(Test FG – jeux vidéo) Catlateral Damage

 
Si l’internet nous a appris quelque chose, c’est que les soi-disant 15 min de gloire sont un phénomène bien réel et qu’il est possible de faire durer une blague assez longtemps pour faire de l’argent. Le constant recyclage du Bacon, de Kevin Bacon, Doge et le Rick Roll sont tous devenu des symboles du manque d’originalité de la masse populaire. Mais aucun d’entre eux n’a atteint le niveau astronomique de popularité que les chats ont sur les tuyaux de l’autoroute informatique. Jamais depuis l’Égypte antique, ces cracheurs de boule de poil n’ont connu autant de succès. Il faut croire que tout comme l’architecture des pyramides, les Égyptiens étaient en avance sur leur temps. Afin de capitaliser sur une autre tendance vide de sens de l’internet, quelqu’un a eu la brillante idée de nous faire un simulateur de chat, voici Catlateral Damage.

Les modèles de chat ne sont même pas jolis

Les modèles de chat ne sont même pas jolis

Les simulateurs sont en vogue par les temps qui court, et si certain comme Trainz, Euro Trucks ou Farming Simulator offre une expérience plus proche de la réalité, il y a une masse de cochonnerie telle Goat simulator ou I Am Bread qui se limite au strict minimum en nous balançant ce qui est plus un test de physique graphique qu’une expérience de jeu. Et comme le gag du jour que vous aurez oublié demain, ces jeux n’ont plus rien à offrir une fois la mécanique de base assimilée. Catlateral Damage est de cette catégorie, on y incarne un chat qui fait tomber des objets sur le sol, c’est tout. Rien d’autre. J’aimerais écrire une description plus longue, mais le jeu ne nous offre rien de plus.

Certains objets génèrent des boites de bonus lorsqu'on les frappent assez.

Certains objets génèrent des boites de bonus lorsqu’on les frappent assez.

Comme on peut s’y attendre la mécanique de jeu est très simple, vue à la première personne, touche WASD pour se déplacer et la « souris » pour contrôler le regard ainsi que les pattes de chaton. Il y a bien les touches pour s’assoir et miauler, mais elles ne servent à rien durant le jeu. Deux modes sont offerts : soit le mode objectif qui demande de faire tomber certains objets dans une limite de temps ou le mode litière (un gag en anglais avec Litterbox) qui vous demande d’atteindre un score particulier. Le jeu ouvre sur une variante de la phrase suivante : « mes propriétaires n’ont pas changé mon eau, je vais les faire payer » (traduction libre). Ensuite il vous revient de sauter sur les meubles et les étagères et de tout balancer par terre. Certains endroits sont plus difficiles à atteindre, mais avec une combinaison de sauts ou avec un bonus, il devient possible de monter plus haut. Voilà ce qui résume le simulateur de chat tant attendu.

Un des "évènements" du jeu. Et ceci est supposé être une souris.

Un des « évènements » du jeu. Et ceci est supposé être une souris.

Le graphisme est un mélange de « Cell Shading » et de livre pour enfants, le détail est très grossier ce qui fait que je me demande encore si les paquets rectangulaires sont des serviettes ou des boites. L’autre problème du « dessin » c’est qu’il n’y a presque aucun bris de matériel lorsqu’il tombe au sol. Hormis les assiettes, aucune déformation. Les bas restes durent comme un bâton de hockey, les serviettes(?) restent pliées, et le téléviseur reste intact. Même le pot de fleurs reste bien planté malgré le fait qu’on le roule à travers la maison. La satisfaction de foutre le bordel n’est donc pas donnée au joueur. Côté musique et son, c’est aussi très timide avec les mêmes musiques qui se répètent et une banque de sons sortie tout droit du « Control Panel » de Windows comme effets sonores.

Dérouler le Papier Cul (en carton semble-t-il) est le truc le plus satisfaisant du jeu.

Dérouler le Papier Cul (en carton semble-t-il) est le truc le plus satisfaisant du jeu.

En fait le problème de Catlateral Damage c’est que c’est la démonstration d’une idée. Un emballage de chat sur le moteur de Goat Simulator. Pourquoi les deux modes de jeux sont-ils si semblables. Pourquoi ne peut-on pas ouvrir les fenêtres et s’échapper, pourquoi ne peut-on pas boucher l’évier et faire déborder l’eau, allumer le four et se blesser, allumer la TV ou répandre la nourriture sur le sol ? Et où est l’aquarium !!! Je pourrais continuer ainsi longtemps, mais je pense que vous comprenez qu’une fois les premières étagères vidées, il ne reste plus beaucoup de nouveauté. Sur le côté positif, mon garçon de 6 ans trouve le jeu très drôle, mais tenir la grosse manette de Xbox dans ses petites mains et comprendre la mécanique FPS est trop difficile pour lui. Alors ils se content de taper sur le bouton des pattes alors que je fais tout le reste. Puis après 5min il retourne jouer à Angry Birds. Je ne peux pas conseiller ce jeu, même à une Madame qui collectionne les chats. Pour 10$ c’est un peu de la frime. La preuve est que hormis un fou qui à mit 40h dans le jeu sur Steam, la plupart des critiques ont moins de 2h et semble tous avoir arrêter de jouer. Allez écouter 10 minutes de Nian Cat à la place.

Les Assiettes, une fois cassées, disparaissent. Il n'y a donc aucune satisfaction de regarde le bordel que l'on a créer.

Les Assiettes, une fois cassées, disparaissent. Il n’y a donc aucune satisfaction de regarder le bordel que l’on a créer.

Points forts :

  • Les bonus qui rendent le jeu un peu fou en enlevant la gravité, ou le « Force Field » et les lumières disco. Mais ce n’est pas assez.

Points faibles :

  • Il n’y a pas assez à faire, pas assez de diversité
  • Jouer et rejouer la même chose sans arrêt pour débloquer des chats et de niveaux tous pareil.
  • Graphisme moins que passable. Les chatons ne sont même pas très mignons.
  • Aucune destruction, tous semblent être fait en mousse.
  • Musique et sons moches.

Disponible sur Steam.

-Eric Chamberland

Twitter @chambee

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s