(Test FG – Jeux vidéo) South Park: The Stick Of Truth

 
Tout le monde connaît au minimum un élément de la série ultra populaire South Park. Que ce soit l’univers déjanté ou bien un des personnages, cette série TV n’a plus besoin de présentation. Du côté des jeux vidéo, c’était plutôt tranquille, dernier titre en lice sorti en 2012. En fait, on a eu droit à 6 jeux depuis la création du premier en 1998. Il y a environ deux ans, un jeu de rôle dans ce monde éclaté était annoncé lors du E3 par les deux créateurs de South Park en Matt Stone et Trey Parker. Développé sous la férule d’Obsidian Entertainement et publié par Ubisoft, South Park: The Stick Of Truth était en chantier. Évidemment, les deux créateurs avaient leur mot à dire sur le produit final. Dès cette annonce, je me suis interrogé longuement sur le pourquoi de South Park déguisé en jeu de rôle. Dans ma tête, ça ne pouvait pas fonctionner. Cependant dès mes premières heures, j’ai dû me rendre à l’évidence, j’avais un titre non seulement fort amusant, mais très solide.

Dans un jeu dans un monde aussi irrévérencieux, on serait à s’attendre à absolument rien. Hé bien, ce n’est pas tout à fait le cas ici. En fait, l’histoire tournera autour du fait qu’un petit nouveau, vous en occurrence débarquez à South Park. Très vite, il est plongé dans l’action aux côtés du célèbre quatuor en Cartman, Kenny, Kyle et Stan. Alors que deux royaumes s’affrontent, à savoir le Royaume de Kupa Keep avec Cartman et Kenny et le Royaume des Elfes avec à son bord Kyle et Stan. Cette guerre met en vedette le contrôle du Bâton De La Vérité. Car, tout le monde sait que celui qui possède ce fameux bâton, possède le pouvoir de contrôler l’univers en entier… enfin dans leur tête on s’entend.

(Test FG - Jeux vidéo) South Park The Stick Of Truth #2

South Park: The Stick Of Truth rend un vibrant hommage à cette série TV ayant pris son envol en 1997. Le jeu est rempli de clins d’oeil et vous rappellera plusieurs bons moments assis devant votre TV. Bien qu’il soit surprenant, le scénario bien que semblant plutôt mince, regorge de rebondissements et ne contient à peu près pas de longueur. Lorsque je vous mentionnais un univers déjanté, je peux vous citer quelques exemples avec en plus de devoir affronter l’autre faction, vous aurez à faire face à la menace d’extra-terrestres, de lutins qui volent des slips, de zombies sortis tout droit de la Deuxième Guerre mondiale ainsi que quelques monstres assez bizarres. C’est du grand n’importe quoi, mais tôt ou tard un sourire s’accrochera dans votre face.

Comme tout bon jeu de rôle, en première étape, vous aurez à créer votre personnage, car oui vous jouez un petit nouveau et non un perso connu de la série. Au menu, couleur de peau, cheveux, visages, vêtements, accessoires agrémentant le tout. Par la suite vient le temps de choisir la classe qui siéra à votre création. À savoir, Guerrier, Mage, Voleur ou… Juif??? Ce choix influencera directement votre style de combat et vos attaques spéciales. Vous pensez que c’est tout? Hé non! Puisque sont éparpillés aux quatre coins de la ville des éléments des différents personnages célèbres que l’on pourra utiliser par la suite.

Comme il s’agit d’un jeu évoluant dans un monde ouvert, vous pourrez explorer la ville comme bon vous semble. Aucune restriction pour ce qui est débloqué évidemment. En jouant le rôle du touriste, vous remarquerez que les endroits marquants de la série sont présents: Armurerie de Jimbo, le Cinéma, le City Wok, le Tom’s Rhinoplasty et le Magasin Général (tient un air Des Colocs). Bref, tout y est et accessible. Bien que la ville semble petite, il peut s’avérer très long de la faire à pied de bout en bout. C’est pourquoi les développeurs ont cru bon mettre en œuvre le voyage rapide d’un point à l’autre par un autobus. Un grand merci!

(Test FG - Jeux vidéo) South Park The Stick Of Truth #3

Qui dit jeu de rôle, dit également une tonne de trucs à amasser et à collectionner ainsi qu’une augmentation de niveaux. Au niveau des items, vous avez des cadeaux, des Chinpokomon (carrément une réplique des fameux Pokémon), des items légendaires inspirés de la série, rallié des amis qui feront partie de votre bande et même des amis Facebook. C’est la beauté de la chose, le jeu évolue constamment on vous offrant un nouvel objet dans votre inventaire, une nouvelle arme, des nouvelles aptitudes. Vos items non utilisés peuvent être revendus dans différents magasins de la ville. Vous pourrez par la suite dépenser cet argent pour acquérir des trucs qui serviront. Il y a aussi une panoplie de coffres dissimulés partout. Lorsque vous remportez un combat, vous pouvez fouiller les ennemis au sol et leur faire les poches.

Côté durée de vie, vous en aurez pour une bonne vingtaine d’heures que pour la quête principale et ajoutez un autre 10 heures facilement pour ce qui est des nombreuses quêtes annexes. Et ces quêtes sont tellement diversifiées qu’il en devient difficile d’en faire la nomenclature. Toutefois, rares sont les missions qui se répètent.

Ce qui est bien également, c’est que vous ne serez jamais seul. Il y aura toujours un coéquipier vous accompagnant et pouvant être interchangé à n’importe quel moment. Soit Butters, Cartman, Kenny, Jimmy, Kyle ou Stan. Chacun d’eux vous sera utile à sa manière en amenant avec lui ses diverses aptitudes et armes. Il y en a qui sont bâti pour l’attaque ou la défense. Il en reviendra à vous de dénicher la meilleure combinaison possible.

(Test FG - Jeux vidéo) South Park The Stick Of Truth #4

Comme South Park: The Stick of Truth se veut un jeu de rôle dans la plus pure tradition, le système de combat repose sur du combat tour par tour. Cependant, tour par tour ne veut pas dire de longs combats ennuyants, oh que non! Ici, les combats sont très dynamiques en orchestrant des actions contextuelles (QTE) ou tout est question de synchronisme autant au niveau de l’attaque que de la défensive. Bien qu’il n’est pas obligatoire de devoir se battre pour augmenter de niveaux, je vous le conseille quand même, c’est le meilleur moyen de progresser rapidement. Si toutefois, les combats pour vous ne sont pas une nécessité, vous pouvez les éviter, car vous pouvez apercevoir vos ennemis à même la carte. Parfois, jeter un coup d’œil autour de vous pour dénicher un item vous permettant de vous débarrasser des malfrats sans entrer en phase de combat. Fort utile et vous gagnerez du temps, mais les combats sont tellement jouissifs que personnellement, je n’ai jamais eu l’impression de perdre mon temps. Vous pourrez utiliser cette tactique autant devant un seul ennemi que devant un groupe. Usez de stratégie et analysez bien votre environnement.

Un jeu de rôle se doit d’être immersif et Obsidian l’a bien compris en incorporant plusieurs éléments du décor avec lesquels on peut interagir. Au final, pensez stratégie en phase de combat, explorer à fond, mettez à jour vos aptitudes et votre inventaire et vous en sortirez grand gagnant.

L’aspect graphique n’est pas en reste, car les développeurs ont reproduit à la perfection près l’univers de South Park. Les décors, les personnages, la ville tout y est intégré avec un degré impressionnant de minutie. La ressemblance avec la série TV est à s’y méprendre. J’ai malheureusement connu quelques épisodes de baisse du taux de rafraichissement des images ce qui entraînait quelques moments de latence. Ces événements arrivaient surtout lors des sauvegardes automatiques. Cependant, pas de quoi en faire un drame, ça n’influe aucunement sur l’expérience globale.

Tous les éléments audio y sont présents: les voix des persos, les musiques, les bruits ambiants. L’ambiance est exacte à ce que vous connaissez déjà. Bien qu’au départ le jeu devait sortir qu’en version anglaise intégrale, on a droit finalement à une version sous-titrée en français. Avouez qu’avoir eu une version française intégrale aurait bien. Au Québec, cette version est ultra populaire.

(Test FG - Jeux vidéo) South Park The Stick Of Truth #5

South Park : The Stick Of Truth représente le meilleur de ce qui est sorti des cerveaux de Parker et Stone. J’ai abordé ce jeu avec plusieurs réticences et à chaque heure qui passait, mes doutes s’estompaient pour faire place à une énorme dose de plaisir. Malgré son côté graphique enfantin, sous aucune considération vous devez mettre ce jeu entre les mains d’un enfant. SVP!!! Sinon, votre console explosera! :O) Bref, je le recommande à tous, fans de South Park ou pas. Un bon jeu de rôle, c’est un bon jeu de rôle non?

Cote FG: 9 fleurs apportées à la princesse Kenny sur 10

Points positifs:

  • L’univers de South Park reproduit à la perfection
  • Une quête principale sans longueur
  • Des tonnes de missions secondaires
  • Un système de combat tour par tour, mais dynamique
  • L’interactivité à son meilleure

Points négatifs:

  • Quelques périodes de latence
  • Langage grossier qui pourrait déplaire

Fiche:

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s