(Test FG – Jeux vidéo) Brothers: A Tale Of Two Sons

 

Pour plusieurs, l’été est synonyme de vacances, de ressourcement, de décrochage. Pas pour l’industrie du jeu vidéo. En effet, la période estivale apporte toujours son lot de surprises, surtout avec le Summer Of Arcade de la Xbox 360. Cette année continue dans la même direction avec un jeu qui se démarque des autres de par sa mécanique de jeu originale et la chimie entre deux frères. Voici ma critique du jeu Brothers: A Tale Of Two Sons, un jeu coop qui s’apprécie en solo.

Le scénario dès le début nous plonge dans une histoire unissant le destin de deux frères autour de la mort de leur mère. Le plus jeune des deux, recueilli sur la tombe de cette dernière, est rapidement ramené dans la réalité par son grand frère qui vient quérir son aide pour porter secours à ce qui semble être leur père gravement malade. On devra partir à l’aventure chercher de quoi fabriquer un remède.

Au premier coup d’oeil, on serait tenté de dire que le tout manque d’originalité, mais il en est tout autre. Les deux frères devront unir leurs forces et s’adjoindre une chimie parfaite pour arriver à leur fin. Comme j’ai le coeur sur la main et adore aider les gens, je me suis sentie immédiatement interpeler par le l’histoire véhiculée par les deux comparses.

Brothers A Tale Of Two Sons #2

Après cette première séquence, on entre en jeu en contrôlant non pas un, mais bien les deux personnages en même temps. On y arrive seulement avec les deux sticks et les gâchettes de la manette. Les autres boutons sont réduits au silence. Vous devrez vous familiariser avec les contrôles, car j’avoue au départ c’était loin d’être évident. Chaque combo de stick et gâchette contrôle un personnage. Là où ça se complique, c’est que vous devrez contrôler les deux simultanément. Ça m’a pris au moins un bon quinze minutes pour habituer mon cerveau à cette jouabilité unique.

Au menu, une aventure en solo parsemée de quelques puzzles, des rebondissements, de l’humour et des moments inattendus. Le tout se portant sur une période entre 4 à 6 heures de jeu, tout dépendant de votre capacité à résoudre les puzzles. Dans ce genre de jeu, j’adore prendre mon temps et c’est exactement ce que j’ai fait. Chaque nouvelle partie du décor vous offrira des moments interactifs soit avec une personne, un animal, un objet. Bref, y’a de quoi faire. Le jeu ne referme pratiquement pas de jouabilité, mais vous vous devez d’y jouer au moins une fois.

Le graphisme n’est pas sans rappeler Fable premier du nom à la Xbox. Décors variés, environnements diversifiés (sous-terrain, montagne, village, forêt, etc. Vous en verrez de toutes les couleurs dans un univers de type médiéval fantastique. Le rythme du jeu est lent ce qui permet une meilleure liberté d’action. Le jeu est plein de vie, les forêts regorgeant de petites bêtes, les villages de citadins. J’ai adoré ce côté immersif qui plonge le joueur encore plus au travers de l’histoire.

J’ai une devinette pour vous: qu’ont en commun Les Sims, Animal Crossing et Papo & Yo? Chacun apporte un dialecte incompréhensible qui n’existe pas comme dans le cas qui nous intéresse. Cependant, ce n’est rien de dérangeant, car on doit vraiment se fier au langage corporel et à la gestuelle des deux frères. Les bruits ambiants sont nombreux et rajoutent à cet univers déjà très riche en détail. La chimie entre les deux frères est palpable par le caractère de chacun. D’une part, le plus jeune cherche plus à s’amuser et faire des espiègleries et de l’autre le plus vieux en faisant preuve de maturité et en tentant d’approcher les problèmes avec rationalité. L’amour fraternel est très fort et les développeurs ont bien réussi à nous le faire ressentir.

Brothers A Tale Of Two Sons #3

Au final, voilà un jeu sublime qui vient lancer la promo estivale destinée à la Xbox 360. Certes, le jeu n’est pas parfait, mais il vaut amplement la bande passante que vous utiliserez et l’argent qu’il vous coûtera pour en profiter. Vous avez sous les yeux un véritable conte interactif.

Cote FG: 8 manettes sur 10

Points positifs:

  • Mécanique de jeu unique
  • Chimie entre les deux frères
  • Décors féériques
  • Jeu coop en solo
  • Côté immersif

Points négatifs:

  • Aucune rejouabilité
  • Manque cruellement d’un mode coop

Fiche:

  • Développé par Starbreeze Studios
  • Publié par 505 Games
  • Jeu d’aventure
  • Mode solo uniquement
  • Disponible sur XBLA et PSN en septembre
  • Version anglaise ou française
  • Coût de 15$
  • Site officiel: http://www.brothersthegame.com/
Publicités

2 commentaires sur “(Test FG – Jeux vidéo) Brothers: A Tale Of Two Sons

  1. Après un bon 4 heures et demi à explorer l’histoire et les quelques récompenses des quêtes secondaires subtiles soient-elles, je ne crois pas avoir joué à un jeu qui a su me faire vivre autant d’émotions et ce n’est pas seulement la tristesse. La joie, la curiosité, la compassion, le dégoût, la vengeance…

    Brothers: A Tale of Two Sons est arrivé à faire exactement ce que The Last of US n’a pas réussi à faire: me connecter aux personnages à même le gameplay et l’interaction. En usant de langage corporel et de subtilité, Brothers a incorporé des éléments intéressants qui fonctionnent malgré un « setting » peu agréable. Au moment où on a des grands scénaristes et des grands doubleurs, on finit par oublier ce qu’est la force du jeu vidéo: l’interaction. À un moment, les deux frères s’attachent avec une corde pour une série de platforming qui, à mon avis, était extrêmement bien conçue.

    J’ai pleuré 5 fois durant mon expérience! Jamais un jeu a réussi à m’affecter autant émotionnellement… et rares sont les jeux qui sont arrivés à faire ça. À part Journey, je peux pas penser à un autre jeu. Malgré les problèmes évidents du point de vue contrôles soit l’habitude qui est cassée, il est impossible de ne pas respecter ce titre. Brothers: A Tale of Two Sons réussit là où les Naughty Dog et Telltale Games de ce monde échouent alors qu’ils tentent désespérément d’être des films… Metroid Prime est officiellement détrôné… Brothers: A Tale of Two Sons est le meilleur jeu que j’ai joué.

  2. Pingback: Brothers: A Tale Of Two Sons en route pour la nouvelle génération et le mobile | Facteur Geek

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s