(Test FG – Jeux vidéo) Styx: Master Of Shadows (un gobelin qui se prend pour Sam Fisher)

 
Les studios qui sont rattachés à l’éditeur français Focus Home Interactive sortent pour la plupart de très bons jeux empreints d’originalité comme Mars: War Logs, Bound By Flame, Blue Estate, Contrast, bref les exemples sont nombreux.

De cette association, Cyanide en fait partie. Ce studio de développement est reconnu pour son travail sur les franchises Pro Cycling Manager et Tour De France. Par contre, ce n’est pas que ça Cyanide. Un jeu qui est sorti, en 2012 qui faisait dans l’originalité en offrant une toute nouvelle mécanique avec Of Orcs And Men. Dans lequel le joueur au lieu de tenir le rôle d’un soldat qui avait pour but de contrée les attaques des orcs, dans ce dernier, c’est le contraire, vous personnifiez un orc qui doit se défendre contre les humains, le tout en infiltration à la sauce Sam Fisher.

(Test FG – Jeux vidéo) Styx Master Of Shadows (un gobelin se prend pour Sam Fisher) #2

Le scénario prend place avant les événements de Of Orcs And Men, vous y trouverez plusieurs références intéressantes. Par contre, oublié par Orcs, car ici l’emphase est mise sur Styx le Gobelin que l’on retrouvait dans Of Orcs And Men qui doit infiltrer la Tour d’Akenash pour y dérober le Cœur de l’Arbre du Monde qui renferme un ambre capable de proférer des pouvoirs spéciaux aux élus bien sentis dont… hé oui vous faites parti.

Pour le terminer une première fois, il vous faudra investir plus ou moin 15 à 20 heures sachant que la difficulté est assez élevée. Le facteur rejouabilité est bien présent. Tentez de trouver une autre solution que vous aviez trouvée initialement ou refaites les niveaux pour dénicher les endroits secrets ou pour rechercher les items cachés ou simplement battre votre meilleur score. Vous devez être le plus furtif possible, voire même invisible aux yeux de l’ennemi. Ne pensez pas combattre en mêlée, vous aurez tôt fait de réaliser que ce que si trouve devant vous est toujours plus puissant. Vous devrez user de stratégies et surprendre les ennemis par l’arrière pour mieux les assassiner.

(Test FG – Jeux vidéo) Styx Master Of Shadows (un gobelin se prend pour Sam Fisher) #3

La furtivité c’est bien, mais l’arsenal de Styx ne s’arrête pas à seulement ça. Vous aurez à votre disposition une panoplie de pouvoirs qui pourront être déverrouillés via un arbre de compétences avec entre autres: l’agilité, le clonage, l’équipement, la furtivité et la vision d’ambre ainsi que de multiples interactions avec l’environnement. Les phases d’action vous mettront dans diverses situations comme vous pendre à un lustre pour ainsi le faire tomber sur les gardes en dessous. De plus, les développeurs ont puisé leur inspiration de plusieurs autres franchises qui intègrent des éléments furtifs comme éteindre des torches un peu comme dans Thief. Rajoutez à ça le lancer du couteau où le meurtre en équilibre et vous avez une véritable machine à tuer caché dans l’ombre. Donc, en résumé, observer votre environnement, repérer les ennemis et tuer furtivement.

(Test FG – Jeux vidéo) Styx Master Of Shadows (un gobelin se prend pour Sam Fisher) #4

Vous utiliserez très souvent deux compétences parmi celles offertes: le clonage et la vision d’ambre. La première permet vous cloner de Styx et de le diriger à distance, option très utile pour contourner un problème se dressant devant vous. La deuxième, la vision d’ambre vous permet de repérer toutes les interactions possibles avec les éléments du décor. Mais ce n’est pas tout, car cette vision très spéciale vous donnera l’occasion de voir tous les gardes pour connaître leur cycle de mouvement pour ainsi, les prendre à revers. Bref, les possibilités sont nombreuses et ses mécaniques de jeu sont forts bien exploitées par les développeurs.

Par contre, tout n’est pas parfait comme l’intelligence artificielle par exemple qui pèche par une grande paresse. Parfois ils vous entendront, mais ne chercheront pas très longtemps la source du bruit. Par exemple, s’ils vous entendent vous dissimuler près d’une table ils feront le tour, mais ne penseront pas toujours de regarder sous le meuble. C’est pour ça que je vous conseille fortement de ne pas le jouer au niveau facile. Si vous voulez vous amuser, faites-le au niveau normal et si vous cherchez un bon défi, le niveau difficile vous en donnera pour votre argent. Et si vous croyez être prêt pour le summum de la furtivité, essayez le mode Gobelin où le danger est toujours présent et ne donne droit à l’erreur. Dernier aspect qui m’a un peu gêné, les phases plateformes ou la caméra n’est pas toujours bien placée (rarement) et le saut Styx manque de précision. Dommage pour un jeu où il faut de nombreuses fois exploiter les lieux en position verticale.

(Test FG – Jeux vidéo) Styx Master Of Shadows (un gobelin se prend pour Sam Fisher) #5

Au niveau graphique, le jeu se débrouille très bien avec réalisation soignée qui prouve que la « next-gen » qui en est qu’à ses débuts, a de très belles années devant elle. Il faut prendre en compte que le jeu n’est pas vendu à 69.99$ et qu’il dépasse bien des productions actuelles. Les décors se résument pas mal à l’intérieur du tour. La modélisation des personnages est très bien, mais à l’occasion vous aurez l’impression de revoir des visages connus d’une mission à l’autre. Cependant, on notera un manque cruel de couleurs, le tout restant toujours dans le drabe. J’ai aussi été victime de quelques bogues ne gênant l’expérience ainsi que quelques ralentissements, mais rien de bien grave.

Côté sonore, le titre n’est clairement pas orienté vers un grand côté musical même si l’ambiance médiévale est respecté. Il faut avoir en tête que vous jouez dans un type de ce jeu furtif, alors il faut être calme, posé et stratégique. Vous essayerez d’être dans cette situation avec de la musique agressive dans vos oreilles. Le jeu est offert avec des voix en anglais et des sous-titres en français. Lorsque Styx parle, on a vraiment l’impression d’entendre un orc et pas seulement un humain déguisé. Un beau travail pour rehausser le côté immersif.

(Test FG – Jeux vidéo) Styx Master Of Shadows (un gobelin se prend pour Sam Fisher) #6

Au final, si vous aimez ce style de jeu, allez-y sauter dessus sans hésiter, par contre je comprendrai qu’il ne plaise à tous. Il est clairement orienté vers un public cible. Bien que Splinter Cell demeure le roi incontesté, Styx : Master Of Shadows se démarque de par son originalité et ses différentes mécaniques de jeu. Une suite serait bien…

Cote FG: 8 sur 10

Points positifs:

  • Akenash représente un univers riche en diverses possibilités
  • Styx et ses nombreuses capacités
  • Une bonne réalisation
  • Son prix dérisoire
  • Direction artistique poussée
  • Haut facteur de rejouabilité

Points négatifs:

  • Peut devenir très complexe
  • Les phases de plateformes peuvent devenir chaotiques
  • L’I.A des ennemis à l’occasion s’avère décevante

Fiche technique:

  • Développé par Cyanide
  • Publié par Focus Home Interactive
  • Jeu d’action/infiltration
  • Mode solo seulement
  • Offert en anglais avec sous-titres français
  • Disponible sur PC, PS4 et Xbox One en téléchargement (testé sur Xbox One)
  • Site officiel: http://www.styx-thegame.com/fr/home.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s