(Test FG – Jeux vidéo) Dragon Age: Inquisition

 
Certains l’attendaient depuis très longtemps, d’autres comme moi, après la mauvaise expérience du deuxième, n’ont même pas suivi la conception du titre et n’avait pas grand intérêt pour ce jeu. Pourquoi donc y ai-je joué plus de 60heures depuis les dernières semaines? Tout commence suite à ma blessure sévère, je suis là, confiné sur le divan et je ne peux me déplacer aisément. Une jambe cassée, dans le plâtre jusqu’au début mars, ma passion : les jeux vidéo. Je cherchais un jeu qui pourrait me procurer plusieurs heures de jeux pour économiser. Après tout, un arrêt de travail signifie aussi moins d’argent. Ayant lu plusieurs critiques très positive du jeu, je me suis simplement lancé tête première dans une expérience grandiose fait par Bioware, Dragon Age : Inquisition, qui deviendra le jeu de l’année pour l’équipe de Facteur Geek.

DAI2

Le tout commence comme tout bon jeu d’aventure/RPG par une personnalisation complète de votre personnage. Pour ma part, un bon vieux guerrier nain comme mes bonnes vieilles parties de Dungeon et dragons au secondaire!! Le nom, les cheveux, le corps et le visage personnalisé, nous voilà tout de suite transporté dans l’action et l’on se rend compte que notre rôle sera des plus importants pour le vaste royaume de Dragon Age. Nous sommes le seul survivant d’une faille de l’immatérielle, les gens nous croient donc envoyé par Andrasté, le dieu lui-même. De suite l’inquisition fera de nous un allié pour notre pouvoir d’influence sur la population.

DAI3

Si l’histoire décrite semble de base, l’univers de Dragon Age est réellement l’une des plus riches que j’ai pu voir dans un univers de jeu vidéo. Même si je n’ai pas lu absolument tous les livres, parchemins et notes trouvés sur mon chemin, sachez que chaque régions, personnages et aventures possèdent un background peaufiné, pensé qui se relie sans anicroche avec le reste de l’univers. Chaque détail est d’une importance et signifie quelque chose. Même nos compagnons auront tout au long de l’aventure plusieurs centaines de conversations entres eux expliquant leur histoire, les caractéristiques de leur races, ville et région. Le tout bien entendu doublé en français!!

dai4

Les détails du système de combat, d’inventaire et de pouvoir s’y trouvent aussi. Ici on parle d’une centaine d’armes et armures différents qui seront possible de trouver mais aussi de construire à l’aide de schémas trouvés dans les endroits les plus dangereux. Il vous suffira de ramasser les éléments nécessaires pour faire ces armes, armures ainsi que potions. Pourquoi aussi ne pas prendre une arme trouvée et simplement y rajouter une Rune ou bien un manche plus puissant? Dragon Age vous permet ce genre de modifications, et ce facilement. Tout comme les anciens jeux de la série, des arbres de compétence vous sont proposés et un point par niveau vous permettra d’améliorer votre personnage comme bon vous semble. Les combats peuvent se passer de deux façons, vous pouvez utiliser le système de combat avec vue aérienne qui permet de mettre l’action sur pause. Vous pourrez alors décider de chacune des actions de votre personnage ainsi que de l’un de vos trois compagnons. Ou utiliser la méthode que j’utilise en combattant en temps réel en ayant au préalable paramétré l’agissement et la stratégie de vos compagnons.

dai5

60 heures de jeux et je n’ai effleuré qu’une dizaine de missions principales qui m’ont pris environ une dizaine d’heures. Le reste consiste à avoir exploré les régions immenses les unes après les autres, faisant les missions secondaires qui s’accumulent rapidement dans notre carnet de bords. Plus d’une cinquantaine de missions m’attendent encore et je ne les ai certainement pas toutes trouvées encore. Le plus surprenant est la diversité de ces missions, l’historique qui se cache derrière chacune de ces missions qui nous permet encore une fois d’en apprendre beaucoup plus sur l’univers de Dragon Age : Inquisition.

Le seul point faible du jeu sera sans contredit la qualité graphique et les nombreux petit glitch qui s’y retrouvent. Le tout faisant penser à un jeu aussi immense que Skyrim. Par contre la profondeur du jeu ainsi que l’immensité du travail accompli vient facilement faire pâlir ces défauts techniques et la qualité du graphisme, qui même si magnifique aurait facilement pu bénéficier d’une couche de finition supérieur. Notons aussi une trame sonore quasi absente lors du jeu, par contre les trames qui s’y retrouvent sont d’une qualité digne de Skyrim également.

Vaste, complet, passionnant, je n’hésite aucunement à vous obliger l’achat de ce chef-d’œuvre. J’en tire une leçon également, ne pas repousser de la main la suite d’un jeu qui était médiocre. L’équipe a su reprendre les reines pour faire de Dragon Age : Inquisition un chef-d’œuvre.

  • Note: 9.5/10
  • Testé sur Xbox One
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s