(Test FG – Jeux vidéo) Murdered: Soul Suspect

 
Pour peu que je m’en souvienne, des jeux vidéo où l’on incarne un inspecteur chargé d’enquêter sur un meurtre ne sont pas très nombreux. Mais des jeux vidéo où l’on incarne le fantôme d’un inspecteur chargé d’enquêter sur son propre meurtre… pour faire clair : vous avez plus de chance de trouver un ours polaire en plein Sahara chevauché par Hideo Kojima armé d’un lance roquette, que ce genre de jeux. Pourquoi ? Parce que le jeu vidéo est une industrie, dominée par des standards qui plaisent à un large public. Il y a peu de place pour les prises de risques et c’est vraiment dommage. Mais il arrive que de temps à autre, un développeur se décide a affronté le courant en sens inverse et à un imposer une idée originale. Il arrive aussi qu’un éditeur apprécie l’idée, se décide à risquer pas mal d’argent (et sa réputation par la même occasion) et offre un budget nécessaire pour voir le projet aboutir. Qui d’autre que Square Enix aurait pu faire ça ? Un éditeur qui a survécu et a décollé grâce à une ultime prise de risque (Final Fantasy, vous pouvez me remercier pour le cours d’histoire) se devait de donner sa chance à un jeune studio Airtight Games et c’est ce qu’ils ont fait pour Murdered : Soul Suspect. Mais alors cette prise de risque ? Payante ou non ? Je vais tenter d’y répondre à travers ce petit test.

La question que je me pose est la suivante: comment parler d’un jeu au concept simple, mais au background si compliqué et sans spoiler? C’est simple, je vais survoler les points importants et vous laisser découvrir le reste par vous même. Eh oui que voulez-vous, je ne suis pas l’un de ses « spécialistes » du jeu vidéo qui croit savoir tout mieux que tout le monde. Non je sais tout mieux que tout le monde, mais je ne suis pas un spécialiste. Commençons donc par le commencement. Laissez-moi installer le décor pour vous.

(Test FG - Jeux vidéo) Murdered Soul Suspect #02

La ville de Salem ne dort plus tranquillement depuis quelque temps. En effet, un meurtrier aussi sadique qu’insaisissable rôde. La police est aux abois et n’avance plus. Mais l’un d’entre eux arrive tout de même à cerner le meurtrier, Ronan O’Connor. Un inspecteur de police au passé plutôt mouvementé découvre le lieu du prochain et décide de s’y rendre. Malheureusement pour lui, ça ne se passe pas comme prévu et… il meurt. Assassiné par le fameux meurtrier. Il se réincarne ainsi en fantôme et se doit de découvrir l’identité du meurtrier et l’arrêter pour enfin trouver la paix. Vu comme ça, ça a l’air très facile. Être un fantôme nous permet de passer inaperçu et donc aller où bon nous semble. Seulement, voilà, on ne peut pas interagir avec le monde des vivants. Ronan doit donc faire preuve d’ingéniosité pour arriver à ses fins. Concrètement, le scénario du jeu est très bien amené, malgré certains rebondissements prévisibles il possède un point fort important : on ne devine jamais l’identité du meurtrier jusqu’au dernier moment. L’histoire est intéressante à suivre même si je porte des réserves sur certains personnages que je trouve plus que transparents. Quant à Ronan, le personnage est complexe, bien présenté et très profond. On prend un malin plaisir à découvrir son passé et à en apprendre plus sur lui. De se côté là, Murdered : Soul Suspect s’en tire avec les honneurs.

(Test FG - Jeux vidéo) Murdered Soul Suspect #03

Pour le gameplay, c’est plus qu’intéressant. Dites-vous bien quelque chose : vous pouvez traverser pratiquement tous les objets et toutes les surfaces. On se retrouve alors à se promener dans les différentes scènes de crimes et lieux d’enquêtes à la recherche d’indices pour découvrir l’identité de notre meurtrier. Le game design est plus que convaincant, de toute façon l’équipe de développement n’a pas à trop se casser le cul. En effet, un personnage qui traverse la plupart des objets, côté programmation et physique de jeu, y’a pas plus simple. Au début, Ronan fait cavalier seul  puis un deuxième protagoniste se joint au bal et aura ainsi droit à pas mal d’interactions entre les deux personnages. Parfois, Ronan demandera de l’aide à son partenaire pour interagir avec les objets et pouvoir ainsi les inspecter. En somme, le gameplay est plus que convaincant. Classique, mais efficace. Même si parfois on a l’impression que l’on tourne en rond, les phases d’enquêtes sont très prenantes.  Mais ce n’est pas tout, eh oui ! Il y’a aussi des phases d’infiltration qui sont… inutiles, ennuyeuses et plus que dispensables. Mais elles ont le mérite d’exister et d’apporter un peu de fraîcheur au gameplay. Muredered : Soul Suspect ne révolutionne clairement pas le genre, mais clairement il sait se montrer efficace. Si on passer à la réalisation, oui… non ? Ok alors on y va. Je rappelle à ceux qui ont dit « non » que c’est mon test que vous êtes en train de lire.

(Test FG - Jeux vidéo) Murdered Soul Suspect #04

La réalisation n’est malheureusement pas au point. Pas mal de problèmes techniques viennent ternir le tableau. Clipping, aliasing, baisse de framerate tout y est. Sachant que la version testée est la version PS4, y’a de quoi être vraiment étonné. Vraiment dommage pour un jeu développer et présenter comme étant un jeu « Next-Gen ». Les textures ne sont pas trop dégueulasses, mais réellement, la PS4 peut faire beaucoup mieux que ça. Côté artistique le jeu s’en sort un peu mieux même si ça ne casse pas trois pattes à un canard. La ville de Salem est bien représentée et l’atmosphère y est oppressante. Un excellent décor pour une série noire qui convient parfaitement dans notre cas. Le personnage principal est bien modélisé et très charismatique, on s’y attache facilement et on compatit pour lui lors de ses moments difficiles. Vous l’aurez compris, Murdered : Soul Suspect n’est pas à jouer pour ses graphismes et sa réalisation même si on a déjà vu bien pire, mais malheureusement… on a déjà vu beaucoup mieux. Sinon côté musique, elles collent bien à l’action et savent se montrer discrètes. Sans oublier le doublage qui est très bon que se soit pour le personnage principal ou les personnages secondaires.

(Test FG - Jeux vidéo) Murdered Soul Suspect #05

En résumé, je dirais que Muredered : Soul Suspect est un jeu des plus sympathiques. Certes il ne fera surement pas partie des meilleurs jeux de l’année, il mérite une présence parmi votre bibliothèque vidéo ludique. Avec un scénario bien ficelé, un gameplay accrocheur on pestera presque sur la réalisation qui vient faire tâche, mais rassurez-vous, ça ne gâchera en rien votre expérience de jeu. Vous l’aurez compris, je vous conseille vivement ce jeu qui mérite qu’on s’y intéresse vraiment.

Non non et NON ! J’ai déjà fait cette blague deux fois, il est hors de question que je donne le 8/10 que mérite ce jeu. Donner des notes, c’est pas trop mon truc.

(Test FG - Jeux vidéo) Murdered Soul Suspect #06

Les plus:

  • Un scénario incroyable
  • Un suspens à couper le souffle
  • Un personnage principal complexe, profond et au background impressionnant
  • Un duo de protagonistes intéressant
  • Une bande-son très propre
  • Le gameplay simple, efficace et jouissif bref… tout ce qu’on aime

Les moins:

  • Une réalisation à demi teinte
  • Certains personnages ratés
  • Des phases d’infiltration chiantes au possible
  • Un peu trop court…
  • Non, beaucoup trop court

Fiche technique:

  • Développé par Airtight Games
  • Publié par Square Enix
  • Jeu d’action/aventure
  • Mode solo seulement
  • Disponible sur PC, PS4, PS3, Xbox One et Xbox 360
  • Offert en version intégrale anglaise et française
  • Site officiel: http://murdered.com/fr
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s