(Top 10 FG – Jeux vidéo) Les protagonistes et adjuvantes du gaming

L’utilisation d’un personnage masculin est un cliché courant. L’apparition d’un personnage féminin hypersexualisé ou agissant comme une princesse est aussi un cliché. À la veille de la journée internationale des femmes (8 mars), cette liste présente donc les protagonistes et adjuvantes qui ont marqué l’ère moderne du gaming pour les bonnes raisons. Cette liste constitue des personnages qui ont été marquantes grâce au scénario mais aussi dans l’évolution même du portrait féminin. Il est cependant est vrai qu’il y a encore du chemin à faire.

Avant de révéler les protagonistes en question, je me dois de spécifier quelque chose : nous sommes maintenant à un point où le choix de jouer en tant que femme devient finalement un véritable détachement au cliché. Que vous soyez hétérosexuel, homosexuel ou transgenre, vous créez essentiellement un attachement au personnage que vous jouez. Souvent, dans le choix que vous faites, cela correspond parfois à ce que vous ressentez ou ce que vous êtes. Certains le font pour se défaire des clichés alors que d’autres finissent par devenir eux-mêmes en quittant le monde réel pour aller dans ces jeux vidéo où, finalement, ils se reconnaissent.

Oui, je joue généralement des personnages masculins dans un jeu mais, souvent, je n’ai aucun problème à choisir un personnage féminin. Dans le cas de Borderlands 2, mon personnage est Gaige, la Mechromancienne que j’ai renommé Aliena. Je l’adore à cause du gameplay et elle est une caricature de ce que je suis : un passionné. « Best Robot Ever ». Mais lorsque je crée des personnages dans un RPG… je cherche encore le personnage qui a une scoliose et qui a l’air jeune pour son âge… mais bon!

Maintenant, il faut se dire que plus nous avons vu cette présence féminine, plus les scénarios ont pu s’améliorer et c’est le cas d’un titre spécifique lancé en 2013: The Last of Us. Mais plusieurs ont su paver la voie. La liste n’est pas en ordre de préférence et ne contient que des femmes qui accomplissent les grands exploits ou faire ce qu’aucun homme n’oserait faire ou encore des femmes qui ont agi comme adjuvantes mais qui, par hasard, ont joué un rôle crucial dans leur jeu respectif. Je dois admettre que j’aurais aimé jouer à certains de ces jeux… mais j’ai décidé de faire une recherche et offrir une liste diversifiée qui rendra justice aux femmes de l’univers vidéoludique.

                         

 BGE-header

Jade – Beyond Good & Evil

Photographe et reporter,  Jade a appris à vivre seule alors que ses parents avaient des problèmes avec les autorités. Jade s’occupe également d’un orphelinat. Mais lors de l’attaque DomZ, elle découvre en elle une énergie qui la trouble au sujet de ses origines.

Capable de se défendre, elle devra notamment prendre position dans un conflit sur la planète Hillys alors que la résistance, les IRIS, combat la propagande des extraterrestres DomZ et devra aussi découvrir la vérité sur les mystères entourant les Sections Alpha sur Hillys. Plusieurs attendent la suite… Michel Ancel, vous pouvez retourner à la table de dessin? Malgré son succès critique en 2003, Beyond Good & Evil fut un échec commercial. Jodie Forrest a prêté sa voix pour Jade.

Michel Ancel, on attend la suite!

                           

perfectdarkjoannadark21280800

Joanna Dark – Perfect Dark

La sœur spirituelle de James Bond, Joanna Dark, a fait ses débuts en 1999 dans un jeu de tir à la première personne par Rareware qui allait paver la voie au genre le plus cliché de l’industrie. Étrangement, c’est un jeu qui a été reconnu pour son mode solo alors que GoldenEye avait un multijoueur qui allait révolutionner le shooting sur console malgré le maudit joystick de la N64.

Joanna Dark est une agente secrète dont les habiletés sont inégalées. Capable de manier toutes les armes en plus d’être une experte en corps-à-corps, Joanna s’est vue nommée Perfect Dark grâce à son entraînement sans faille. En plus de combattre malgré les blessures importantes, Joanna est capable d’incarner de fausses identités mais la colère peut facilement prendre le dessus ce qui lui rend parfois si agressives qu’elle prend des décisions excessivement dangereuses. C’est Eveline Fischer, une compositrice chez Rare, qui a assuré la voix de Joanna Dark pour Perfect Dark 64.

                         

62139_218611281611383_1359017362_n

Jill Valentine – Resident Evil

Alors que certains ont osé choisir Chris Redfield, c’est en voyant les capacités du deuxième personnage jouable que les joueurs de Resident Evil ont découvert Jill Valentine en plus de découvrir que le doublage était loin d’être impeccable à une certaine époque. Membre de l’équipe Alpha des S.T.A.R.S., Jill a été bien malgré elle au cœur de quelques légers moments horrifiants dont l’éruption du T-Virus dans Racoon City peu après l’incident dans le manoir d’Arklay où Umbrella tenait une expérience secrète ce qui a mené à la création de quelques zombies et armes biologiques comme Neptune et Yawn.

Jill est experte en armes à feu en plus d’être forte au corps-à-corps et est capable de déverrouiller n’importe quelle porte. Capacités au combat mises de côté, Jill est également pianiste comme quoi toute guerrière a un côté doux en plus d’afficher un calme exemplaire dans des conditions et d’avoir gardé ses collègues en vie à de nombreuses occasions grâce à sa froide logique et son intelligence.

C’est Julia Voth, comédienne du Canada, qui a servi de modèle pour Jill Valentine pour REbirth.

                         

D4316196C

Lieutenant Commander Shepard – Mass Effect

Malgré le choix évident de plusieurs joueurs d’utiliser le personnage masculin de la franchise, FemShep a été développé afin d’avoir ses propres lignes et, d’une certaine manière, a eu sa propre histoire faisant d’elle un personnage à part entière dans la trilogie Shepard de la licence Mass Effect.

Graduée dans le programme N7, elle a rejoint les forces armées et l’ensemble de ses compétences de base ET son apparence sont déterminés par le joueur. Affecté au commandement du Normandy, Shepard est envoyée sur la colonie Eden Prime où un artéfact a été découvert et ceci entraîne des pirates galactiques à attaquer la colonie en question. Afin de traquer les coupables, Shepard est promue Agent Spectre ce qui lui confie toute la liberté afin de mener le commandement.

Je ne suis pas un expert dans Mass Effect et n’oserai pas dévoiler toute l’histoire mais le fait de pouvoir compléter l’histoire avec le choix d’un personnage féminin est excessivement marquant et le travail de Jennifer Hale mérite d’être souligné.

J’ai bien fait ça, Ian?

                         

c1

Cortana – Halo

Intelligence artificielle possédant une forme holographique, elle transmet généralement de l’information importante au joueur qui assume le rôle du Spartan John-117 alias Master Chief. Elle joue un rôle instrumental dans la prévention de l’activation des Halo qui auraient pu détruire toute forme de vie. Cortana est généralement la narratrice d’Halo et sert souvent d’ancre pour l’ensemble de la franchise.

Dans Halo 4, alors que Master Chief est sous sommeil cryogénique, Cortana est forcée de réveiller son Spartan puisqu’une armée de Covenants s’apprête à attaquer les restes du UNSC Forward Unto Dawn et les deux atterrissent sur Requiem. Durant le jeu, Cortana démontre d’étranges signes de comportement et des défauts vocaux et devient de plus en plus irritable. Les IA n’ont qu’un cycle de vie de 7 ans et Cortana a excédé cette limite. Le joueur est donc témoin de la dégradation de Cortana tout au long de cet épisode.

Aujourd’hui, Cortana est maintenant utilisée comme assistante digitale sur les Windows Phones par Microsoft et la voix est assurée par Cortana elle-même : Jen Taylor.

                         

clementine-petite-fille-walking-dead

Clementine – The Walking Dead par Telltale Games

Durant la première saison, nous avons découvert une jeune fille de 8 ans qui devait collaborer avec Lee Everett durant l’invasion de zombies. Créée comme un compas à émotions, Clementine était souvent au centre des choix moraux à faire durant le jeu.

La deuxième saison étant en cours de lancement, Clementine est maintenant la protagoniste de la série de Telltale Games. Je ne peux en dire plus sur les saisons puisque vous devez y jouer pour comprendre mais elle mérite une mention plus qu’honorable. La voix est assurée par Melissa Hutchison de chez Telltale Games.

                         

BioShock-Infinite-Elizabeth1

Elizabeth – BioShock Infinite

Expliquer la présence d’Elizabeth vous gâcherait l’ensemble de l’intrigue de BioShock Infinite mais elle vient fracasser les quelques clichés de la demoiselle en détresse en plus d’être une I.A. (pour le joueur) qui aidera plus souvent Booker DeWitt (le personnage contrôlé par le joueur) qu’on le pense.

Elizabeth, prisonnière de Columbia, n’a jamais réellement été libre et c’est une fois sur le sol (et la plage de Columbia) qu’elle réalise ce qu’est la liberté. Oubliez le traditionnel baiser sur la joue. Elle accompagne Booker dans bon nombre de situations rocambolesques et sanglantes mais possède aussi un pouvoir lui permettant de créer des rifts spatio-temporels. Le personnage d’Elizabeth est en soi un exploit technique de pouvoir nous faire accrocher à une adjuvante avec des émotions de toute sorte mais aussi de la rendre crédible tout au long de l’histoire. Étrangement, certains joueurs pourraient avoir les mêmes émotions qu’Elizabeth soit un petit fou rire et quelques larmes à l’occasion et tout ça dans un FPS. Oh et il ne faut pas la laisser prendre une clé à molette. On ne peut passer sous silence le travail remarquable de Courtnee Draper et la chimie développée avec son collègue Troy Baker.

                         

The-Last-of-Us-Spoiler-Edition-Hero-004

Ellie – The Last of Us

Ellie est le genre de personnage qui est si bien écrit qu’il sera difficile pour les gamers de l’oublier. Son implication dans The Last of Us ne peut être entièrement décrite mais l’un des moments clés entourant Ellie est le fait de devoir faire face à l’adversité alors que, à ses 14 ans, elle est capable de tirer avec un fusil de chasse et de manipuler l’arc aussi bien que Robin des Bois si elle le souhaite. Parfois vulgaire, elle n’est pas du genre à se laisser faire. Avoir su, on aurait pu faire l’histoire de The Last of Us entièrement avec Ellie. Ce personnage est aujourd’hui un standard pour les adjuvantes ou les prochaines héroïnes qui seront développées dans tous les jeux vidéo de l’industrie à l’avenir. L’incroyable performance d’Ashley Johnson (assistée du légendaire Troy « encore lui » Baker pour Joel) justifie amplement ses nominations dans toutes les catégories au doublage.

                          

2560x1440-7302-tomb-raider-2013-art

Lara Croft – Tomb Raider

Bien qu’on a connu Lara comme étant la bimbo archéologue qui a subi plus de transformations que Peach ou Zelda, Lara Croft avait un passé inexploré jusqu’à la remise à zéro de la franchise par Crystal Dynamics dans Tomb Raider en 2013.

Lara est la fille du célèbre Richard (ou Henshingly) Croft. Autobiographe étant donné ses exploits comme mercernaire, chasseuse et cambrioleuse, ce n’est que dans le jeu paru en 2013 qu’on a vu une partie de ses origines où elle s’est retrouvée sur une île dans le Triangle du Dragon à la recherche du Royaume du Yamataï. Séparée de son groupe, la jeune exploratrice devient donc la survivante et celle qu’on connaît : l’archéologue qui est prête à affronter tous ses dangers. Lara est une acrobate accomplie et capable de manier les armes dont l’arc et les mitraillettes ou encore deux pistolets à la fois.

À part le fait qu’elle crie beaucoup et qu’elle peut se guérir automatiquement derrière les murs, les joueurs se souviendront énormément des nombreuses morts assez brutales alors qu’elle se fait empaler et littéralement transpercer pour devenir un trophée de guerre. Malgré tout, on a assisté à une magnifique reconstruction de ce personnage par Camilla Luddington. On va seulement souhaiter que Crystal Dynamics respecte Lara et garde ce côté humain. Lara a beau être la protagoniste la plus reconnue mais… elle ne fut pas la première et trop de gamers font encore cette erreur.

                         

mprime_01

Samus Aran – Metroid

Il est possible de dire que sans Samus Aran, nous n’aurions peut-être pas vu Lara Croft, Jill Valentine ou encore Joanna Dark qui a probablement servi d’inspiration pour la chasseuse de primes lors du développement de Metroid Prime mais son impact auprès des joueurs ne sera jamais être nié. D’abord décrite comme un homme, ce n’est qu’en terminant l’aventure de Metroid qu’on découvrait que Samus Aran était en réalité une femme et ce fut possiblement le moment le plus « WTF » de l’histoire de l’industrie du jeu vidéo en 1987. Les créateurs ont été influencés par le personnage d’Ellen Ripley (Sigourney Weaver) d’Aliens pour la création de Samus.

Résultat d’une enfance qui a mal tourné suite à la mort de ses parents sous un raid de Pirates Spatiaux et d’un entraînement intensif au sein d’une colonie possédant une technologie avancée, Samus fut dotée du Power Suit augmentant du coup toutes ses capacités au combat et la recherche… tout ça dans le but de faire face à des monstruosités intergalactiques et protéger l’univers de diverses menaces dont le Phazon et les Metroids. Son exploit ultime? Avoir fait sauter trois planètes.

Jennifer Hale fut la première à donner sa voix pour Samus dans Metroid Prime même si ce ne fut que des légers cris de douleur lorsque l’armure est atteint par un tir ennemi.

                         

Y’a-t-il un personnage féminin qui vous a marqué? Qui devrait faire son retour? Qui mérite d’avoir la place durant un jeu complet? Ne vous gênez pas et laissez un commentaire.