(Test FG – Jeux vidéo) The Amazing Spider-Man 2

 
Depuis que le studio québécois Beenox a pris la relève du côté de la franchise de Spider-Man, elle est devenue un gage de succès. Je pense à Shattered Dimensions, Edge Of Time et The Amazing Spider-Man. Ce dernier basé sur le film du même nom a su étonner autant la critique que les joueurs avec du plaisir à la tonne. La recette revient cette année avec et le film et le jeu deuxième du nom. Donc, je pose la question ultime: est-ce que le jeu est aussi bon que le premier, meilleur ou a-t-il été lancé trop rapidement pour arriver en même temps que le film au cinéma? Je serais tenté de répondre toutes ces réponses. Chacun de mes choix s’appuyant sur différents aspects et voici le pourquoi du comment.

D’entrée de jeu, il est bon de savoir que le scénario s’inspire de quelques éléments du film, mais se veut beaucoup plus une histoire à vivre parallèlement au film. Oh surprise, vous campez le rôle de Peter Parker alias Spider-Man qui retourne la ville de New York à l’envers dans le but de retrouver le meurtrier de son oncle Ben. La quête principale s’étale sur plusieurs chapitres divisés en 14 missions diverses et à l’instar du premier opus de la série, vous aurez l’impression de vivre une BD interactive. Vous y ferez la rencontre agitée de quelques vilains notables de l’univers de L’homme-Araignée : Carnage, Green Goblin, KingPin ainsi que Shocker. Pour participer à une mission, consulter votre carte pour voir ce qui s’offre à vous. Ensuite, suivez la ligne orange au travers de la ville pour vous y rendre. On s’entend que l’on n’a pas besoin d’un grand sens de l’observation. La ligne orange fait le travail et je ne parle pas du métro ici. Vous aurez à investir environ 8 à 10 heures de votre temps pour voir le dénouement final de l’histoire.

(Test FG - Jeux vidéo) The Amazing Spider-Man 2 #2

Cependant, le jeu propose également des missions annexes qui peuvent paraîtres intéressantes et diverses au départ, mais deviennent rapidement répétitives. Au menu, prendre des clichés, neutraliser des malfrats, sauver des habitants de New York. Dépendamment de la façon dont vous y prendrez, vos actes influenceront la façon dont les gens de la ville vous percevront. Faites bien les choses et vous deviendrez rapidement la vedette du bulletin de nouvelles. Chaque mission réussie avec succès vous rapportera des points d’héroïsme. Ces points vous feront gagner de l’expérience et vous offriront la chance de débloquer de nouvelles missions qui vous permettra de cumuler des points que vous pourrez dépenser en améliorant vos costumes et pouvoir. Ainsi de suite… Cependant, le niveau d’héroïsme baissera rapidement si vous vous contentez de ne faire que la quête principale. Ce qui amène de la frustration, car on doit mettre l’emphase sur les quêtes annexes. Une bonne idée, mais mal gérée.

Les similitudes sont nombreuses avec The Amazing Spider-Man. Une autre intéressante qui est de retour : la récolte de pages de BD qui après les avoir toutes recueillies, vous donnera une BD a consulter comme bon vous semble. Pensez également d’aller faire un brin de jasette avec Stan Lee lui-même à sa boutique de Comics. Vous y découvrirez de belles surprises. Si après tout ça, vous en avez toujours pas assez, faites un tour de ville en vous baladant librement de toile en toile.

(Test FG - Jeux vidéo) The Amazing Spider-Man 2 #3

Ce dernier aspect me permet de me diriger vers la jouabilité, car même si elle est dans l’ensemble semblable au premier, il faudra un temps d’adaptation lors de l’utilisation des toiles pour ne pas terminer face première dans un mur. Le système de combat a quelque peu subi certaines innovations dont on sent l’inspiration directe de la série Batman: Arkham avec son « rapid flow combat ». Enchaînez les coups à la suite et produisez des combos qui vous donneront la chance d’effectuer des mouvements spéciaux servant à neutraliser vos ennemis pour de bon. Par contre, on est loin du côté jouissif de Batman et cette nouvelle mécanique de jeu devient lassante à la longue. Pour ce qui est des combats contre les boss, même pattern que les autres jeux, étudiez votre ennemi et vous trouverez la faille pour le battre. Vous aurez également quelques séquences d’interrogatoires à effectuer, ce qui engendrera de peser sur les différents boutons demandés pour mener à bien votre conversation. Un ajout de plus certes, mais une simple cinématique explicative aurait pu mener au même résultat, vers la nouvelle mission.

Pour ce qui est de l’aspect visuel, on est sûr du très moyen. J’y ai joué sur PS4 et franchement, il s’agissait beaucoup plus d’un jeu PS3 que de nouvelle génération. J’ai souvent été victime de bogues comme des personnages restant prisonniers dans le décor, des objets flottants seuls, etc. J’ai eu aussi droit au festival du clone, les ennemis se ressemblant tous, ils sont modélisés sur le même look. Je crois sincèrement que ce jeu a été lancé à la va-vite et aurait dû profiter d’une période de peaufinage de 6 mois de plus. Pourtant, à l’époque de The Amazing Spider-Man, le travail qui avait été réalisé était énorme. Point positif par contre, les boss sont bien modélisés et plaisant à affronter.

(Test FG - Jeux vidéo) The Amazing Spider-Man 2 #4

Au niveau sonore, c’est sensiblement la même formule. Rien qui sort de l’ordinaire, le tout demeurant peu convaincant. La narration des acteurs est bien, l’humour de L’homme Araignée l’est tout autant, mais le tout devient rapidement redondant. Le titre aurait joui de plus de lignes de dialogues. La musique de son côté? Quelle musique? L’ambiance n’est pas si mal.

Au final, voici encore un titre qui est sorti trop rapidement pour satisfaire les actionnaires et pour suivre la sortie simultanée du film au grand écran. Tout n’est pas que négatif, car il est toujours bien de retrouver L’homme Araignée et son humour frisant la maturité d’un adulescent.

(Test FG - Jeux vidéo) The Amazing Spider-Man 2 #5

Cote FG: 6.5 toiles lancées sur les ennemis sur 10

Points positifs:

  • La liberté de se balader partout
  • Le système de combat se rapprochant de Batman: Arkham
  • La présence de Stan Lee
  • Les combats contre les boss
  • L’humour de Spider-Man

Points négatifs:

  • Un graphisme décevant
  • Des bogues facilement corrigibles
  • Des lignes de dialogues répétitives
  • L’héroïsme

Fiche:

  • Développé par Beenox
  • Publié par Activision
  • Jeu d’action/aventure
  • Mode solo seulement
  • Disponible sur NIntendo Wii U, Nintendo 3DS, PC, PS4, PS3, Xbox One et Xbox 360
  • Offert en version intégrale anglaise ou française
  • Site officiel: http://www.theamazingspidermangame.com/
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s