(CRITIQUE) Aliens: Colonial Marines

 

Étant un très, très grand fans de tout ce qui touche la science-fiction, il est certain que je fondais de grandes attentes sur le jeu Aliens: Colonial Marines surtout qu’il devait au préalable puiser son inspiration à partir des célèbres films. Depuis les extraits parus lors des deux derniers E3, tout semblait prometteur. Alors que s’est-il passé depuis cet été? Je n’ai pas l’impression d’avoir joué au même jeu que lors de la dernière présentation. Les rumeurs vont bon train et la plus persistante est que Gearbox Software, développeur principal du projet aurait cédé sa place à TimeGate Studios. Gearbox préférant se concentrer uniquement sur le volet multijoueur voire même sur Borderlands. Laissant toute la place au second studio. Cependant, le jeu n’est pas aussi mauvais que certain le prétendre et je vais tenter de vous convaincre d’au moins l’essayer.

Une histoire d’humains affrontant des Xénomorphes:

Le scénario prend place en l’an 2179, alors qu’un groupe de marins coloniaux est envoyé à bord de l’USS SULACO au préalable partie en mission sur la Colonie LV-426. Répondant à un appel de détresse dans le but de secourir l’équipage avec qui le SULACO a perdu tout contact depuis quelques semaines et éradiquer une invasion d’une race Alien, les Xénomorphes. Après un rude combat dans l’espace, le champ de bataille se transportera sur une planète ou tout se jouera. Tout au long de votre périple, vous serez amené à camper le rôle de Winter, un des marins coloniaux et découvrirez petit à petit que cette race d’extra-terrestres, ne sera pas le seul ennemi à vous mettre des bâtons dans les roues. Il est bon à noter que la prémisse se situe après les événements du film Aliens: Le Retour.

L’action viendra en deux temps. La première partie à l’intérieur d’un vaisseau où les missions seront similaires et intégrant moins de phases d’action et où le stress sera revu à la baisse. En d’autres mots, tenter de porter secours à l’équipage restant. Les différents objectifs tourneront autour de ce sauvetage. La seconde partie et la plus intéressante mettra en place la poursuite et la totale destruction des Xénomorphes et de leur reine. Cette fois l’action sera sans arrêt et les missions plus diversifiées. L’aide de votre escouade sera la bienvenue.

Certes, le scénario ne réinvente rien et si vous êtes un fans des films mettant en vedette Alien, vous serez en terrain connu. Malgré quelques, okay plusieurs périodes de redondances, le titre renferme de bonnes idées.

(CRITIQUE) Aliens Colonial Marines #1

Durée de vie et modes de jeu:

Sans surprise, le mode le plus intéressant demeure l’aventure en solo. Surtout que cette dernière peut se vivre en coopération et en mode local svp. L’écran se scindera alors en deux parties de haut en bas. Personnellement, je favorise cet aspect que de gauche à droite. On peut même jouer la campagne en quatuor. Malheureusement à un niveau normal, le jeu ne vous donnera que du fil à retordre qu’à de rares occasions. Imaginez à facile. Vous devrez faire face à un nombre impressionnant de 3 boss. L’aventure se divise sur quelques chapitres et vous prendra tout au plus 6 à 7 heures pour en voir le dénouement. Il y a plusieurs items de dissimulés partout dans l’environnement ce qui entretient un mince espoir d’exploration et rajoutera quelques minutes de plus par mission. Au total, vous aurez à trouver des journaux audio, des plaques d’anciens combattants (dog tag) ainsi que 6 armes légendaires. Vous pourrez savoir ce qui vous reste à collectionner en appuyant sur le bouton objectif. Outre ça, il n’y a pas de réels défis, ni de puzzles. J’ai fait un test avec le niveau de l’intelligence artificielle de mon escouade et ils pouvaient aisément terminer le boulot à ma place. Quand je mentionnais un réel manque de challenge et de défi, je ne blaguais pas.

Il y a bien un mode multijoueur ou vous pourrez jouer le rôle soit d’un soldat ou entrer dans la peau d’un Xénomorphes en combat 6 contre 6, mais rien de bien spécial à spécifier de ce côté.

Mécaniques de jeu = bonnes idées:

La jouabilité employée par les développeurs s’avère une optique intéressante. Le tout se joue à la première personne. Pour un titre mêlant des éléments stressants et de surprises, la décision de le jouer en mode FPS s’avère fortement immersive. La façon d’y jouer est similaire aux autres jeux de tir, ce qui permet d’entrer rapidement dans l’action. Les armes utilisées sont nombreuses et directement inspirées des films. Cependant, on repassera pour le réalisme, car la possibilité de traîner un arsenal complet d’armes est là, mais tient carrément de la fiction. On doit ouvrir le menu des armes et choisir son arme principale, son arme secondaire, son arme de poing et la sorte de grenades. Il y a un système d’améliorations des armes basé sur de l’expérience acquise lors de vos bons coups dans les différents niveaux. Par exemple, certaines sont longues à recharger et en achetant une amélioration, le chargement sera plus rapide. Vous aurez aussi quelques objectifs à réaliser ce qui vous conférera encore plus de points pour les améliorations. Bref, pour cet aspect, je n’ai pas vraiment de négatif à soulever.

(CRITIQUE) Aliens Colonial Marines #2

Déceptions et téléportations:

J’arrive au point le plus décevant de ce titre et j’ai nommé le graphisme. Certes, il est vieillot voire même désuet, mais le plus gros des problèmes découle des nombreux bogues qui au final affectent la jouabilité. Tout d’abord, vous aurez l’impression d’être de retour en 2007 dans le jeu Blacksite: Area 51. Même graphisme, bogues aussi présents. La caméra à l’occasion se place à des endroits inusités, les textures qui téléchargent au moment d’avancer, la téléportation des équipiers lorsque vous allez trop vite pour le script, un graphisme grandement inégal, des personnages modélisés à la va-vite. Bref, j’avais l’impression d’être revenu aux débuts de la Xbox 360. Les cinématiques sont moches et je n’en dirai pas plus, à vous de le découvrir. Cependant, tout n’est pas négatif. Les décors sont diversifiés et j’ai bien aimé la transition entre la phase dans l’espace à même le vaisseau et le crash sur la planète. Dernière chose, le jeu aurait bénéficié d’un autre nom : Aliens : Festival des portes à ouvrir. Sérieusement, si vous trouviez qu’il y avait trop de portes dans Halo 4, ce n’est rien comparé à ce jeu. Vous revivrez sans cesse la même séquence.

(CRITIQUE) Aliens Colonial Marines #3

Les Aliens dans les films comme dans le jeu:

Autre point positif, les bruits ambiants. J’adore l’espèce d’émetteur qui permet de voir notre escouade, les ennemis, mais surtout d’entendre les Aliens qui se rapprochent avec un bruit sonore de plus en plus fort. Bonjour le stress, car on ne sait pas s’ils débarqueront du plafond, des murs, du plancher, bref soyez sur vos gardes en tout temps. La synchrolabiale est très déficiente, Les Sentinelles de l’Air peuvent aller se rhabiller. Il y a quelques dialogues entre les personnages, mais toujours scriptés. La musique est encore fortement inspirée des films et nous plonge littéralement dans l’action. Sans passer à l’histoire, la bande originale demeure efficace.

Mission finale:

En tout et partout, le jeu n’est peut-être pas aussi décevant qu’il en paraît. Cependant, j’aurais l’impression de vous arnaquer en conseillant un achat. Une simple location fera l’affaire, mais les fans de la franchise seront tentés par un achat comme je l’ai été. À vous de voir…

(CRITIQUE) Aliens Colonial Marines #4

Cote FG: 6/10

Points positifs:

  • Le mode coop en local
  • Des bonnes idées
  • Quelques moments stressants
  • La grande diversité des Aliens en ligne (multijoueur)

Points négatifs:

  • Produit final décevant
  • Graphisme très décevant
  • Courte campagne solo

Caractéristiques:

  • Développé par Gearbox Softwares et TimeGate Studios
  • Publié par Sega
  • Jeu de tir en vue FPS
  • Mode solo, multijoueur local et en ligne
  • Offert sur PC, PS3, Xbox 360 et à venir sur Nintendo Wii U
  • Version anglaise et française intégrale
  • Site officiel: http://www.sega.com/alienscolonialmarines/
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s