(Test FG – Jeux vidéo) King of Thieves

 
Ah les petits jeux Facebook et de tablette, je m’étais juré de ne jamais tombé addict à ce genre de jeu. Je vous le jure que je ne voulais pas, j’ai essayé de résister, j’ai même tenté de l’effacer de mon Ipad mais il est subitement réapparu. Une chose est certaine, l’équipe de Zeptolab sait comment bâtir de véritables petits bijoux, eux qui avait aussi concocté le fameux Cut the rope. Leur dernier diamant : King of Thieves.

image2
Le but du jeu est fort simple malgré la complexité caché du titre : Devenir le roi des voleurs en dérobant l’argent et les gems de nos autres adversaires humain un peu partout sur le globe. Adversaires qui auront bien entendu au préalable, bâti leur Donjon de pièges et de bestioles pour nous empêcher de se rendre jusqu’à leur coffre. Un jeu qui mélange conception et jeu de plateforme dans un titre orienté multi-joueurs.
image1
La première étape du jeu : bâtir votre donjon pour protéger votre coffre qui contient votre butin en argent ainsi que votre totem qui lui contient de précieuses gems. Pour se faire, vous aurez à choisir (en ayant au préalable débloqué en mode solo, un donjon) une série de pièges et bestioles pour votre donjon. Bien sûr, le tout n’est pas gratuit et il vous faudra dépenser une somme X pour vous procurer un combo. Les moins efficaces étant les moins chères, il faudra de nombreuses heures de jeu pour débloquer les plus puissantes. Vient également ici le premier point faible du jeu, c’est un Pay to win dans l’âme car bien sûr avec un peu d’argent il sera possible d’acheter en commençant les pièges les plus efficaces
image5
Votre repère maintenant protégé, la seconde étape arrive, celle d’attaquer les donjons adverses pour accumuler argent, et si vous êtes chanceux, une Gem aux passages. Les séquences d’attaque vous amène jusqu’au donjon 2d de votre adversaire. Votre personnages (un espèce de petit ninja noir) avance automatiquement, ce qui augmente la difficulté du jeu. Il vous suffira de sauter contre un mur pour repartir de l’autre côté. Grâce au saut, à votre agilité et beaucoup de « timing » plus tard vous serez en mesure de réussir les premiers niveaux plutôt faciles de vos adversaires, le jeu ne vous jumelant pas au départ avec des donjons trop difficiles.
image4
Une barre d’énergie est également attitrée à votre personnage. Chaque face-à-face avec un piège ou une bestiole vous fera de un, recommencer le niveau de l’adversaire mais également perdre de l’énergie et ainsi diminuer vos chances d’obtenir une gem de votre ennemis. Gem qui sert à augmenter votre réserve d’argent mais aussi à augmenter votre rang dans la ligue. Vous commencez bien sûr dans la plus petite ligue, la moins forte, et il vous faudra terminer dans les trois premiers (sur 25 joueurs) pour passer à la ligue suivante jusqu’à l’obtention du trophée ultime 6 ligues plus loin. Veuillez noter que personnellement, après une bonne quinzaine d’heures, je n’en suis qu’à la deuxième ligue, ne voulant pas payer pour gagner. Le jeu offre donc, comme la plupart de ce style, un contenu pour plusieurs heures de jeu.
Plusieurs autres éléments viennent rajouter au titre une profondeur qu’il n’y a pas toujours chez les autres jeux de ce style. Le personnage peut être également amélioré, ce qui permettra de voir entre autres ses chances d’obtenir une gem plus facilement, ou bien de récupérer beaucoup plus d’argent lorsqu’on réussit à voler notre adversaire. Plusieurs costumes sont donc offerts à la conception, si bien sûr nous avons obtenu les bons éléments lors de nos séances de jeu. Vous pourrez aussi augmenter l’efficacité de vos bestioles et pièges pour un montant de pièces d’or X, augmenter la production de votre réserve d’argent ou bien le nombre de clés (qui servent à débarrer les serrures des donjons adverses) disponibles pour votre partie. Ces clés sont un peu comme la plupart de ces jeux, le nombre de parties disponibles pour un temps X de jeu. Ex : Obtenir 1 clé à chaque tranche de 15 min.
image3
Si vous pouvez voler les adversaires, et bien vous pouvez vous aussi être volé non? C’est ce qui rend ultimement ce jeu addictif, revenir au jeu pour être sûr de ne pas avoir été volé, voir que nous l’avons été et décider de se venger auprès du joueur qui nous a volé, car le jeu nous offre la possibilité de voir le vol mais de nous venger en allant dérober cet adversaire. Vous pouvez également voir chaque petite tête de squelette dans votre donjon à l’endroit où les adversaires sont morts et ainsi constater la puissance défensive de votre repère!!!
Un jeu avec une profondeur hors du commun pour ce style, Zeptolab a su créer un titre riche et d’une qualité exceptionnelle pour un titre sur iOS et Android (disponible le 5 Mars). Beau, amusant et addictif. Le seul bémol étant encore et toujours de voir les joueurs dans les premières positions avoir payé pour être où ils sont…
8.5/10
@jackgerms