(Test FG – Jeux vidéo) Bravely Default

 

Plusieurs fans de jeux de rôles japonais ont décrié haut et fort le nouveau style des combats. Le fameux tour par tour laissant sa place à un combat plus dynamique où l’action est prépondérante. Terminer les combats stratégiques où il fallait tout calculer pour pouvoir l’emporter. Maintenant, la mode est au combat actif. Tous ou presque ont emboîté le pas sauf un… ouais un irréductible qui tentera de faire sa place parmi les grands : Bravely Default. S’agit-il d’un renouveau du style ou une adaptation d’aujourd’hui? Suivez-moi et vous comprendrez.

D’entrée jeu, je me dois de brosser un court résumé du parcours qu’a emprunté cette nouvelle franchise. Destiné à devenir la suite de Final Fantasy: 4 Heroes Of Light (Nintendo DS), Bravely Default en cours de chemin est devenue en quelque sorte une nouvelle licence en se gardant bien de revenir avec certains éléments appréciés des joueurs vouant un culte à ce style. Un scénario hyper dynamique, du combat tour par tour. Bref, tout y est pour en faire quelque chose de grandiose dans l’univers vidéoludique.

Dans celui-ci vous incarnerez Tiz Arrior qui tente par tous les moyens de ramener la paix dans le Royaume de Luxendarc qui s’est vu plongé dans le chaos et la pénombre. Évidemment, plutôt je dressais quelques parallèles avec l’autre jeu de Square Enix se jouant avec quatre personnages, c’est donc accompagné de votre trio de comparses, en occurrence : Agnès La Vestale Du Vent sur laquelle une très grande part du scénario est bâti, Ringdabel, jeune homme amnésique et fort complexe à comprendre et Edea, jeune princesse qui a des principes dans la vie sur lesquels elle ne peut déroger et ayant déserté l’armée d’Éternia pour prendre part à l’aventure que vous devrez vaincre les forces du mal.

(Test FG - Jeux vidéo) Bravely Default #2

Comme 100% de ce que l’on peut voir dans les JRPG traditionnels, cette histoire vous fera vivre plusieurs moments épiques empreints de tristesse et de surprise. Vous passerez par toute la gamme des émotions. C’est  ce qui fait la force des jeux de rôles japonais. Vous vous attacherez au quatuor qui est tellement différent l’un de l’autre. Autant du côté de leur personnalité que de leur bagage d’expérience. Tous venant de différents milieux. C’est là que prend sa force le scénario. Malgré toutes leurs différences, ils combattent pour un même but. Ah l’amitié stratégique!

Chaque chapitre apporte avec lui ses questionnements, ses dualités et au final, fait que l’on veut sans cesse en savoir plus. De quoi vous accrochez pour au moins 50 heures de jeu intense, agréable et culte. Outre la quête principale, vous aurez droit également à plusieurs objectifs secondaires qui permettront d’en apprendre plus sur les quatre personnages. À plusieurs occasions, vous aurez une prise de conscience à faire en vous demandant si vous avez pris la bonne décision. De quoi vous collez devant votre écran pour des heures et des heures sans le quitter.

Plus haut, je citais le retour en force du système de combat au tour par tour et dans ce jeu, il est amené de façon magistrale avec à la clé, quelques nouveautés bien senties. Si comme plusieurs, vous n’aimez pas devoir combattre aux 5 à 10 pas, vous avez une option pour désactiver l’apparition aléatoire des ennemis. Ce qui est bien pour avancer plus rapidement, par contre ce procédé est mis en place dans le but de vous faire progresser et augmenter de niveaux et l’opposé est aussi faisable en doublant les apparitions de ses dits ennemis.

(Test FG - Jeux vidéo) Bravely Default #3

La nouveauté la plus innovante vient de la fonction intégrée au combat en choisissant soit Brave où soit Default. D’où le titre du jeu. D’un côté, vous avez Brave qui vous permet d’attaquer quatre coups à la suite pour chaque perso, mais en devenant quelques instants vulnérables aux répliques de l’ennemi. De l’autre, Default qui vous fera sauter un tour tout en vous protégeant. Même si dès le début, jauger attaque/défense peut paraître difficile, une fois maitrisé, vous deviendrez une arme de destruction massive fort efficace. Même si pour arriver aux différents boss de fins de chapitres, la route s’avère plus facile que prévu. Il en est d’un tout autre acabit lorsqu’arrive le temps de les affronter. Allez-y stratégiquement et de manière lente, mais certaine. Tentez de trouver son point faible et allez-y jusqu’au bout.

Autre fonctionnalité propre à Nintendo, le StreetPass est bien implémenté. Enfin, on a enfin l’impression que cette option sert à quelque chose. Traîner votre console, vous rapportera tôt ou tard assurément.

Côté graphisme, il ressemble vraiment à Tales Of The Abyss.Un immense monde ouvert fort diversifié s’ouvrira à vous. Des décors remplis de détails à l’occasion et à d’autres un peu vides. Les effets des différentes magies utilisées sur le champ de bataille se veulent impressionnants. Encore une fois, l’effet de la 3D ne sert strictement à rien. Le bestiaire est très intéressant et diversifié et à certains égards vous rappellera certains ennemis issus de franchises très connues.

(Test FG - Jeux vidéo) Bravely Default #4

La force ultime des jeux de Square Enix réside dans ses magnifiques bandes originales et c’est encore le cas avec Bravely Default. Une des meilleures à ce jour, faisant même de l’ombre à quelques épisodes de Final Fantasy ou Dragon Quest. Vos oreilles s’ouvriront grandes devant les pièces mélodiques magistrales de Yasuo Kamanaka. Le titre est disponible en versions voix anglaise, mais sous-titré en français.

Voilà un titre frôlant la perfection. Du jeu de rôle japonais à son meilleur. Est-ce que je le recommande? Comment il serait autrement? Vous avez une Nintendo 3DS, alors il s’agit d’un sacrilège de ne pas le posséder. Même si le jeu se veut peu accessible par sa complexité, ne vous découragez pas et accordez-lui le respect qu’il mérite. J’attends déjà avec grande impatience la suite avec Bravely Second. Le jeu vidéo à son meilleur!

Cote FG: 9.5 combats au tour par tour sur 10

Points positifs:

  • La richesse des personnages
  • Un scénario épique
  • Sa durée de vie
  • Le système de combat Brave/Default
  • La magistrale bande originale

Points négatifs:

  • Est-ce qu’il en faut vraiment…

Fiche:

  • Développé par Square Enix
  • Publié par Nintendo
  • Jeu de type JRPG
  • Exclusif à la Nintendo 3DS
  • Mode solo seulement
  • Offert en version anglaise, sous-titré en français
  • Site: http://bravelydefault.nintendo.com/fr/