(Test FG – Jeux Vidéo) – DuckTales: Remastered

Que regardiez-vous le samedi matin à Radio-Canada? Si La Bande à Picsou est une de ces réponses, vous êtes peut-être un de ceux qui avez joué à DuckTales sur la NES. Ce titre, développé par Capcom et lancé en 1989, est l’un des très bons jeux Disney. WayForward Technologies a décidé de nous replonger dans ce titre non sans y avoir donné une couche de peinture fraîche.

DuckTales, c’est le titre anglais pour La Bande à Picsou alors qu’on suivait l’oncle Scrooge McDuck (Balthazar Picsou) dans ses péripéties à accumuler les grandes richesses du monde. L’avare milliardaire et aventurier s’est vu adapté en jeu vidéo sous les principes classiques du jeu de plateforme. Pour un vieillard, il fut capable de tout… Ah oui, c’est Disney.

Dans DuckTales le jeu, Scrooge trouve une carte qui lui donne l’emplacement de précieuses reliques et, en compagnie des petits-neveux Huey, Dewey et Louie (Riri, Fifi et Loulou), le pilote Launchpad McQuack (Flagada Jones) et toute la compagnie de Duckburg, il se lance à la recherche de ces reliques non pas sans traverser l’Amazone, l’Himalaya, la Transylvanie et même la Lune! Cela dit, il devra aussi faire face à des défis et des pièges dépassant les lois de la nature. On se retrouve un peu dans le Indiana Jones de Disney… Le logo se veut d’ailleurs une référence au film culte de l’histoire du cinéma.

DuckTales est donc présenté comme une aventure traditionnelle de Scrooge McDuck qui dure 5 à 6 heures dans la version présentée par WayForward (Shantae, Double Dragon Neon et le sous-estimé Aliens: Infestation) et est bien réalisée sur certains détails. Les niveaux sont bien faits et présentent des décors intéressants et des beaux jeux de couleur. Avec des personnages qui ressemblent à ceux présentés dans la série, on a un mix entre DuckTales et Donkey Kong Country. Présentant non pas cinq mais bien six niveaux après le tutoriel, on a de quoi à faire. Un bel hommage au travail de Keiji Inafune (designer sur le jeu original et co-créateur de Mega Man).

Au niveau de la jouabilité, elle est hasardeuse car on doit faire face à certains défauts de précision ou de collision. On a parfois l’impression de frapper un ennemi mais il nous frappe d’abord. Il faut prendre une ou deux heures pour évaluer l’espace qu’il faut garder avant de se prendre un coup mais, souvent, on est trop bons et on se plante… ou le jeu nous fait perdre une vie. La preuve: dès que Scrooge prend un point de dégât, il se fait bousculer et si vous êtes près d’un ravin, vous perdez une vie. Pas compliqué… Le jeu est difficile même en mode Normal! J’apprécie cependant le fait qu’on puisse utiliser la croix de contrôle et… je vous le conseille fortement pour profiter de la réelle précision d’un bon jeu de plateforme 2D. Petit point important: le menu Pause nous laisse examiner la carte du niveau qu’on découvre morceau par morceau à la Metroidvania.

Scrooge se sert de sa canne comme bâton sauteur (pogo stick) et peut traverser divers obstacles et atteindre des passages cachés. Dès que vous maîtrisez la canne pour frapper les roches et objets divers comme au golf et vos sauts en général, vous pourrez finir le jeu sans réel problème sauf si vous oubliez de considérer les défauts de collision.  Néanmoins, rebondir sur quatre ou cinq ennemis est super amusant à faire… si ce n’est que de la voix de Scrooge qui prend souvent le dessus. On a beau apprécier le retour des doubleurs originaux dont Alan Young qui a 93 ans pour refaire la voix de Scrooge… mais cela brise un peu l’ambiance. Les voix originales pour Huey, Dewey et Louie (Russi Taylor) et Launchpad McQuack (Terrence McGovern) sont également mises à contribution. De temps en temps, c’est correct… mais lorsque certains dialogues et conversations viennent carrément couper l’immersion… et à quel point les dialogues sont longs sans oublier les sous-titres pas synchronisés, le joueur peut facilement s’énerver… appuyer sur Start et, ah! Oui, on peut sauter les « cinématiques ». Comprenez-moi, il n’y a aucune réelle cinématique dans ce jeu.

La trame sonore n’est pas en reste et est bien mise à l’avant… mais souffre d’une certaine diminution de volume lorsque Scrooge se met à parler. Il s’agit probablement du meilleur détail dans le jeu. Oui, le jeu a subi une retouche graphique mais la musique est superbe. Il faut cependant atteindre le véritable dernier niveau du jeu pour saluer le travail WayForward, niveau inédit qui vole totalement la vedette autant dans la conception générale que dans l’ambiance et la musique. On a même du mal à croire qu’on joue à DuckTales à ce moment. WayForward nous donne aussi accès à des dessins de concept, des portraits de la série animée originale et la trame sonore qui sont à débloquer en dépensant la monnaie acquise dans le jeu en tant que score général. Après avoir complété le jeu, vous pourrez également sélectionner l’option de mettre la trame sonore 8 bits et elle inclut également les nouveaux morceaux ajoutés pour cette mouture HD.

Malgré ses petits problèmes techniques et l’absence de cinématique, DuckTales: Remastered vaut le détour pour découvrir ou redécouvrir un classique du style plateforme. WayForward a fait quelque chose de bien, point! Ceci dit, si Castle of Illusion peut conquérir un jeune joueur, ce dernier risque d’être désenchanté par le défi présenté par La Bande à Picsou! Woo-oo!  Allez-y mais faites attention aux trous! Woo-oo! Maintenant… à quand une adaptation du film d’animation en jeu?

Verdict: 8/10

Points positifs:

  • Ambiance graphique et musicale démontrant un respect de la licence!
  • Difficulté corsée!
  • Accès à des dessins de concept et la bande sonore dans le jeu!
  • L’utilisation de la croix de contrôle non-proscrite!
  • Présentation d’une carte à la Metroidvania dans le menu Pause!

Points négatifs:

  • Problèmes de précision et collision…
  • Absence de cinématiques…
  • Dialogues drôles mais longs et, finalement, ennuyants… qui coupe l’immersion!

Fiche:

  • Nom : DuckTales Remastered
  • Développeur: WayForward Technologies
  • Éditeur: Capcom et Disney Interactive Studios
  • Joueur : 1
  • Disponible sur : Xbox Live Arcade, PlayStation Network, Nintendo eShop et Steam
  • Genre : Plateforme
  • Cote ERSB : E pour Enfants et Adultes
  • Langue: Anglais (Sous-titres et menus en français)