette nouvelle galette de IO Interactive en collaboration avec Square Enix et c’est le nouveau moteur graphique. À commencer par la gestion impressionnante de la foule. Probablement la meilleure que j’ai vue dans ma carrière de joueur. Les environnements sont semi-ouverts et remplis de petits détails fort appréciables pour les yeux. Ce que j’ai apprécié vraiment c’est les niveaux denses en population de PNJ, mais non calqués. Le jeu ressemble à un film et les similarités avec certains d’entre d’eux sont frappantes. À vous d’observer les vôtres. Malheureusement, le jeu n’est pas exempt de défaut. J’ai remarqué certains bogues de collision, j’ai marché quelquefois sur des cadavres par terre et même passé à travers. Rien par contre pour altérer l’expérience.

Hitman Absolution #4

L’ambiance parfaite pour l’assassinat:

Côté sonore, on fait dans le grandiose et malgré l’absence de Monsieur IO Interactive sonore, Jesper Kyd, c’est du tout bon. Même l’Ave Maria est de retour au plaisir de tous. Je me dois de soulever une polémique, la version PS3 est offerte tout en français, mais la version Xbox 360 n’est qu’en anglais. Vraiment Square Enix, vraiment? Pas trop fort comme procédé. Outre ce léger détail, les doublages sont impressionnants. Je me suis surpris assez souvent à écouter les différentes conversations utiles ou non. Parfois, elles vous révèleront certains détails importants.

L’acte final:

Au final, on est devant un retour sous le signe de la nouveauté pour l’Agent 47. Il est capable de ressentir des émotions et faire preuve de compass… non pas autant quand même. 47 est plus efficace que jamais et j’ai bien hâte de voir ce qui arrivera à son futur maintenant dans les mains d’Eidos Montréal.

Hitman Absolution #5

Cote FG: 9/10

Points positifs:

  • un scénario prenant
  • durée de vie très conséquente
  • une rejouabilité majeure
  • des nouveautés intéressantes
  • les nombreuses méthodes de mise à mort
  • intelligence artificielle réveillée
  • nouvel engin graphique efficace
  • bande originale de bon goût

Points négatifs:

  • quelques bogues graphiques
  • aucune version française sur Xbox 360

Caractéristiques:

  • développé par IO Interactive
  • publié par Square Enix
  • jeu de tir à la première et à la troisième personne
  • mode solo et multijoueur en ligne
  • offert sur PC, PS3 et Xbox 360
  • version anglaise ou française intégrale (pas sur Xbox 360)
  • Site officiel: http://hitman.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s