(Test FG – Jeux vidéo) Soldats Inconnus: Mémoires De La Grande Guerre

 
Qu’on se le dise, Ubisoft met la barre très haute cette année en qualité de jeux téléchargeables. Le tout ayant débuté avec le cultissime Child Of Light d’Ubisoft Montréal, ça semble vouloir se poursuivre avec Soldats Inconnus: Mémoires De La Grande Guerre d’Ubisoft Montpellier. Deux styles complètements différents, mais au combien amusant et immersif à souhait. Comme le premier est depuis un bout de temps sorti, je m’attaquerai au second pour ce test qui sera sans surprise après mon intro, rempli de positif.

Tout d’abord, le contexte historique nous ramène entre les événements de la première Guerre Mondiale entre 1914 à 1918. Ça fait du bien de laisser de côté la Deuxième Guerre Mondiale de 1939 à 1945. Une période que l’on a trop revue. Certes Soldats Inconnus ou Valiant Hearts en anglais est un jeu avant tout, mais également un document riche d’histoire où l’on y apprend une pléthore de renseignements sur le déroulement de ce premier grand conflit. Comment ça se passait au front, les pays impliqués, les armes utilisées, les stratégies, etc. C’est un véritable recueillement de connaissances et de savoir. Qui a dit que l’on ne peut s’amuser tout en apprenant? Ah au fait, pourquoi un jeu sur cette période trop souvent oubliée? Simple, 2014 marque le centenaire de ce premier grand conflit.

Donc, dans ce jeu téléchargeable on personnifie quatre héros partis combattre pour leur mère patrie dont leur destin finira par se croiser au fil de cette guerre qui semble interminable. Tout débute avec Karl, un jeune allemand demeurant en France avec son épouse, une française dont la famille est tissée serrée. Le départ de Karl ne se fera sans pleurs, car après Karl, se sera le tour du beau père de ce dernier de partir au front. Un déchirement qui laissera des traces à coup sûr. Tout au long de cette épopée, vous camperez le rôle d’individus que vous rencontrerez avec un bagage différent et venant de différentes contrées.

(Test FG – Jeux vidéo) Soldats Inconnus Mémoires De La Grande Guerre #2

Certes ce n’est pas très original point de vue scénaristique, mais on nous fait vivre le point de vue d’une famille déchirée de l’intérieur et comment ça se passait au front et, ce, de manière imaginative et superbement racontée. Malgré un facteur de rejouabilité qui semble faible à première vue, il en est tout le contraire. Certes, le jeu ne renferme qu’un mode solo, mais aurait-il besoin de plus? La réponse est non. Il n’y a que quatre chapitres, mais passé au travers sera une tâche conséquente qui vous prendra entre 6 à 8 heures. Sachant qu’il y a également une panoplie de cachette secrète et d’objets cachés (une centaine environ), vous n’aurez d’autres choix d’y retourner une seconde fois. À moins bien sûr, de tout explorer et découvrir lors de votre première expérience. Pour mon expérience personnelle, j’ai passé le jeu sans le laisser une seule fois, beaucoup trop rivé devant mon écran ne voulant pas perdre une minute de ce récit vidéoludique.

Dès la première phase de jeu où vous entrez en scène, vous vivrez l’apprentissage de l’armée et ses rudiments via un didacticiel vous apprenant les commandes de base. Le tout amené de belle façon. Au début, on tente de vous inculquer les commandements du bon soldat combattant pour au final ne jamais personnifier ce rôle. La mécanique de jeu repose sur l’ancienne génération de « point n’ click » des années 90. Une inspiration qui permet de proposer des énigmes par dizaine, pas très compliquées, mais représentant un certain défi à quelques occasions tout de même. Sans pour autant sortir de l’histoire et en perdre le fil, vous êtes l’acteur principal de ce récit après tout. Pourtant, le risque était élevé en proposant ce genre de jouabilité de puzzles. Le joueur aurait pu carrément oublier l’histoire que pour faire des énigmes, mais ce n’est pas le cas, car sauver par une narration trépidante et juste dans le propos. On se croirait dans un documentaire de type de Nuremberg à Nuremberg passant au Canal D.

(Test FG – Jeux vidéo) Soldats Inconnus Mémoires De La Grande Guerre #3

Les différentes phases de jeu se renouvellent sans cesse en offrant de nouvelles options tout dépendamment avec quel personnage vous jouerez. Le jeu repose également sur l’effet de surprise et d’essai-erreur. Vous vous souvenez de Call Of Duty : Ghost et les phases avec le chien? On revit ça dans le jeu, mais de plus grande envergure, car Walt, le chien infirmier deviendra votre principal allié et saura vous sortir du pétrin à plus d’une occasion. Son aide sera précieuse, voire primordiale. Il sert entre autres à vous avertir d’un objet caché que vous auriez oublié ou du danger qui vous guette. Cependant, le tout n’étant pas parfait, vous aurez tôt fait de répéter les mêmes actions avec ledit chien. Quelques objets à récupérer par ci, des leviers à actionné par si. Bref, ça peut devenir redondant, mais le tout est rattrapé par une narration explicative de ce qu’on l’a vécu ou vivra dans le prochain chapitre.

(Test FG – Jeux vidéo) Soldats Inconnus Mémoires De La Grande Guerre #5

Le côté visuel repose sur le superbe engin graphique UbiArt Framework qui a déjà fait ses preuves et démontré son grand potentiel avec les jeux Rayman Legends et dernièrement Child Of Light. Vous apprécierez le côté bande dessinée fort présent avec un découpage en format cases pour ce qui est de l’action se déroulant en arrière-plan ou pour le danger qui s’y prépare. Comme l’action se déroule autant en avant qu’à l’arrière, votre personnage pourra faire la même chose. Même si vous évoluez à l’arrière du décor, vous ne perdrez rien de l’action, car un système de zoom est actif. Il ne faut jamais perdre l’idée que le but du jeu est de faire vivre au joueur la dureté et la mélancolie de cette période historique en ne sombrant jamais dans le trop drabe ou la tristesse superflue.

(Test FG – Jeux vidéo) Soldats Inconnus Mémoires De La Grande Guerre #4

Pour ce qui est de l’aspect auditif, le tout est encore une fois de très bonne facture. Le jeu est offert en version intégrale anglaise et française. La narration tout au long du jeu devient la force et s’avère une excellente idée qui permet au joueur de ne pas perdre l’intérêt et s’immerger encore plus. Il vous fera passer par toute la gamme des émotions. Parfois on peut entendre les personnages baragouiner quelques mots, mais la plus part du temps, il s’agit d’un dialecte inconnu à la The Sims. Pour ce qui est de la trame sonore, elle est tout simplement superbe et empreinte d’émotions. Dignes de Child Of Light, les pièces au piano ne pourront vous laisser indifférent.

(Test FG – Jeux vidéo) Soldats Inconnus Mémoires De La Grande Guerre #6

Je ne m’éterniserai pas sur la question, oui je le recommande haut la main. Un autre chef-d’œuvre signé Ubisoft. Vous devez vivre cette expérience vidéoludique au moins une fois dans votre vie.

Cote FG: 9/10

Points positifs:

  • Un scénario émouvant
  • Jouabilité variée et bien construite
  • Jouez avec plusieurs personnages
  • La bande originale sublime
  • Une narration digne des meilleurs documentaires
  • Une direction artistique imaginative et originale

Points négatifs:

  • Peut devenir redondant sur quelques séquences
  • J’en aurais pris plus

Fiche technique:

  • Développé par Ubisoft Montpellier
  • Publié par Ubisoft
  • Jeu d’aventure/puzzle historique
  • Mode solo seulement
  • Disponible sur PC, PS4, PS3, Xbox One et Xbox 360 (testé sur Xbox One)
  • Offert en version intégrale anglaise et française
  • Site officiel: http://valianthearts.ubi.com/game/fr-CA/home/index.aspx
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s