17 ans : l’âge où nous pouvons enfin être libre, avoir notre permis de conduire et aller où nous voulons. On se croit invincible, on se croit les meilleurs conducteurs au monde et pourtant, nous accumulons les erreurs les unes après les autres. J’ai moi même fait l’erreur de rouler trop rapidement sur la première petite neige qui se mettait sur ma route. Résultats : Un capotage dans le fossé et une voiture hors d’usage. Je n’ai plus jamais refait la même erreur. The Crew est un peu comme moi, il a voulu tout de suite être le meilleur sans acquérir l’expérience nécessaire pour le devenir. Ubisoft a voulu sauter beaucoup d’étapes et a peut-être vu trop grand. Un bon jeu qui aurait pu éviter quelques petites erreurs pour se glisser parmi les meilleurs.

The Crew nous place dans la peau de Alex Taylor qui, suite au meurtre de son frère, se voit être embarqué par le FBI dans une mission d’infiltration pour remonter jusqu’au leader principal ainsi qu’au responsable de la mort de son frère. Il est rare de voir un jeu de course conduit par une histoire digne d’un bon blockbuster d’été. L’histoire, même si très clichée et simple, nous permet quand même d’embarquer plus facilement dans The Crew et nous donne envie de continuer pour voir la suite des événements. Au lieu de simplement nous dire de faire un parcours du point A au point B, la narration conçu par le studio Ubisoft Reflections nous donne un sentiment d’urgence lors de ces courses. PLusieurs personnages viennent interagir avec nous autant avant, pendant, qu’après les missions. Notons que la durée de l’histoire sera d’environ une vingtaine d’heure (23 dans mon cas), ce qui procure une belle durée de vie pour un jeu de course.

thecrew5

Parlons des missions. Celles-ci sont nombreuses pour la partie solo avec plus de 65 missions d’une variété quand même remarquable pour un jeu de course. Il y a bien sûr les classiques courses contre d’autre voitures, mais également se rendre au point B le plus rapidement possible. On y rajoute des missions de livraisons, des missions où il faut rattraper un adversaire qui tente de s’échapper, des poursuites policières ainsi que des missions de destructions ou récupération de ballots(marchandise) en un temps limite et vous avez un bon aperçu de la diversité offerte par The Crew.

Ubisoft a mit la barre haute dans les nombreux défis qui longent les routes des États-Unis (car oui, la carte est une reproduction de nos voisins américains avec les grandes villes comme Miami, New York et même Chicago). Les défis sont là pour ajouter une dimension de compétition au jeu, mais aussi et surtout pour nous permettre de gagner des pièces mécaniques pour augmenter le niveau de nos voitures. Il vous sera donc fort recommandé d’obtenir le plus haut score possible dans ces défis pour obtenir une pièce de plus haut niveau et ainsi faire progresser votre voiture car certaines missions vous recommande ou exige un level minimum. Personnellement, les défis ont été un élément qui m’a charmé surtout que ceux-ci sont, tout comme les missions, très diversifiés. Ces défis sont déclanchés automatiquement lorsque vous les croiser et l’objectif est alors affiché instantanément à l’écran, que ce soit de rouler le plus rapidement possible, de fracasser des bannières en un temps X, de monter le plus rapidement possible une montagne ou bien encore de rester sur la route sans déraper. Avec plus de 500 défis, la durabilité du titre augmente considérablement et Ubisoft a fait un excellent choix en les intégrant au jeu.

thecrew4

Parlons de la conduite et de la physique car bien sûr, ce sont les éléments principaux de la jouabilité d’un jeu de course. Ubisoft semble avoir intégré un peu trop le concept arcade dans son titre, ce qui procure une conduite qui peut parfois, voire même souvent, devenir frustrante lors de certaines courses. Il m’est arrivé trop souvent de perdre le contrôle pour avoir poussé le stick un peu trop d’un coté et ce même sur une route asphaltée. Incompréhensible pour une équipe qui a déjà plusieurs titre de la série Drivers dans son bagage. La physique elle aussi laisse un goût amer au titre car celle-ci semble presque aléatoire. Entrer en colission frontale à plus de 300km/h nous fait parfois “crasher”, parfois tout simplement glisser sur le devant du véhicule percuté. Un peu étrange!! Il m’est aussi arrivé d’être projeté plus de 50 pieds dans les airs suite à une collision et de tout simplement repartir comme si de rien n’était pas la suite. Peut-être que le titre se veut aussi un jeu de cascade?

Graphiquement, le jeu a sans aucun doute commencé son développement sur les anciennes générations de console pour être par la suite porté sur Xbox One et PS4. Attendons-nous, le jeu est beau, mais souffre d’un manque de détails et on est loin du graphisme d’un titre comme Forza Horizon 2 sorti aussi cette année. La trame sonore est aussi un élément qui semble avoir été ajouté lors de la toute fin du développement du titre avec aucune piste qui nous reste dans la tête ou qu’on met en boucle pour se motiver lors d’une course.

thecrew2

Je me demande encore pourquoi le jeu s’appelle The Crew. Oui il y a une intégration multijoueur au titre quand même poussé et surtout bien implanté pour certaines partie du jeu mais en aucun cas je me suis vraiment senti dans un jeu orienté multijoueur comme le promettait Ubisoft. Il nous est possible de faire les missions avec les joueurs de notre session, joueurs qui semble être pris aléatoirement et intégré dans notre partie selon notre level de progression. Ceci permet de mettre un challenge supplémentaire au mission et de les rendre plus difficile. En cours de route, il sera aussi possible de débloquer les missions PVP, c,est-à-dire que le jeu nous choisit une session avec des joueurs d’un peu partout pour une course en solo ou bien en équipe. Il nous est aussi possible de former un crew, fonctionnalité qui nous permet de faire automatiquement les missions avec des coéquipiers (des amis) déja bien choisi. Fonctionnalité qui promettait mais qui est tombé à plat de mon côté. Le jeu, même si muni d’une partie solo, nous oblige également à être connecté en tout temps au serveur de Ubisoft, serveur qui dans mon cas ont été hors-ligne une bonne dizaine de fois pendant cette dernière semaine et demi. Un peu frustrant lorsque vient le temps de jouer. Il nous est aussi impossible d’utiliser la fonction instant-on de la Xbox One car après un temps d’inactivité nous sommes donc automatiquement déconnecté des serveurs. Déconnection qui m’a fait perdre deux fois une progression obtenue dans le jeu, une erreur à la SimCity de la part d’Ubisoft.

The Crew est un bon jeu qui m’a bien diverti pendant cette vingtaine d’heures et qui m’a donné beaucoup de défis à relever. Décevant à plusieurs niveaux, Ubisoft obtient son permis probatoire mais il lui reste encore du chemin à faire pour devenir un leader dans ce genre de jeu. Un achat quand même pour les amateurs du style car le mode solo offre du plaisirs.

7.5/10

@jackgerms