(Test FG – Jeux vidéo) Submerged

 
Oui mais…. Quelqu’un vous a surement déjà dit cette petite expression qui est très souvent déplaisante car il ne vous donne pas exactement l’heure juste sur un sujet X. Aujourd’hui, je vous écrirai exactement ces mots à propos du dernier titre de Uppercut Games : Submerged. Un jeu dans la même veine que Journey ou bien Brothers mais ….

sub1

Vous incarner Miku, une jeune fille qui arrive au beau milieu d’une ville submergée accompagnée de son jeune frère gravement blessé Taku. Pourquoi arrivent ils ainsi seuls et laissés à eux-mêmes dans cet environnement abandonné? Pourquoi Taku est-il blessé? Pourquoi la ville est-elle submergée? Nous en n’avons aucune idée mais tout au long de l’aventure, l’histoire s’écrira et une histoire triste et touchante vous sera tranquillement dévoilée.

sub6

Aucune arme dans ce jeu, aucun ennemi non plus, même la mort est impossible, et aucun bouton d’action nécessaire pour le personnage principal. Le jeu se veut avant tout un jeu d’exploration où la découverte est au cœur de tout. Le but est donc de parcourir cette ville submergée pour récupérer des vivres, des bandages, de l’eau et bien d’autres choses pour aider votre jeune frère à guérir. Pour accomplir cela, vous utiliserez le même bateau avec lequel vous êtes arrivés au début du jeu et ainsi il vous sera possible de naviguer au travers des immeubles à moitié englouti et d’y trouver un endroit pour y accoster votre bateau. Une longue vue vous permettra d’observer les environs, d’y découvrir des hiéroglyphes vous permettant de reconstituer l’histoire de la ville et de ces étranges habitants, mais aussi d’y détecter les boites de secours contenant les vivres nécessaires à la survie de Taku.

sub7

Bien entendu, il vous faut un petit défi et ces nombreuses boîtes se retrouvent toujours au sommet d’un édifice difficile d’accès. Miku devra donc escalader les lianes de fleurs au mur, s’accrocher aux parois, monter sur les gouttières et trouver les chemins d’accès jusqu’à ces boites. Ce qui au départ semble être une bonne idée devient rapidement lassant et d’une lenteur incroyable. Miku ne peut pas sauter ne serait-ce qu’une simple crevasse d’un pied, elle n’obtiendra non plus aucune autres habiletés pour s’aider lors de son périple. Vous ferez des centaines de fois les mêmes actions et le seul défi sera de trouver le chemin parfois bien camouflé pour monter jusqu’au sommet. Un choix un peu étrange de conception ou bien sommes-nous donc trop habitués à gagner de nouvelles habiletés avec les jeux des dernières années? La montée de chacun des édifices se ressemblent également beaucoup trop dû à l’absence de nouveaux obstacles. La découverte de chacune des boîtes se fait aléatoirement en explorant la carte et le niveau de difficulté des montés se veut donc très aléatoire allant de chemin plus long à plus court ou bien de plus complexe à trop facile après s’être tapé une montée plus difficile.

sub4

Visuellement et du coté de l’ambiance, Submerged se caractérise de plusieurs façons. D’un côté, il bénéficie d’une trame sonore qui nous berce du début jusqu’à la fin et qui nous embarque dans cette histoire triste et émouvante; de l’autre côté, le visuel nous ramène un peu trop en arrière et nous rappelle presque les premiers jeux de la Xbox 360. Pourtant, les décors auraient pu être dans les plus somptueux de la Xbox One et le potentiel était réellement présent, mais une qualité des textures pour le moins médiocre vient complètement détruire ces décors somptueux. J’ai eu souvent l’impression de jouer à un jeu incomplet visuellement. Le fait de rester également toujours dans la même carte, donc le même village englouti, n’aide aucunement la cause.

Sub3

Submerged doit être pris comme un jeu que l’on fait à petite dose, un jeu qui nous permet de relaxer avant d’aller se coucher. Il doit se prendre comme un bon livre, assis bien confortablement avec un verre de vin et on se doit de s’y laisser aller malgré les nombreuses imperfections. Un jeu qui aurait pu être un chef-d’œuvre dans mon livre à moi et qui m’a donner les mêmes sentiments ou presque que Journey… Mais…..

6.5/10

Twitter : @JackGerms

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s