(Test FG – Jeux Vidéo) Day One: Garry’s Incident

Le style survie revient de plus belle cette année. Des développeurs indépendants suivent donc la trace de ce succès dont un studio nommé Wild Games Studio. Le projet a du potentiel… pour la part de développeurs ambitieux…

Day One : Garry’s Incident est un jeu de survie en première personne… enfin, un jeu à la première personne et vous comprendrez plus tard pourquoi. Pour une raison que vous ne pourrez comprendre que si vous lisez la description du jeu, Garry Friedman est un livreur mais est psychologiquement troublé par la mort de sa femme et sa fille dans un accident. Lors d’une de ces journées habituelles (après une nuit de boisson pour oublier ses tourments), il doit livrer de la marchandise mais son avion est atteint par les dégâts d’une éruption volcanique et se retrouve dans l’Amazone suite à l’explosion d’un des chargements dans l’avion. Il doit maintenant survivre seul dans la jungle après s’être échappé d’un temple… Malheureusement, on n’a pas réellement le sentiment de s’attacher à ce Garry dès le départ et la succession d’événements absolument ridicules fait que l’histoire est même pas un aspect du jeu.

Je dois d’abord vous prévenir : le jeu est rempli de bugs (défauts si je puis m’exprimer en français) et de certaines inepties malgré les bonnes idées autour du titre. Le jeu reste jouable même si le tout est un beta test mis en vente à 20$ donc un jeu « complet ». D’expérience générale, c’est bien la première fois que je fais face à un tas de petits problèmes mais je suis néanmoins, malgré les soupirs, capable d’avancer. J’ai pu atteindre le « chapitre 2″… en 2h30 et c’était sans oublier les multiples restaurations de sauvegarde dans le but de comprendre… ça!ss_69b67bc9c44a0423bdb0ab214650f4cf86ec6f5f.600x338

Le jeu se joue en première personne et il faut donc scruter le plus possible afin de trouver des objets. Le système de survie proposé fonctionne sur la nourriture et l’eau alors que vous avez une jauge qui ne doit pas disparaître mais vous avez aussi une barre de vie. En confectionnant des objets à l’aide de matériaux trouvés, vous pourrez vous soigner, pêcher, cuire des viandes et plus. Des indices sont cachés pour trouver comment créer certains objets et cela devient un peu de l’essai-erreur. Mais malheureusement, le tout n’a réellement aucun but: on peut se contenter de trouver notre nourriture via des fruits sans se soucier de faire des feux de camp tout en avançant dans le jeu et aussitôt que vous trouvez un point d’eau et que vous buvez, votre jauge revient à 100%. Au final, le terme survie disparaît complètement du jeu et je n’ai aucun sentiment de stress! J’aime savoir ce que je fais et j’avais l’impression de faire une promenade de santé plutôt que de m’échapper. Le système de combat n’est pas des plus reluisants et je pourrais même le qualifier d’ankylosé puisque les mouvements sont lents et on ne sait pas toujours si on frappe réellement l’adversaire. On a des armes comme une sorte de fusil à pompe, un pistolet (surpuissant)… dans des camps de tribu??? C’est sans oublier une arme futuriste tout droit sorti de Revelations 2012… mais on finira par s’habituer à notre épée (qui semble être en bois) et on préfère utiliser l’épée pour se donner un défi…

On donne bien sûr des coups d’épée mais il ne faut pas se fier à l’animation pour savoir si notre coup est fait. Il faut cliquer à répétition afin de s’assurer de finir l’adversaire AVANT qu’il nous finisse puisqu’il est plus rapide et plus précis. N’essayez même pas de bloquer les attaques car vous allez tout de même vous prendre des dégâts. Vous préférerez paralyser votre adversaire à cliquer comme un malade sur votre souris. Vous pouvez toujours vous accroupir en pressant CTRL mais vous devez être prêt de votre adversaire… si près… que vous pourrez ensuite l’exécuter mais s’il se retourne, vous êtes cuit puisque vous n’avez pas le réflexe de vous relever. Il faut surtout éviter de se retrouver face à trois ennemis ou plus (surtout si certains sont équipés de lances). Mais bon, ce n’est rien en comparaison de la surabondance de petits singes psychopathes qui vous lancent des roches. Les dégâts sont faibles mais aussitôt que la roche est lancée, elle va vous atteindre donc si vous avez plusieurs indigènes contre vous en plus des singes, vous ne ferez pas long feu. Si les membres de tribu vont nous lâcher si on s’éloigne, les singes sont, comme je l’ai mentionné… psychopathes! Ils ne nous lâchent pas et s’ils ne peuvent pas pas à un endroit, ils vont attendre. Si vous revenez sur vos pas, vous êtes cuit!

ss_94bcd9f4fe41230f6fc45d1bb3d69fb40720e4a4.600x338

Le jeu mise aussi sur un système d’action contextuelle sur à peu près tout et… trop c’est comme pas assez. Pour la confection d’objets (inutile soit-elle sauf pour se soigner), je serais amené à comprendre, surtout pour la résolution d’énigmes… mais ça rend certains petits combats prévisibles même s’ils sont inévitables. Une panthère noire vous tuera mais vous serez assuré de ne pas faire l’erreur. La découverte des pyramides vous donnera accès à des énigmes pour avancer plus loin dans l’histoire. Le jeu vous lance dans une série de missions (dans un jeu de survie?) et la première est, techniquement, de retrouver votre flasque d’alcool. Apparemment, il est plus important pour Garry de retrouver sa flasque d’alcool que de sortir de cette jungle. N’est-ce pas merveilleux? Il est aussi possible d’accomplir des missions secondaires pour récolter des ressources pour survivre. Vous pouvez sauvegarder votre partie à tout moment dans le jeu sans problème en activant le menu de pause. Bien que Garry n’a probablement comme meilleure ambition que de boire, vous pouvez utiliser la flasque d’alcool et, bizarrement, vous pourrez retrouver votre chemin… jusqu’à ce que vous tombiez sur une tribu que vous pensiez avoir éliminé mais non…

Le jeu n’est pas ce qu’il y a de plus surprenant au point de vue de l’image et je suis surpris que mon ordinateur, si fort soit-il, est un peu de difficulté à le faire fonctionner normalement alors qu’un jeu plus riche n’a pas autant de ces petits problèmes d’animation. Certaines textures sont bien réalisées mais la surabondance de plante m’empêche certainement de voir… les singes. J’en fais des cauchemars… ces singes. Au niveau du son, on sait que lorsqu’il y a un animal, c’est qu’il y a un animal mais il faut vraiment désactiver la musique pour pouvoir plonger dans l’atmosphère malgré tout. Dans sa voix, on ne sent pas le stress de Garry. J’ai l’impression qu’il est heureux d’être perdu dans la jungle. Le jeu était censé être difficile mais puisque vous avez le droit de sauvegarder quand vous voulez, cette difficulté est détruite et c’est encore plus le cas avec la mécanique de survie qui est débalancée dans tous ses aspects! Le jeu est difficile à cause de ses problèmes et non à cause de sa jouabilité.

ss_0d8e37d2a5dddbad12dc9992102e50f9a9ea9098.600x338

J’ai dû également configurer ma manette de jeu à ma façon et surtout pour éviter d’utiliser mon clavier puisque les touches initiales rendent la jouabilité pas tout à fait ergonomique. Mais surtout… SURTOUT… n’osez même pas changer de fenêtre alors que vous jouez parce que le jeu perd certains rendus et devient lent! En réalité… je ne sais pas comment tester ce jeu puisque je n’ai pas l’impression de jouer à un jeu qui est tout à fait terminé malgré le potentiel dans le style survie avec les mécaniques d’eau et de nourriture mais le tout est débalancé et tue le genre qu’était supposé être le jeu. J’ai comme philosophie d’être sincère et de souligner quand un jeu est bien fait que ce soit d’un développeur de titres à grand déploiement ou indépendant. Je préfère vous laisser sur cette phrase : si les développeurs ont à cœur leur création, ils feront tout pour régler les problèmes… et je le souhaite sincèrement!

Mise à jour: Le jeu est vendu comme un jeu complet… il mérite, en effet, le même traîtement!

Je crois au plein potentiel de Wild Games Studio mais je ne sais quoi écrire de plus. À mon humble avis, le fait d’être un développeur indépendant n’excuse pas une telle expérience à offrir aux joueurs. Lorsque le jeu souffrira moins de ces petits défauts, je serais heureux d’y retourner mais je lui ai donné trop de chances… pour finalement n’en tirer aucun plaisir.

Verdict: 2/10

Points positifs:

  • Liberté de nos actions!
  • Système de santé qui nous force à boire et à manger pour continuer!

Points négatifs:

  • Système de fabrication d’objet inutile pour avancer en général…
  • Accumulation d’éléments contextuels…
  • Incohérence totale au niveau de l’histoire… Personnage manquant de tout…
  • Jouabilité peu ergonomique…

Fiche :

  • Nom : Day One: Garry’s Incident
  • Développeur: Wild Games Studio
  • Genre: Survie en première personne
  • Joueur : 1
  • Disponible sur : Steam
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s