(Test FG – Jeux vidéo) Transformers: Rise Of The Dark Spark (ou de pas grand-chose)

 
Les jeux tirés d’un film n’ont jamais eu la cote tant auprès des critiques que des joueurs. Les exemples d’échecs sont forts nombreux et le dernier en lice, Transformers: Rise Of The Dark Spark. Voici l’exemple par excellence d’un jeu trop vite sorti pour capitaliser sur l’arrivée de son pendant au cinéma. Je me demande encore pourquoi investir temps et argent sur un titre qui tout le monde le sait, est voué déjà à l’échec avant même sa sortie.

Bref, ce jeu est un mauvais et voici le pourquoi du comment. Voici donc, une liste de points négatifs que j’approfondirai tout au long de mon test. Pourquoi que des points négatifs? Simple, les points positifs ne prennent qu’un paragraphe tout au plus. Je n’aime pas frapper sur un jeu pour le plaisir de le faire, mais là il y a des limites à rire des consommateurs tout de même.

Le scénario repose encore sur le conflit entre les Autobots et les Decepticons qui perdure depuis trop longtemps. Cette fois, entre en jeu un protagoniste, le mercenaire Lockdown qui veut le pouvoir absolu en détenant le Dark Spark. D’un côté, vous aurez les Autobots qui voudront en prendre le contrôle pour mieux le détruire, sachant qu’une fois tombé dans les mains des méchants, ça serait la fin. De l’autre, les Décepticons qui voudraient en prendre possession pour anéantir les bons. Enfin, le petit nouveau voudra en faire usage pour avoir tout ce beau monde à ses pieds…

Transformers Rise Of The Dark Spark (ou de pas grand-chose) #2

Je vous l’accorde, il ne s’agit pas d’un récit grandiose, le tout ayant été déjà vu maintes et maintes fois et devant fort prévisible. J’aurais pu l’écrire moi-même tellement c’est dénué d’action et de rebondissement. Ah pis non, j’aurais probablement fait mieux à bien y penser.

Cette franchise souffre d’un syndrome de bipolarité. Un titre superbe, bien réalisé, durée de vie conséquente et un autre drabe, moche et se terminant en quelques heures à peine. Cette mouture ne vous prendra que 4 à 6 heures tout dépend du niveau de difficulté choisie. Soit dit en passant, le mode facile est très, très facile, le mode normal se veut un peu plus difficile, mais si vous voulez un bon défi, jeter votre dévolu sur le mode difficile. Une durée de vie de 5 heures en moyenne, mais c’est quoi ça bordel? Je veux bien qu’un mode multijoueur en ligne y est été greffé, mais faut arrêter de prendre les joueurs pour des cons. Vraiment, vraiment, 5 heures pour 70 $… allez-vous faire foutre merde.

Avec ce navet, vous aurez une campagne solo très décevante et pauvre dans tous les domaines. Le mode multijoueur (Escalation) est bien, mais sans plus reposant sur le cultissime mode Horde à la Gears Of War avec des vagues (15 au maximum) d’ennemis arrivant et vous laissant le temps entre chaque assaut de bâtir des tourelles, des modifiées et des améliorées. Vous pourrez également choisir l’emplacement d’où prendra place l’affrontement parmi quelques cartes. Voilà c’est tout. Bon okay, plus vous avancerez dans la campagne solo et plus vous accumulerez de l’expérience pour déverrouiller des technopacks servant à personnaliser votre personnage tant en ligne qu’en solo. C’est un bon point, mais je peux vous dire que sans ses nouveaux items, il est facile de passer le jeu. Et le boss final… une vraie blague. Deux minutes et puis le générique de fin arrivait à l’écran.

Transformers Rise Of The Dark Spark (ou de pas grand-chose) #3

La mécanique de jeu repose sur un système que l’on a déjà vu auparavant avec les autres moutures. Une arme primaire, une arme secondaire, des transformations en véhicules ou en robot et des ajouts servant autant en défense qu’en attaque que l’on peut insérer via la croix directionnelle sur la manette. Vous aurez le choix entre une santé qui se régénère, un drone attaquant les ennemis, des mines téléguidées, etc. On a au moins droit à de nombreux choix. Les contrôles ne sont pas toujours précis et ça peut devenir parfois frustrant. Je ne parle même pas de la conduite alors transformée en véhicule volant… éprouvant.

Transformers Rise Of The Dark Spark (ou de pas grand-chose) #4

Le graphisme représente un énorme point faible, car il affecte directement l’expérience du joueur. Premièrement, un graphisme pour la nouvelle génération? Euh non, vraiment pas, digne des débuts de 2010 sur PS3 et Xbox 360 peut-être, mais pas plus. Deuxièmement, les temps de chargement sont interminables et beaucoup trop nombreux. On est d’accord que l’on doit installer le jeu sur le disque dur… et ça ne sert à rien. Même en jeu, il gèle 1 ou 2 secondes, le temps de charger l’autre partie du niveau et puis on repart. En 2014, c’est inconcevable. Troisièmement, le nombre d’objets qui chargent à l’écran en même temps d’avancer est incroyable. Souvent, je me suis retrouvé devant des items qui m’apparaissaient dans la figure. C’est terminé pour les points négatifs? Héééé… non! Les décors sont assez ordinaires, des villes mortes, des intérieurs drabes, bref ce n’est pas vraiment tape-à-l’œil. Les robots sont bien faits, mais sans plus. On peut distinguer les générations autant sur Cybertron que sur la Terre. Les effets d’explosions sont loin d’être réalistes. On dirait vraiment un mauvais film avec de mauvais effets spéciaux. Pour faire clair, c’est décevant du début à la fin.

Transformers Rise Of The Dark Spark (ou de pas grand-chose) #5

L’aspect audio est correct, mais sans plus. Le jeu est en audio anglais, sous-titré en français. Les voix des robots sonnent bien. On entend souvent les mêmes lignes et ça va de pair avec le scénario ordinaire. Je sais qu’un robot n’a pas vraiment d’émotion, mais quand même, lorsque ta race est menacée d’extinction, il me semble que la détresse se fait sentir dans la voix, mais pas dans ce cas-ci. Tout de même, j’ai bien aimé la pièce instrumentale du début et à la fin dans le générique, qui est la même.

Au final, je ne peux recommander un achat d’un tel navet… même avec un fusil sur la tempe. Tout et je mentionne tout est décevant dans ce jeu sans plaisir, amusement, bref vous comprenez. Arrivée à la mi-année, il s’agit de ma plus grande déception avec EA Sports UFC. Comment peut-on investir, non gaspiller des sommes d’argent gigantesques et produire une telle déception, tout en espérant que le jeu trouvera le succès entre les mains des joueurs… pathétique. Je l’ai terminé… et je n’en voulais pas plus, croyez-moi!

Cote FG: 3.5/10

Points positifs:

  • Le petit son émis lorsque les Transformers se transforment
  • Le mode Escalation…
  • La personnalisation des robots

Points négatifs:

  • Véritable disgrâce à cette franchise
  • Une durée de vie de 5 heures calvasse
  • Campagne solo… décevante, déplaisante, plate et drabe
  • Le mode Escalation trop peu exploité
  • Un graphisme… quel graphisme?
  • Des robots sans émotions
  • Le prix : 70$ pour ça? Vous voulez rire!

Fiche technique:

  • Développé par Edge Of Reality
  • Publié par Activision
  • Jeu de type action
  • Mode solo et multijoueur en ligne
  • Offert en anglais avec sous-titres français
  • Disponible sur Nintendo Wii U/3DS, PC, PS4, PS3, Xbox One et Xbox 360 (testé sur Xbox One)
  • Site officiel: http://www.transformersgame.com/
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s