(Test FG – Jeux vidéo) The Amazing Spider-Man (PS Vita)

Spiderman a subi plus de ré-imagination qu’une araignée ne possède de pattes et si comme moi vous êtes assez vieux pour vous rappeler de l’invention du feu et de la disparition des dinosaures, vous avez surement vu la série Amazing Spiderman (67) traduite en français à la télévision. Le premier film mettant en vedette Toby Macguire était à peine supportable, ce qui ne m’a jamais donné le gout de retourner dans l’univers de l’araignée masquée. En fait, à l’exception de quelques minutes sur un jeu PC il y a dix ans, je ne me rappelle pas avoir joué à un jeu de Spiderman de ma vie. Autre avertissement, je n’ai pas non plus comparé avec la version console de Amazing Spiderman (2012) avec ce «portage» vers la PS Vita auquel j’ai joué. Cette critique s’est donc faite dans un vase presque clos.

2013-12-01-160532

Je suis un fan du costume noir.

Alors que Peter Parker visite les locaux de OSCORP avec Gwen Stacy, les cellules qui devaient contenir les mutants faillissent. Stacy se fait mordre et comme dans tout bon film de zombie, il lui reste très peu de temps avant de changer elle-même. Cette mauvaise nouvelle force Peter à libérer le Docteur Connor de la prison, celui-là même qui avait créé les mutants en premier lieu, afin de trouver un antidote à la mutation qui affecte maintenant Gwen et des centaines de citoyens.

La première chose qui saute aux yeux, pardonnez-moi d’être évident, ce sont les graphismes. Inégaux tout au long du jeu on sent vraiment que Beenox, qui développe les titres de la série depuis longtemps, a essayé de mettre tout le jeu dans la petite console portable. Si le résultat me semble fonctionner dans mécanique de jeu et au point de vue sonore, le visuel en souffre. Vous devrez vous contenter de textures dignes de la PSP, et même par moment, je dirais de la Saturn. Les modèles sont bien faits, et les cinématiques ne sont pas trop terribles à regarder. Par contre dans le monde ouvert de New York, il est évident qu’afin de permettre une expérience fluide, le rendu a été mis à minimum.

spidermanvita

C’est beau de loin, mais c’est loin d’être beau comme on dit.

Si les graphismes donnent l’impression d’un autre port raté de la PS Vita, les contrôles eux, sont bien réussis. Les déplacements du héros sont très fluides, et à aucun moment, on n’éprouve des problèmes de caméra, quelque chose qui arrive souvent dans ce type de jeu où l’on joue dans tout les axes, parfois la tête à l’envers. Les commandes sont simples et efficaces, avec un bouton pour l’attaque, un pour fuir et un pour les attaques spéciales. On a l’impression que le développeur a calqué Batman Arkham Origin Blackagate. Les combats se résument souvent à du « button mashing » avec beaucoup de place à l’erreur pour le joueur. La fenêtre de temps est très grande, et on manque rarement les actions qui s’affichent à l’écran. L’autre partie du jeu consiste à se déplacer dans la ville afin d’atteindre nos missions. C’est probablement, malgré le visuel, la partie qui nous donne le plus sentiment d’être dans la peau de Spiderman. Pour avoir joué à Assassin’s Creed, InFamous ou Mirror’s Edge, on peut dire que Spiderman est le champion toute catégorie de la voltige urbaine. 2013-12-01-160633 Les missions sont très diversifiées, même si les petites quêtes secondaires sont toujours les mêmes (secourir des citoyens en périls). Le jeu est relativement facile à la difficulté normale, mais les combats commenceront à vous donner plus de fil à retordre à partir du cinquième niveau. Les augmentations, dont on ne voit pas toujours le but, arrivent sur une base régulière, ce qui donne un sentiment d’accomplissement. Il est possible d’améliorer plusieurs aspects du combat, mais aussi d’ajouter plusieurs fonctions à la toile d’araignée. 2013-12-01-160414 Ce qui nous accroche dans Amazing Spiderman, c’est non seulement le scénario qui tient la route (rare dans le monde des super héros), mais surtout, les dialogues hilarants et les répliques délicieuses de Spiderman. Alors que l’on transporte un citoyen infecté dans les airs, on entend celui-ci dire qu’il ne veut pas vomir sur notre beau costume neuf, ou encore qu’il se sent mieux maintenant et qu’il aimerait mieux retourner au sol. Mention honorable au « tweets » que l’on peut lire durant les écrans de chargements. Cet aspect, ainsi que les promenades entre les gratte-ciels, nous ramène directement à l’origine du personnage : un adolescent fanfaron, un peu trop sur de lui-même. Il manque évidemment John Jonah Jameson, le patron de Peter Parker et son travail au journal, qui donne souvent lieu aux meilleurs dialogues des comics et de la vieille série animée. Un rappel des talents de photographe l’homme-araignée est présent avec les missions de photographie. 2013-12-01-160856 Spiderman est un jeu qui passe honorablement la note, rien ne semble faire défaut, mais la présentation un peu primaire empêche ce titre de décoller et de se tailler une place sur la PS Vita, qui a reçu dernièrement des colosses proches de la perfection comme Killzone Mercenary, Batman Blackgate, Dragon’s Crown et Tearaway. Il serait dommage par contre que trop de gens ignorent ce titre, qui pour une fois, semble être un port relativement bien fait. Si vous hésitez maintenant à payer le plein prix, laissez-vous tenter lorsque le jeu sera disponible en rabais.

Points forts :

  • Mécanique de jeu fluide qui nous donne le sentiment d’être un homme-araignée
  • Les textes solides, drôles et remplis de cabotinage.
  • Les missions intéressantes.
  • Rejouabilité avec des centaines d’éléments à collectionner.

Points faibles :

  • Les graphismes qui souffrent probablement de l’espace mémoire plus limité de la Vita.
  • Certains textes dans les menus sont trop petits.
  • Quelques problèmes de collisions (un ennemi au travers d’une voiture, ou un humain qui flotte) qui n’affectent pas la jouabilité.

-Eric Chamberland

twitter @chambee

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s