(Test FG – Jeux vidéo) Kinect Sports Rivals

 
Depuis l’arrivée de la Nintendo Wii, les jeux de compilations de toutes sortes sont maintenant devenus légion. Surtout les jeux de mises en forme et de sport. Sony a suivi par la suite avec sa série Sports Champions et Microsoft avec Kinect Sports. Avec la venue de la nouvelle génération, vient aussi des périphériques déjà connus comme la Kinect version 2.0. Et quoi de mieux qu’une démo technique, en occurrence Kinect Sports Rivals pour montrer l’évolution du gadget. Car oui, bien qu’il s’agit d’un jeu estampillé nouvelle génération, le fait demeure que c’est n’est ni plus ni moins qu’une démo démontrant les nouvelles capacités de la Kinect.

Ah la Kinect, très décevant dans sa première mouture, la version améliorée semble beaucoup plus réceptive aux besoins des joueurs actuels recherchant une expérience différente que d’une simple manette. Tout d’abord, la Kinect 2.0 est plus performante et évoluée en tout point que son ainée. Ici, j’ai en tête la fameuse transposition de notre visage via un procédé très poussé et donnant au final un rendu fort ressemblant de votre vous-même. Après quelques minutes a vous examiné sous tous vos angles, apparaîtra un Avatar digne d’un héro des meilleures bandes dessinées.

(Test FG - Jeux vidéo) Kinect Sports Rivals #1

Le scénario est fort complexe! Nahhh je vous ai eu avoué, en fait il n’y a pas de scénario appart que vous êtes le petit nouveau de l’île qui doit devenir le meilleur des meilleurs (tiens cette phrase me rappelle un certain Men In Black). Pour y arriver, vous devez dominer chaque épreuve à laquelle vous serez appelé à compétitionner. Pour ce faire, vous devrez non seulement terminer premier, mais également récolter le plus de fans et de points d’expérience possibles. Ces épreuves qui sont au nombre de six (ouais seulement six, vraiment l’équipe chez Rare aurait pu se forcer) et comptent parmi elles, l’escalade, la motomarine (seadoo), les quilles, le soccer (football), le tennis et le tir sur cible. J’ai vraiment l’impression que le bowling et le tennis se retrouvent un peu trop souvent dans ce genre de compilation.

Comme vous êtes le (new kid on the block, pas le groupe de musique), chacune des trois factions présentes sur l’île tentera de vous séduire (pas d’amour) pour vous convaincre de s’aligner avec elle. Chaque des six disciplines renferment ses propres pouvoirs à la hausse (power-up, si vous préférez) qui servent à votre avantage le temps d’un bref instant soit pour prendre l’avantage ou en piégeant vos adversaires. Il est bon de savoir que vous avez le choix de les activer en tapant du pied ou en les nommant. Le tout lorsque la jauge en haut à gauche est pleine. Certes, il n’y a rien d’original là dedans, mais ça fonctionne plutôt bien.

(Test FG - Jeux vidéo) Kinect Sports Rivals #2

Passons maintenant aux choses sérieuses en décortiquant les différentes disciplines… qui sont fort nombreuses, en fait il y en a 6… ouais j’en reviens pas encore. Quoi! 60$ pour 6 sports… ce n’est pas sérieux… Bref, les épreuves qui sont au nombre de 6, ouais je sais je me répète encore, mais j’en reviens toujours pas.

La première, L’escalade: Dans cette épreuve, le but est simple sur papier puisqu’il vous faut gravir un mur de sa base jusqu’à son sommet. Par contre, en pratique, ce n’est vraiment pas facile. Vous devez trouver les appuis pour les pieds et également la bonne prise pour les mains. Car, oui la Kinect 2.0 permet maintenant la détection des mains fermées. Attendez-vous à avoir mal aux bras, puisque malgré une bonne détection dans l’ensemble, vous aurez à parfois à faire et refaire des mouvements redondants. Vous devrez avec vos bras pousser vers le haut et ainsi saisir les points d’appui. Attention, car si vous attendez trop longtemps, vous perdrez prise et tomberez quelques étages plus bas. Les adversaires sont ultras compétitifs en tentant de saisir vos différentes parties du corps. Utiliser la vitesse pour les esquiver et pensez contre-attaque.

(Test FG - Jeux vidéo) Kinect Sports Rivals #3

La deuxième, Les Motomarines : Le jeu Splash-Down vous rappelle des souvenirs? Et bien c’est un peu ça que vous retrouverez dans cette discipline. Vous devrez terminer en première place et c’est tout. Pour y arriver, apprenez à connaître les différents circuits, utiliser les « power-up », faites des sauts et acrobaties pour remplir la jauge de vitesse et activez là. La mécanique du jeu est simple, mettez vos bras vers l’avant et faites comme si vous aviez un guidon entre les mains. J’ai bien aimé, comment le tout est amené. Ça répond hyper bien et la fluidité est au rendez-vous. Côté visuel, il s’agit sans conteste du plus abouti et du plus beau. Pour ma part, j’ai joué assis sur dans mon sofa bras sur mes jambes et ça fonctionnait toujours bien.

(Test FG - Jeux vidéo) Kinect Sports Rivals #4

La troisième, Les Quilles: Bon je me dois de mentionner que ce jeu manque cruellement d’originalité et se veut une pâle copie de la version empruntée à Wii Sports du côté de Nintendo. Ça ressemble vraiment et même trop aux titres du genre, mais le facteur plaisir en moins. Vous prenez une boule soit à gauche ou à droite et devez la lancer dans les quilles. Balancez le bras de l’avant vers l’arrière et… c’est tout. Ce n’est pas normal qu’après toutes ces années, il y a plus d’options du côté de Wii Sports. Bon okay, vous êtes sur une île de rêve et vous y allez pour jouer aux quilles? Ah oui, vraiment? Un autre sport à l’extérieur, non? Genre volleyball de plage, course dans les bois, baseball, etc. Bref, je crois que n’importe quoi aurait fait mieux.

(Test FG - Jeux vidéo) Kinect Sports Rivals #5

La quatrième, Le Soccer: Enfin, un sport et un vrai avec lequel j’ai eu vraiment du plaisir. Il s’agit d’un jeu qui se fait tour par tour. Dans un premier temps, vous êtes l’attaquant et devrez faire des passes à vos coéquipiers démarqués pour ensuite foutre la balle dans le filet. Dans un deuxième temps, vous devenez la défense en contrôlant les défenseurs en tentant de contrer les passes en les interceptant et si le tout passe votre mur, entrer dans la peau du gardien et arrêter le tir de votre adversaire. Le graphisme ressemble à ce qu’il était présent dans la série Kinect Sports. J’ai un réel plaisir à y jouer et j’y reviens chaque fois que je joue au jeu.

(Test FG - Jeux vidéo) Kinect Sports Rivals #6

La cinquième, Le Tennis: Prenez votre raquette virtuelle et entrez dans la peau d’un joueur de tennis. Vous pourrez servir, recevoir, faire des amortis, des coups droits, des revers et même des smashs. Cependant, la précision se veut un tantinet déficiente et j’ai même remarqué à certains moments un délai du mouvement. Pas très pratique au tennis où la vitesse de réaction est de mise. Outre ces petits bémols, j’ai encore une fois un réel plaisir et le facteur compétition vient même faire une visite pendant les matchs.

(Test FG - Jeux vidéo) Kinect Sports Rivals #7

La sixième, Le Tir Sur Cible: Bonjour au style sci-fi avec des armes à impulsion rappelant Mass Effect ou Unreal Tournament. Vous devrez simuler d’avoir une arme en main et étalé sur trois manches, tirer sur des cibles plus rapidement que votre adversaire qui se retrouve face à vous. Les cibles offrent de bonnes possibilités en offrant des points différents, elles changent de places, etc. Au départ, j’ai senti l’amusement monté en moi, mais j’ai rapidement déchanté pour m’avouer déçu devant une imprécision impardonnable ainsi qu’une latence trop présente. Par contre, la Kinect réussit tout de même à détecter votre doigt faisant  usage de la détente du fusil.

(Test FG - Jeux vidéo) Kinect Sports Rivals #8

Dernier aspect de ce test, la présence d’un Hub prenant la place d’un réseau social. Voilà enfin un peu de nouveau comparé aux autres compilations du même genre. Grâce à cette option, vous pourrez comparer vos statistiques avec les joueurs de la planète ainsi que vos amis de votre liste.

Le Kinect Sports Hub, un réseau social!

La grande nouveauté de cette compilation de sports par rapport à d’autres jeux du même type est de pouvoir se comparer contre les autres joueurs du monde et nos amis de notre liste. Très bien pour ceux appréciant l’aspect social de la chose.

Au final, voici une compilation qui ne passera pas à l’histoire. Détrompez-vous, certes il est vendu comme un jeu complet, mais il s’agit bel et bien d’une démo technique sur le minimum syndical. Ce n’est certainement pas avec ce genre de jeu que Microsoft réussira à vendre l’utilité de la Kinect dans les jeux. Pour ma part, je ne recommande pas achat, en tout cas, pas à ce prix… peut-être à 20$, mais pas plus. Une bonne location fera l’affaire.

P.S. Prévoyez de l’espace pour jouer à deux, seul c’est moins important. Au moins, cette Kinect à finalement compris que ce n’est pas tout le monde qui possède un salon digne d’un parc extérieur.

Cote FG: 6 épreuves présentes et décevantes sur 10

Points positifs:

  • L’intégration du visage à même notre Avatar
  • Reconnaissance de la main fermée
  • Le Soccer et le Tennis
  • Le Kinect Sports Hub
  • À deux c’est amusant

Points négatifs:

  • Le prix trop élevé
  • Que six disciplines
  • La Kinect présente des ratées
  • Temps de chargements… trop longs

Fiche technique:

  • Développé par Rare
  • Publié par Microsoft
  • Exclusif à la Xbox One
  • Jeu de type compilation de sports
  • Offert en version anglaise ou française intégrale
  • Mode solo ou multijoueur
  • Disponible en boîte ou version téléchargeable
  • Site officiel: http://www.xbox.com/fr-CA/xbox-one/games/kinect-sports-rivals
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s