(Test FG – Jeux vidéo) Need For Speed

 
Je m’en souviens comme si c’était hier : mon frère et moi étions au club vidéo du coin à regarder chaque derrière de pochette des jeux de Super Nintendo pour savoir lequel nous allions louer, quand soudain une pochette est venue nous éblouir au loin, celle de Need For Speed sur 3DO. Trente minutes plus tard, nous étions là à installer ce nouveau système de jeu dans le salon, nous avions déboursé les quelques vingtaines de dollars pour louer la console et Need For Speed. Des graphiques sensationnels, je me rappelle avoir dit à mon frère que le jeu était d’un réalisme incroyable. Maintenant, j’en ris bien haut et fort. Une vingtaine d’années plus tard, la série existe toujours et voilà que Ghost Games et EA nous pondent un reboot. A t-il eu le même effet sur moi que dans le passé ?

image_0_img

Bourré de clichés

L’histoire de Need For Speed est incongrue. En fait, après plusieurs heures de jeux, je ne sais réellement pas ce que je fais à Ventura Bay à part courser, drifter, me sauver de la police et aller rejoindre des amis pour chiller et qui me parle dans un langage peut-être trop cool pour un vieux de 35 ans comme moi, car je n’ai pas suivi la moitié de leur conversation. Séquence qui soit dit en passant sont fait de vrais vidéos filmés avec des acteurs probablement sous-payés à cause de leur performance affreuse. Il faut dire que le doublage laisse légèrement à désirer aussi. Par contre, le choix du studio d’opter pour ce style m’a plutôt plu et m’a fait m’ennuyer des vieux jeux utilisant cette technique, mais la prochaine fois, j’espère que le studio y engagera des acteurs de talents et utilisera cette technique pour apporter une histoire qui se tient et qui est surtout beaucoup plus intéressante que tous les clichés que l’on nous sert ici, c’est-à-dire : chiller, boire des Monsters à chacune des séquences vidéo, l’utilisation abusive du mot Hashtag, les accolades aux dix secondes entre les personnages et j’en passe.

Chacun de ces personnages représentent un style de course en particulier, que ce soit le drift, le contre-la-montre ou bien la fuite contre la police, ceux-ci vous appelleront sans cesse sur votre cellulaire et ce, même en plein milieu de course (ce qui est réellement déconcentrant), pour vous proposer des challenges et défis. Leur icones respectifs de couleurs apparaîtront donc sur la carte interactive vous proposant un itinéraire ou bien simplement de vous téléporter jusqu’à la prochaine étape. Ces personnages représentent aussi les stéréotypes des coureurs de rue et sont représentés dans vos statistiques personnelles après plusieurs courses. C’est ainsi que j’ai pu savoir que je ressemblais au style de Spike, ce coureur rapide, alors que d’autres joueurs peuvent pencher plus du côté de Manu, ce drifteur de style et ainsi de suite pour chacun des personnages.

53fe02a704e540eadf06543662fa832a5c3a0f5d_png__0x1500_q85

Merci à la personnalisation      

Il n’y a pas tant de véhicule dans ce nouveau NFS . Il y a bien sûr des classiques comme les Porsche, les Subaru Impreza ou bien encore les Ford Focus mais il y a tout au plus une vingtaine de véhicules. Par contre, la personnalisation de ceux-ci est étoffée et il y a beaucoup de pièces à acheter, trouver et gagner car chacune des épreuves réussies vous donnera de nouvelles pièces directement livrées au garage. Il y a donc plusieurs combinaisons possibles pour améliorer votre véhicule mais aussi pour personnaliser sa conduite. Vous pourrez donc opter pour le côté Drift ou bien celui de l’adhérence au sol. La carrosserie peut aussi être personnalisée mais plusieurs parties peuvent l’être seulement après que votre niveau soit plus haut. Drôle de choix pour un jeu de course que de bloquer certaines personnalisations. Je peux comprendre lorsque ce sont des costumes pour notre personnage mais ici il s’agit d’une voiture. Mais une fois le tout débloqué, il vous sera possible de changer la totalité de l’aspect de votre véhicule ainsi que la couleur. Le tout se débloquera grâce à la réputation gagnée lors de vos courses qui fera monter votre niveau après avoir accumuler certains points, un système déjà repris dans un certain autre jeu de course de loin meilleur.

image_52_adaptive_930_high

Le comportement de notre véhicule peut différer beaucoup d’une configuration à l’autre et il m’a fallu un peu trop de temps pour le comprendre. Vous voyez je ne suis pas un très grand mécanicien et pour moi une voiture reste une voiture. Mais c’est après m’être dit que les contrôles de ce NFS étaient beaucoup trop embêtants pour réussir à faire du drift que j’ai décidé de changer la configuration de mon bolide. Une course plus tard, mon opinion avait complètement changé et je réussissais enfin à contrôler mes dérapages en courbe comme un vrai pilote de rue. N’hésitez donc pas à changer et essayer des paramètres différents pour avoir un meilleur contrôle.

maxresdefault3

Beau mais…

Visuellement, on ne peut pas dire que Ghost Games n’y a pas mis le paquet. Le jeu est tout simplement splendide, les effets d’eau mouillé sur l’asphalte m’ont honnêtement épaté, les véhicules sont fidèles et les environnements à la hauteur de ce que nos consoles peuvent faire. Par contre, on ne peut pas en dire autant du côté du taux d’images secondes qui subit des ralentissements régulièrement jusqu’à nous faire rater un virage ou bien un dépassement à cause de l’image qui a figé. Inacceptable dans un jeu où la vitesse et la précision des contrôles est un enjeu majeur. Je me demande encore après analyse pourquoi des ralentissements de la sorte arrivent. Est-ce un manque de contrôle de qualité, un manque de temps du côté du développeur ou simplement un manque d’expérience ?

Need-for-Speed-6

J’ai aussi accusé le serveur du jeu d’être le méchant de l’histoire car bien entendu le jeu vous permettra de former votre crew (ah tient, ça aussi c’est dans un autre jeu bien meilleur) et de courser entre amis ou bien avec des individus qui envahiront votre partie car le jeu vous forcera à être toujours connecté. Un autre choix très douteux qui de plus ne nous donne pas l’option d’empêcher les autres joueurs de venir dans notre partie alors que nous ne les avons même pas invités. D’ailleurs, à part me faire des faces à faces à l’occasion en plein milieu de course, ces joueurs ne servent strictement à rien.

need_for_speed_e3_2015-2

En résumé

Le jeu m’a apporté du plaisir, ça je ne peux pas le nier. Les courses sont enlevantes, rapides et le drift, une fois maîtrisé, vous permet de vous surpasser à chaque course. L’ajout de séquence vidéo était une excellente idée mais qui n’a malheureusement pas été bien exécuté et qui n’a rien apporté à l’histoire déjà sans saveur. Le grand nombre de personnalisation a aidé à faire oublier le peu de véhicules disponibles, mais les ralentissements du jeu viennent mettre le clou au cercueil pour un titre qui avait pourtant un bon potentiel. Une location tout au plus dans ce mois de novembre des plus chargés en titre de plus grande qualité.

5.5/10

@jackgerms

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s