(Test FG – Jeux vidéo) Never Alone

 
L’industrie du jeu vidéo est tellement devenue prévisible que s’en est maintenant redondant. Trop de titres se ressemblent et ne font plus preuve d’originalité. On recherche la facilité et sombre dans une zone de confort très décevante. Par chance, il reste encore le milieu dit indépendant qui risque et offre un vent de fraîcheur dont ce monde vidéoludique a bien besoin. C’est le cas du jeu Never Alone du studio Upper One Games. Dès mes premiers pas, j’ai été conquis et par bien des facteurs. Vous avez testé l’excellent Soldats Inconnus: Mémoires De La Grande Guerre qui est grandiose de par son expérience de jeu globale, mais également de par sa richesse de connaissances présentes.

C’est un peu ce que l’on retrouve avec Never Alone qui plonge le joueur au coeur de la culture d’un peuple Inuit de l’Alaska: les Inupiat. Une communauté tisée serrée qui vit l’un pour l’autre ou c’est la coopération qui est mis en avant plan et non l’individualisme. On aurait besoin de leurs grandes leçons de vie. Ce titre regorge de connaissances sous forme de mini-reportages qui nous en apprennent plus sur ce monde trop peu connu. En fait, je crois qu’une mode est née et on a droit à un nouveau style de jeu avec le DocuJeu. Pourquoi ne pas apprendre tout en s’amusant ou joindre l’utile à l’agréable.

(Test FG - Jeux vidéo) Never Alone #2

Le scénario de Never Alone repose sur les aventures que la jeune fillette Nuna à l’aide de son renard arctique devra vivre pour porter secours à son village sous l’emprise d’un blizzard sans fin. Vous devrez réaliser des puzzles pas très complexes, éviter de croiser des ours polaires et un certain ennemi pas très commode lançant des boules de feu, rencontrer 24 hiboux qui vous permettront de visionner les 24 notions culturelles qui vous en apprendront plus sur la richesse du peuple, les manières de vivre, le climat, les habitudes de chasse, pêche, etc. Ils ne sont pas toujours faciles à repérer. Explorer tous les niveaux. J’ai les ai tous trouvés, mais non sans peine.

(Test FG - Jeux vidéo) Never Alone #3

En plus d’être un jeu que vous pourrez vivre entièrement en solo, vous pourrez également vous y adonner en duo en mode coopération de façon local. L’un contrôlera la fillette et l’autre le renard. Sinon, vous pourrez contrôler les deux personnages, mais à tour de rôle. Certes le jeu n’est pas très long, environ 4 à 5 heures. Par contre, si vous ratez une Notion Culturelle, vous pourrez retourner dans le menu et refaire le jeu par chapitre, cette option vous offrira l’option de voir dans quel chapitre se trouve la Notion non déverrouillée. Bref, le jeu comporte qu’un faible degré de rejouabilité.

Les mécaniques de jeu reposent sur quelques boutons et c’est tout. Le A servira à sauter, le B à contrer le vent, le Y pour changer de personnage et le X pour sortir votre arme, une sorte de lance-pierre multiple que vous devrez lancer. Ce dernier servira d’arme contre un boss, éloigner un ours polaire, mais aussi de brise glace. Du côté du renard, le A à bouger plus rapidement et le X a aller chercher des formes spirituelles qui serviront à franchir des endroits impossibles et ainsi continuer votre aventure. Petit point négatif, les sauts ne sont pas toujours précis surtout lorsque l’on est poussé par une importante bourrasque de vent. Le personnage secondaire, en occurrence le renard, demeure parfois pris dans le décor, jusqu’à en prendre le contrôle. Des bogues qui auraient pus être corrigés facilement.

(Test FG - Jeux vidéo) Never Alone #4

L’aspect visuel est superbe, mais vu le contexte hivernal, les décors sont dénudés de détails. Par contre, l’hiver rigoureux se fait sentir de belle façon. Avec un blizzard intense, qui affecte la jouabilité, des étendues d’eau gelés, des montagnes dont la cime pointe vers le ciel. Vous aurez à passer par des niveaux sur des plaines, dans les montagnes, sous l’eau, etc. Le tout se déroulant sous 13 chapitres tous différents les uns des autres. Que dire des cinématiques qui sont crées à la main sous l’effet d’un crayon au fusain. Les Notions Culturelles sont racontées de la manière d’un document passant au Canal D avec de vrais humains.

(Test FG - Jeux vidéo) Never Alone #5

Le facteur sonore n’est pas en reste avec une très bonne trame. Le vent qui souffle très fort, l’ours polaire en colère, la glace qui craque, les pas s’enfonçant dans la neige, tout ça ajoute au facteur immersif de Never Alone. Tout au long du jeu, il y a un narrateur qui racontera l’histoire dans sa langue maternelle et les cinématiques sont en anglais, mais sous-titrées en français. Je vous conseille grandement de visionner les Notions Culturelles.

Au final, vous pouvez investir votre 14.99$ la tête tranquille. Vous aurez 4 à 5 heures de plaisir, d’émotions et de pédagogie sur une culture fascinante habitée par la spiritualité et l’entraide. Bien hâte de voir le résultat du prochain projet du studio attitré au développement de Never Alone.

(Test FG - Jeux vidéo) Never Alone #6

Cote FG: 8.5/10

Points positifs:

  • Un DocuJeu très riche en connaissances
  • Un jeu jouable seul ou en coop local
  • Les Notions Culturelles
  • Un niveau artistique appréciable
  • Un titre abordable à 14.99$
  • Un aventure spirituelle et riche en contenu

Points négatifs:

  • J’en aurais pris plus que 5 heures
  • Les sauts imprécis
  • Les bogues de collision du perso secondaire

Fiche technique:

  • Développé par Upper One Games/E-Line Media
  • Publié par E-Line Media
  • Jeu d’aventure/puzzles
  • Mode solo et coop en local
  • Offert en version anglaise avec sous-titres français
  • Disponible sur PC, PS4 (PSN) et Xbox One (Xbox Games)
  • Testé sur Xbox One
  • Site officiel: http://neveralonegame.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s