(Test FG – Jeux vidéo) Assassin’s Creed Unity

 
Nombreux sont les épisodes sortis depuis le deuxième chapitre de la licence à succès Assassin’s Creed qui pour plusieurs compte comme étant le plus abouti, le plus riche, le plus immersif, bref le meilleur. Depuis ce temps, Ubisoft n’est jamais arrivé à nous faire revivre la même intensité, le même plaisir. Faute d’avoir essayé avec la couverture des périodes de la nation américaine et l’ère des pirates (Black Flag était bien, mais décevant au final), cette situation pourrait se voir renversée avec l’arrivée d’une période que les fans réclamaient depuis longtemps, la Révolution Française avec Assassin’s Creed Unity. Cependant, serait-ce assez pour redonner ses lettres de noblesse à la franchise ou sombrera-t-elle avec au final l’expression : c’était l’épisode de trop? Joignez-vous à moi pour créer la révolution tant attendue… ou pas!

D’entrée de jeu, il faut savoir que le jeu est en développement chez Ubisoft depuis près de quatre ans et qu’au final il s’avère fort décevant sur plusieurs aspects et superbes sur d’autres. Je reviendrai sur cette mention un peu plus loin.

Le scénario plonge le joueur au cœur d’une époque qui a marqué le grand livre de l’histoire avec la Révolution Française comme trame de fond. Vous assisterez à la chute d’un grand empire monarchique. Vous camperez le rôle d’Arno, un jeune assassin empreint à une vengeance suite à la mort de son paternel et en quête de réponse. Arno est le résultat d’une autre série d’expériences issue de la compagnie Abstergo qui encore une fois part à la recherche des fameuses traces d’ADN de son sujet principal.

(Test FG – Jeux vidéo) Assassin’s Creed Unity #2

J’ai toujours adoré cette période historique aussi loin que je me souvienne depuis mon premier cours d’histoire en secondaire 2. Le contexte historique est respecté, malgré une certaine dose de fiction. Il faut avoir en tête qu’il s’agit d’un jeu, pas d’un documentaire historique. Le préambule avec Monsieur DeMolay est un excellent exemple du respect de l’histoire. En passant, pour ceux qui s’insurgent contre les supposées anomalies historiques dans le jeu, est-ce qu’il y a quelqu’un qui était présent lors de cette période? Euhhh non, alors on doit se fier aux écrits et faits rapportés par les anciens. Arrêter de grâce d’y aller de polémique en polémique et apprécier seulement le fait d’y jouer.

Outre la campagne principale qui vous prendra entre 10 à 15 heures en ligne droite sans déroger de votre point de mire, il faut rajouter 20 à 25 heures de plus pour tout faire. C’est-à-dire de nombreuses quêtes annexes, des objets à cueillir, des quêtes propres aux assassins, pour faire court, on retrouve les mêmes missions que dans les volets précédents. Bien qu’elles peuvent devenir redondantes, je vous conseille fortement de les faire quand même, car elles rajoutent un facteur élevé de rejouabilité et sortent du script principal. Par contre, malgré toutes les options de missions qui m’étaient offertes, c’est celles qui m’a permis de partir à la recherche de mystérieux symboles à l’aide des indices laissés par le célèbre prophète Nostradamus qui se réalise surtout à l’aide la vision de l’aigle. De plus, un peu comme on pouvait retrouver dans Assassin’s Creed II, il est possible de faire l’acquisition de bâtiments dont un qui servira de repaire à votre troupe d’assassins. Bref, côté solo, y’a de quoi faire, et ce, pour de longues heures.

(Test FG – Jeux vidéo) Assassin’s Creed Unity #3

Une nouveauté sur laquelle Ubisoft mise beaucoup depuis les premiers instants en vidéo présentés lors du E3 de l’an dernier est le mode multijoueur coopératif qui se joue de deux à quatre joueurs. L’action se déroule au travers d’une dizaine missions qui devront s’effectuer dans l’entraide à même les différents racoins de Paris. En fait, il s’agit pour vous de réaliser les missions une à une et qui diffèrent très peu de ce qui est proposé dans la le mode solo. L’idée de base est très bonne, mais c’est clair qu’elle sera à peaufiner lors des prochains chapitres de la franchise. J’ai bien aimé le fait de pouvoir explorer en sachant que tous les coffres, objets cachés et points d’observations débloqués seront transférables dans la partie solo du jeu.

Un aspect qui a toujours été rapporté par les joueurs est le très faible facteur de personnalisation du héros principal. Cependant, Ubisoft a enfin répondu positivement aux doléances des joueurs et à compter de la Séquence 2, vous aurez la possibilité de personnaliser Arno comme bon vous semble. Au menu, couleurs, vêtements, pièces d’équipements. Cet aspect changera l’aspect visuel du perso, mais également de ces caractéristiques comme sa barre de vie, capacités du nombre des armes qu’il pourra porter, choix des armes, épées, pistolets, armes longues, armes lourdes, bref la liste est longue et impressionnante.

Pour ceux se posant la question, le système de combat a été revampé et même amélioré rendant les affrontements beaucoup plus réalistes. Auparavant, vous pouviez entrez en combat contre un groupe d’ennemis et pouvoir vous en sortir en utilisant toujours la même méthode, mais ce temps est révolu, car les développeurs ont haussé le niveau de difficulté ce qui confère un meilleur balancement entre les actions à poser pour vous en sortir avec les honneurs. Maintenant, il faudra bien choisir la cible, parer chaque coup, esquiver au bon moment et contre-attaquer. Essayer de vous en prendre qu’à une cible à la fois. Le système de mouvements a lui aussi été retravaillé en offrant des déplacements plus fluides. Fini les enjambées où on accrochait tout se trouvant dans le champ de vision.

(Test FG – Jeux vidéo) Assassin’s Creed Unity #4

Cependant, la même somme de travail aurait dû être effectuée du côté des mouvements à la verticale. Effectivement, lorsqu’Arno doit grimper, sauter, ou descendre d’une structure, la précision est loin d’être la priorité. Il y a aussi le problème récurrent qui est présent d’opus en opus avec les courses dans les rues on se retrouve à sauter par-dessus un obstacle ou à grimper directement dessus au lieu de passer à côté de ce dernier. La même frustration est présente lorsqu’est venu le temps d’entrer par une fenêtre ou simplement de pénétrer dans une maison. Tout ça devient fort frustrant et affecte directement l’expérience du jeu. J’ai bien aimé l’idée de pouvoir se mettre à couvert tout en discrétion au lieu d’user de manière forte. Une fois que vous serez à couvert, il ne sera possible de vous déplacer que vers la gauche ou la droite. Un système bien implanté, mais manquant de possibilités. Le tout est à revoir.

(Test FG – Jeux vidéo) Assassin’s Creed Unity #6

Ce qui m’amène au point le plus négatif, le plus décevant, le plus… bon vous me comprenez, le graphisme est d’une médiocrité. On serait censé être sur la nouvelle génération non? Ce n’est pas normal que le jeu Assassin’s Creed Rogue sur PS3 et Xbox 360 soit plus beau et plus fluide qu’un jeu qui est en développement depuis quatre ans. Mon premier aspect négatif : la résolution en 900p/30 FPS qui descend souvent sous la barre du 20FPS et même atteint le 10 images par seconde. Tout simplement inconcevable pour un jeu à grand déploiement et à un très (trop?) grand budget. Deuxième aspect négatif : les bogues et ils sont nombreux. J’ai été victime de gens passant au travers d’autres, des personnes marchant, se cognant dans des murs et continuer à avancer dans ce mur, d’autres passés à travers le plancher, des membres passés à travers les éléments du décor, des périodes de gel lors des phases de combat. Troisième aspect négatif, les objets, textures, les décors qui se chargent en avançant… calvasse sommes-nous bien en 2014? Quatrième aspect négatif : les trop nombreux temps de chargements trop longs ainsi que les nombreux ralentissements. Cinquième aspect négatif : les animations et modélisations. Les animations manquent de détails, même constat du côté des visages et des cheveux… on est loin des cheveux dans Final Fantasy sur l’autre génération. Les décors sont statiques et pratiquement indestructibles. Un jeu de cette envergure ou ne l’on peut interagir avec le décor… vraiment, vraiment Ubisoft??? Le jeu a clairement été lancé trop rapidement pour profiter évidemment de la manne du temps des fêtes. C’est beau l’argent, mais il faut cesser de se foutre de la gueule du consommateur. L’expérience globale est brisée et la réputation d’Ubisoft l’est tout autant. Faites-moi plaisir Ubisoft et mettez en veilleuse cette franchise qui en a grandement besoin. Aviez-vous vraiment besoin de le sortir maintenant au lieu de l’avoir peaufiner un autre 6 mois tout en sachant que vous aviez déjà Assassin’s Creed Rogue ainsi que Far Cry 4 qui assurément engrangeraient de beaux profits?

(Test FG – Jeux vidéo) Assassin’s Creed Unity #5

Cependant, tout n’est pas décevant et je me dois de souligner le travail colossal effectué sur la modélisation de la ville de Paris. Le contexte historique est respecté à la lettre. Les paysages sont magnifiques et la ville est immense. D’ailleurs, Ubisoft a toujours fait preuve du souci du détail maladif de ce côté.

Du côté sonore du jeu, Unity se débrouille très bien. Offert en version intégrale anglaise ou française, j’aurais bien aimé entendre un plus gros accent surtout que l’action se déroule dans un contexte français. Ce facteur aurait grandement contribué à l’immersion.  Probablement dû à la nouvelle génération, on entend beaucoup plus de répliques dans les foules ou faites par les personnages non jouables. La bande originale comme les autres chapitres est superbe et colle bien avec le contexte historique.

(Test FG – Jeux vidéo) Assassin’s Creed Unity #7

Au final, est-ce que je recommande un achat? Peut-être, mais à vos risques et périls et pour plusieurs raisons, dont deux forts faciles à comprendre: l’expérience globale du jeu est brisée par une très mauvaise optimisation et pour l’autre, pour ne pas offrir votre argent a un studio qui s’est moqué de vous. Vous avez un pouvoir de montrer à cette industrie que vous êtes tannées de vous faire avoir par ce système, alors utilisez-le. Vous l’achèterez avec une baisse de prix notable ou lorsqu’une mise à jour majeure viendra corriger tout le négativisme du jeu, pas seulement un ou deux irritants. SVP… arrêtez de prendre les joueurs pour des cons sans colonnes. Il n’y a pas que les jeux vidéo dans la vie.

Cote FG: 6.5 séquences sur 10

Points positifs:

  • Paris, Ville Lumière brille de tous ses feux
  • La personnalisation complète touchant Arno
  • Durée de vie notable
  • Missions secondaires intéressantes et diversifiées
  • Le système de combat revampé

Points négatifs:

  • Les bogues de tout genre
  • Manque de précision des contrôles
  • Une optimisation déficiente et inacceptable
  • Les nombreux ralentissements
  • Les temps de chargement trop longs
  • Le mode coop en ligne trop redondant
  • Des mouvements imprécis
  • Le système de couverture, bonne idée, mais mal exploitée

Fiche technique:

Publicités

Un commentaire sur “(Test FG – Jeux vidéo) Assassin’s Creed Unity

  1. Petit commentaire par rapport à ton 4e paragraphe, concernant l’exactitude historique des jeux. Je n’ai pas encore joué à ACU, mais si je me fie sur les épisodes passés d’AC, je m’attends à une trame de fond historique très fidèle, mais avec des personnages ne correspondant pas à leur pendant historique. Encore une fois, je ne peux pas parler d’ACU mais je sais que la polémique principale en ce moment est que l’on dépeint les révolutionnaire comme des bourreaux sauvages assoiffés de sang et la noblesse comme des gens honorables dépassés par les événements. La Révolution française était une époque d’une violence inouïe, la population soudain libérée du joug de la peur du gouvernement, mais rappelons-nous aussi que la noblesse de l’époque n’avait pas grand chose à leur apprendre au niveau de la décadence et de la violence! Tu dis aussi « nous n’étions pas là, il faut se fier aux écrits ». Encore une fois, il faut prendre les écrits du passé avec un grain de sel! Qui a écrit quoi? Dans quel but? Etc. C’est le travail de l’historien! Enfin, rappelons-nous qu’il s’agit d’un JEU VIDÉO et que les développeurs donnent la priorité au divertissement avant la rigueur historique. Dans tous les cas, j’ai hâte d’y jouer dans quelques mois… si Ubisoft se met au travail sur les bugs 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s