(Test FG – Jeux vidéo) Stealth Inc. A Clone In The Dark

 
L’été dernier, est sorti sur le PSN (PS Vita, PS3 et iOS) un petit bijou de jeu de plateformes dont peu de personnes ont parlé, peut-être parce que le nom contient le mot invisible ? Stealth inc. : A Clone In The Dark. Est le plus récent des successeurs d’Impossible Mission(PC 1984). Des jeux qui mélange plateformes, et la solution d’un casse-tête pour être réussi. Ayant toujours été un fervent amateur de tout ce qui est The Incredible Machine et LittleBig Planet, un jeu comme Stealth inc. tombe dans mes cordes.

stealth inc 2

Rien de plus satisfaisant que d’utiliser un robot sentinelle pour activer une trappe.

La prémisse est simple : vous êtes un clone qui doit survivre une série de tests de laboratoire tous plus cruels les uns que les autres. Laser, scies, robots, panneaux, etc. sont là pour vous compliquer la vie ou vous transformer en purée. Heureusement vous avez quelque chose de votre côté, l’obscurité qui permet de se cacher de plusieurs ennemis. Le jeu possède un de ces rares qualité qui est de nous faire recommencer malgré la frustration de l’échec. Il faut aussi dire que les différentes morts de notre clone, et les messages qui les accompagnes, sont assez hilarants.

stealth inc 9

Un beau message qui apparait une fois votre clone transformer en viande haché.

Le jeu se découpe en 6 mondes qui contiennent chacun 9 tableaux. Chaque monde introduit une nouvelle mécanique qui s’ajoute aux précédentes afin de créer une nouvelle énigme à résoudre. Il va s’en dire que rendu au neuvième tableau, vous allez en baver. Mais les créateurs du jeu ne sont pas aussi masochistes que l’on peut croire et les deux premiers tableaux sont souvent une introduction qui permet de comprendre la nouvelle machinerie.

stealth inc 5

L’introduction des planchers et des robots sensibles aux bruits, vous fait revoir toute vos tactiques.

Même si le jeu est construit sur un défilement 2D gauche droit des plus classiques, le graphisme ne tombe tout de même pas à plat. L’effet de profondeur est bien ressenti et même nécessaire afin de comprendre où sont les régions obscures et les distances à sauter. Notre petit bonhomme est bien joli, et le changement de couleur de ses lunettes (en plus d’un indicateur texte au bas de l’écran) nous indique si l’on est visible, semi-visible ou non. L’univers sonore est bien construit, avec un son d’explosion presque satisfaisant quand notre petit clone se fait écraser. Un gros A+, pour la musique qui même si elle est répétitive, ne tombe pas sur les nerfs. Au contraire, elle est de plus stimulante, un peu comme la trame sonore d’un James Bond.

stealth inc 7

La %#$@&! de sentinelle laser.

Ça pourrait s’arrêter là, mais  il est aussi possible d’équiper nos personnages avec toute sorte de gadgets que l’on débloque en collectionnant des morceaux d’ADN, en plus de créer nos propres tableaux ou de jouer ceux des autres. Si ce n’est pas assez pour vous, deux extensions sont disponibles : The Lost Clones et The Teleporter Chambers  qui rajoute chacune 20 tableaux aux 80 existants.

Difficile de trouver des défauts à ce jeu. Si je devais mentionner quelque chose, c’est qu’il est parfois difficile de décerner certaines plateformes, car elles sont noires sur font noir. En fait le point le plus faible c’est que j’ai attendu aussi longtemps avant de me le procurer.

 Points forts:

  • Mécanique de jeu simple et parfaitement intégrer.
  • Musique
  • Qualité du graphisme qui fait un clin d’oeil à LBP et Sam Fisher.
  • L’humour baveux des développeurs.

Points faibles :

  • Difficile de réussir un tableau sans mourir plusieurs fois.
  • La noirceur qui peut nuire à la compréhension (surtout sur les petits écran), je recommande de mettre la luminosité au maximum.
  • les bonus ADN sont difficile à trouver.
Advertisements

Un commentaire sur “(Test FG – Jeux vidéo) Stealth Inc. A Clone In The Dark

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s