(Test FG – Jeux vidéo) The Golf Club (Xbox One)

 
Depuis l’époque de la franchise Links qui offrait de très bons jeux golfs et ayant pris fin abruptement, le monopole était assuré par EA Sports et sa licence Tiger Woods PGA Tour. Par contre, EA n’est plus seul dans la course avec l’arrivée de The Golf Club du studio canadien HB Studios. Bien que ce petit nouveau ne renferme pas la licence de la PGA, le tout à l’instar de FIFA et Madden NFL étant sous le joug de Electronic Arts, c’est quand même l’un des grands noms de l’histoire du golf qui appose sa signature en la personne du Shark lui-même : Greg Norman. Après avoir foulé les différents terrains du circuit de The Golf Club, je vous remets ma carte finale. Alors est-ce seulement la normale, un oiselet, un trou d’un coup ou un coup dans la trappe de sable?

Offert sur PC (Steam) et du côté de la nouvelle génération, PS4 et Xbox One, ce jeu fort populaire se démarque de la compétition avec son approche (non pas de jeu de mots avec coup d’approche) simpliste en offrant une navigation aisée au travers des menus épurés et une jouabilité grand public. Ça fait du bien de ne plus avoir les satanés menus tuile de l’autre compétiteur. En fait, c’est comme Links, mais revu au goût du jour. Vous aurez à choisir votre golfeur, terrain et c’est partie. Aussi simple que de crier Birdieeeeeeee!

Bien que le jeu ne possède rien d’officiel de la PGA, en revanche il intègre un solide mode créatif. Vous pourrez soit jouer sur les terrains déjà compris dans le jeu ou bien de puiser dans la banque créée par la communauté en ligne. Ce qui veut dire que vous payez une fois et êtes en mesure d’ajouter du nouveau contenu chaque jour, et ce, sans avoir à débourser un sou de plus. Dans votre face EA avec votre politique d’offrir des jeux non complets et en faisant payé toujours plus pour du contenu qui devrait être présent dans la version initiale. Par contre, tout n’est pas parfait, car plusieurs créateurs de parcours terminent leur ébauche de terrain en devenant beaucoup trop difficile avec comme exemple, une surabondance des trappes de sable ou de différents obstacles comme des lacs. Mais, il faut bien avoir en tête, que le studio qui développait n’avait pas le choix d’offrir une telle option pour tenter de combler l’absence de tout ce qui touche à la licence de la PGA.

(Test FG – Jeux vidéo) The Golf Club (Xbox One) #2

Lors de mes premiers swings, j’ai vite fait de comprendre que The Golf Club n’avait clairement pas eu droit au même budget quasi sans fin de studios AAA. J’ai en tête surtout un graphisme inégal. Bogues graphiques, affichage à l’écran saccadé, latence pendant le jeu, mais malgré tout ce négatif, l’expérience pure du golf est bien présente. Vous pourrez y jouer en solo ou faire un foursome en ligne. En plus, de créer des tournois et évidemment d’y participer. Le jeu en ligne a encore une fois été simplifié, car il réside dans un système de coups fantômes de la part des autres joueurs contre qui vous jouez. Donc, vous n’aurez pas à vous payer l’attente interminable entre chaque coup des autres. Vous ne verrez que les vôtres.

Du côté de la jouabilité, elle ressemble quelque peu à l’autre jeu de golf. Vous utilisez l’analogue de droite pour la force du coup et la direction de la balle. Cependant, le jeu pardonne peu, donc soyez précis à chaque coup, car sinon votre carte prendra du galon et pas dans le bon sens. Un petit peu trop appuyé sur le stick et la balle courbera. Vous devez faire preuve de gentillesse avec votre manette et appuyer que légèrement. Même procédé sur les verts, mais encore là ce n’est pas facile, car j’ai trouvé la lecture un peu complexe. De ce côté, il y a encore du travail à faire s’il y a une prochaine itération.

(Test FG – Jeux vidéo) The Golf Club (Xbox One) #3

Le commentateur se débrouille pas mal, mai on est loin du tandem Carlo Blanchard/Michel Lacroix. Par contre, il fait mieux que bien d’autres jeux de golf. Ça beau être un jeu relaxe et sans contrainte de temps, ça ne doit pas devenir endormant tout de même. Cependant, comme tout bon jeu de sports, les commentaires deviennent rapidement redondants. Le jeu est offert avec des menus en français, mais avec des dialogues en anglais.

Au final, un graphisme somme toute intéressant, une jouabilité moins complexe que bien d’autres, mais plus orientée vers la simulation que l’arcade. The Golf Club mérite d’être joué, d’autant plus qu’il en est le seul jeu de golf disponible du côté de la nouvelle génération. Malgré un budget restreint, on se doit de féliciter l’équipe de développement qui a travaillé fort pour nous offrir ce titre au prix dérisoire de 34.99$. Et si vous n’êtes toujours pas convaincu de la qualité du titre, dites-vous que Greg Norman est reconnu pour sa création de parcours comme en fait foi son Greg Norman Golf Course Design où il a dessiné plus de 70 terrains sur six continents. De plus, The Golf Club a été choisi comme simulateur de golf intérieur à travers la planète.

Cote FG: 7.5 coups sous la normale sur 10

Points positifs:

  • Son prix dérisoire
  • Le mode création de haut niveau
  • Une durée de vie infinie
  • Des menus faciles à naviguer
  • Une jouabilité simplifiée

Points négatifs:

  • Absence de la licence officielle de la PGA
  • Graphisme inégal
  • Commentaires bien, mais redondant

Fiche technique:

  • Développé et publié par HB Studios
  • Jeu de sport (golf)
  • Mode solo et multijoueur en ligne
  • Disponible sur PC, PS4 et Xbox One
  • Offert avec langue anglaise et textes/menus français
  • Site officiel: http://thegolfclubgame.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s