(Test FG – Jeux vidéo) Gears Of War: Ultimate Edition

 
Faire du neuf avec du vieux! Ma grand-mère était la spécialiste : préparer un potage avec des légumes presque pourris, faire une nouvelle paire de pantoufles avec plusieurs autres paires usées. Chaque fois, on aurait dit que tout était neuf à 100%. On savait bien que non, mais était-ce moins bon ou intéressant? Pas du tout! C’est exactement ce que les gens de Microsoft ont réussi à faire avec l’édition Ultimate de Gears of War : Du neuf avec du vieux!

Il est de retour non pas dans une suite mais bien une réédition Haute définition pour la Xbox One et il se nomme : Marcus Fenix. L’histoire reste bien évidemment la même : les locustes enfouis sous les entrailles de la planète Sera commencent à gagner la surface depuis déjà quelques temps et oblige la Coalition des gouvernements unis à agir rapidement pour tenter l’élimination de ces bêtes féroces. Cette guerre entrainant la destruction de la planète telle que les humains la connaissent et faisant appel à l’escouade Delta de Fenix, celui-ci nouvellement sorti de prison.

Courtyard-XboxOne-jpg

La plupart des rééditions de jeux le sont uniquement graphiquement et c’est aussi le cas pour celle-ci : aucun changement au niveau du gameplay et je dois avouer que c’est la partie qui m’a le plus déçu. Non pas que je n’ai pas aimé mais disons plutôt que déjà plusieurs années se sont écoulées depuis la sortis de Gears Of War et que les innovations mise en place lors de la sortie sont un peu plus communes maintenant dans la plupart des jeux de tir à la 1ère personne. On ramène donc le système de couverture derrière les murs, murailles, bloc de bétons, le tir à l’aveugle ainsi que la possibilité de passer d’une couverture à un autre d’un seul bouton, toutes des caractéristiques qui ont à l’époque su différencier Gears du lot de ce style de jeu. Ce qui était une innovation nous paraît maintenant peut-être un peu trop désuet, bref dans mon cas.
gears3
Le système de visée m’a aussi mis en colère plusieurs fois… Aucune mire n’est disponible lorsque nous somme en mode déplacement, il nous est donc impossible de savoir où nous allons tirer lorsque nous décidons de viser à l’aide de la gâchette gauche. Il nous faut donc être approximatif et cela m’a fait mourir plus d’une fois lors de combats un peu trop intense ou lorsque j’étais tout simplement en mode couverture à essayer de tirer un ennemi au loin.
gears2
De plus, nous avons affaire ici (et je dois avouer que je ne me souvenais pas de cela) d’un jeu qui utilise toujours la même routine. C’est-à-dire d’avancer, rencontrer une vague ennemi, avancer, rencontrer un autre vague ennemi, avancer, rencontrer encore une autre vague ennemi et ainsi de suite. Un peu trop prévisible non? Mais l’histoire m’a par contre accroché dès le départ et je voulais vraiment savoir où tout cela allait nous mener. Marcus fenix ayant son caractère fort, il nous est facile de tomber accroché au personnage.
Par contre, la réédition graphique du titre est ici un exemple pour tous les développeurs qui pensent peut-être amener l’un de leurs anciens titres sur une console nouvelle génération. Microsoft Studios a su faire d’un titre qui était à l’époque pratiquement une démo technique pour la Xbox 360 l’un des plus beaux titres pour la Xbox One. Chacune des parties du monde de Sera est maintenant si détaillée qu’il m’est arrivé de m’arrêter quelques instants simplement pour admirer le travail du studio. C’est sans contredit l’une des plus belles réussites graphiques au niveau de la réédition des dernières années.

Canals-XboxOne-jpg

Gears Of War Ultimate Édition nous offre la possibilité de jouer le jeu en mode Coop ou bien entendu en mode en ligne où jusqu’à trois autres joueurs pourront se joindre à nous pour compléter les scénarios. Plusieurs modes en ligne sont aussi disponibles pour vous faire passer plusieurs heures supplémentaires sur le titre.
Marcus2_XboxOne
Est-ce que nous pouvons faire du neuf avec du vieux? La réponse est malheureusement non car il reste toujours un petit arrière-goût ou une qualité douteuse derrière la couche de neuf apposée. Mais je peux quand même vous assurer que Gears Of War Ultimate Édition, malgré ses défauts du passé est un jeu encore actuel qui saura vous tenir en haleine durant une quinzaine d’heures. Un must surtout pour les joueurs qui veulent découvrir cette série.
8.0/10
Twitter : @JackGerms