MISE À JOUR (Test FG – Jeux vidéo) Warhammer 40,000: Eternal Crusade (Alpha)

J’ai eu le privilège d’accéder à la Bêta de Warhammer 40 000 Eternal Crusade, un jeu qui a un développement avec lequel on peut faire plusieurs parallèles avec l’histoire de Warhammer : une guerre constante, remplie de petites victoires et de grosses défaites.

MISE À JOUR (24 février) Cela fait maintenant plus de deux semaines que je joue avec le jeu et certaines choses ont changées. Je crois qu’il est bon de vous informer des changements et qu’il est juste pour le développeur de mentionner le bon travail accomplit jusqu’à maintenant. Les problèmes d’affichage d’images par seconde est réglé, du moins, on est au dessus des 30fps (45-50) et cela semble le cas pour les cartes AMD aussi. Une nouvelle arme anti-char, le Melta Gun et une nouvelle carte: Torias Refinery. Le jeu ne consiste toujours que de la partie combat, les composantes MMO sont toujours à venir. Si la nouvelle carte amène un changement visuel intéressant, il en reste que on a peu une impression de déjà vue. On meurt toujours aussi vite, mais au moins le jeu est plus fluide alors la frustration dû au contrôles douteux et au fps anémique est disparue.  Le développeur offre énormément d’information sur sont fils d’actualité Steam et les « investisseurs » ne sont pas laissés dans le noir avec des nouvelles presque quotidienne. Mes doutes quand à la capacité de l’équipe de livrer un jeu (complet ou non) malgré des départs dans l’équipe se dissipent un peu. Bravo pour les efforts, mais il reste beaucoup à faire pour arriver au produit promis.

Si je n’ai jamais eu le courage de me lancer dans l’investissement qu’est le jeu de table Warhammer 40K, j’ai par contre joué à presque toute les itérations vidéoludiques de la fameuse série de Games Workshop. Ces derniers ont décidé qu’ils allaient inonder le marché de jeu vidéo en donnant la licence à plusieurs studios simultanément. On a donc eu droit à plusieurs jeux dans les dernières années : SpaceHulk Ascension, Dawn of War II, Vermintide, Space Marines etc. Certains sont de belles réussites, d’autres n’ont pas remplis leur potentiel. Si j’étais excité par l’annonce d’un MMORPG ouvert à la troisième personne dans cet univers du 41e siècle, je n’avais pas vraiment suivi le développement et je me suis donc trouvé ravi de recevoir un code pour le bêta.

warhammer EC 1

Un élévateur qui disparait dans le plancher.

Les choses se gâche rapidement par contre dès le premier écran de menu : Pas d’Orques, pas d’Eldar ? En effet à ce stade-ci, il semblerait qu’il ne soit possible d’incarner que des Spaces Marines (Ultramarines, Chaos, etc.). Il y a plusieurs choix et quelques classes certes, mais au point de vue de la jouabilité seule les armes feront la différence. Les descriptions des factions de Space Marines ou des Marines du Chaos ne donnent aucune indication sur quel est leur spécialité, ou s’il y a des bonus attachés à l’une ou l’autre. Même les Blood Angels que l’on décrit comme des adeptes des armes au plasma, nous donne le choix des mêmes armes que tous les autres clans. On choisit un peu basé sur l’idéologie de base de chaque clan. On se dit que ce n’est pas si grave puisque le choix philosophique va probablement nous mettre en lien avec d’autre combattant du même clan et que c’est probablement à la longue dans le MMO que cela va faire une différence. Bref la différence sera la couleur de votre armure et votre arme.

Textures décevantes... en ce moment.

Textures décevantes… en ce moment.

Un petit tour dans la section Instruction, on y apprend qu’il y a deux (2) oui j’ai bien dit deux modes de jeu seulement : Domination et Forteresse. C’est mince, surtout que les deux modes sont identiques, c’est-à-dire : dans Domination, on peut capturer les points dans n’importe quel ordre, alors que dans Forteresses il est nécessaire de les capturer en ordre de A à D. WOW. On nous explique aussi comment le déploiement sur le terrain est fait au travers de ses points ou de certains véhicules (comme Battlefield). Parlant de véhicule, il n’y a que deux types disponibles, le char d’assaut et le transport de troupes et comme dans Battlefield, il est nécessaire d’avoir plusieurs opérateurs afin de bouger et de tirer en même temps, à moins de changer de position dans le véhicule, ce qui nous rend vulnérables. Pour avoir plus de choix, on se tourne donc du côté des classes. Ici encore beaucoup de déjà vu pour les vétérans du jeu en ligne. Tactical et Traitor sont relativement similaires avec comme arme le Bolter et une épée, et ils sont la seule classe qui peut prendre des points de contrôle. Assaut et Raptor sont équipés de sac à dos volant et nous permette de s’envoler et de faire des attaques en plongeant sur l’adversaire. L’Apothicaire et le médecin de l’univers Warhammer. Les Devastator et Havoc sont les grosses unités lentes, mais blindées. Finalement le Sorcier utilise la magie pour aider son équipe ou lancer des sorts sur ses adversaires.

Sans Tutoriel, il est difficile d'apprendre les subtilités du combat corps à corps.

Sans Tutoriel, il est difficile d’apprendre les subtilités du combat corps à corps.

Oublier les menus et les options graphiques, autres que les contrôles de volumes il n’est pas possible de rien changer, tout changement au graphisme doit se faire dans un fichier .ini qui nécessite de redémarrer le jeu à chaque fois, mais j’y reviendrait plus tard.

Équipé de toute cette information il est temps de plonger dans l’action. Impossible de choisir le mode de jeu à l’heure actuelle et il n’y a que trois cartes en rotation. Si vous n’étiez pas déçu jusqu’à maintenant, la gifle va être solide. Le jeu ouvre dans une arène de combat de grandeur respectable, mais dont la qualité des textures provient de l’ère de Quake 2 ou 3. On se lance donc à l’assaut des points contrôlé par l’ennemi en criant notre dévotion à l’empereur, car après tout, c’est la seule chose qui compte dans Warhammer non ? OK les textures sont passables, je peux vivre avec ça dans un bêta. Il y a du « Lag » durant la partie, OK on est là pour tester les serveurs. Par contre, ce que je ne peux pas faire, c’est jouer avec un rafraichissement en dessous des 30 images secondes et ce même avec les options vidéos au minimum. N’importe quel changement au fichier .ini rend le jeu flou et horrible sans changer aucune performance vidéo. Pire, les propriétaires de cartes AMD rapportent une incapacité de jouer due à un FPS en dessous des 20 images secondes. Le développeur est conscient du problème et promet un correctif.

Le combat ressemble à n’importe quel autre « shooteur » en ligne et on se demande ce qui est arrivé au MMORPG à monde ouvert dont on avait entendu parler en 2013…

Le choix de rendre la vision flou lors de notre mort, est discutable puisque que on ne sait pas si l’on rampe vers quelqu'un de notre équipe, ou un ennemi, ou un mur.

Le choix de rendre la vision flou lors de notre mort, est discutable puisque que on ne sait pas si l’on rampe vers quelqu’un de notre équipe, ou un ennemi, ou un mur.

1ere INTERLUDE

Après cinq heures de jeu à me demander pourquoi je n’étais pas en train de jouer à Titanfall, et avec de sérieux soupçons quant au développement du jeu, je prends une pause pour remettre mes yeux à leur point focal normal. Une courte lecture sur les forums du jeu, ainsi que Steam et Reddit, m’apprend que le jeu a eu des débuts difficiles et que c’est loin d’être fini. Tout d’abord le mode de financement qui s’appuie sur la prévente (le développeur prend soin de dire partout que ce n’est pas du financement social.) car Games Workshop refuse d’associer sa marque à Kickstater, bon pour eux, mais à ce point-ci ça aiderait peut-être d’injecter un peu de ressources. Vient ensuite une longue liste de choses qui ont dû être enlevées. La plus remarquable étant que le jeu n’est plus un MMORPG dans un monde persistant. Pour ajouter au malheur, une grosse partie de l’équipe sénior a quitté le navire dernièrement incluant le designer en chef.

réussir à prendre un canon ou un véhicule peut sembler intéressant, malheureusement la majorité des combats se passe à l'intérieur des salles où sont installé les points de contrôle.

Réussir à prendre un canon ou un véhicule peut sembler intéressant, malheureusement la majorité des combats se passe à l’intérieur des salles où sont installé les points de contrôle.

2e INTERLUDE

Retour sur les forums et discussion dans le jeu avec d’autres joueurs pour se rendre compte que tous partagent mes critiques à l’endroit du jeu, à la seule différence que tous étant des « investisseurs » et des mordus de la licence Warhammer, ils sont prêts à attendre et donner la chance au créateur. De plus c’est le seul jeu de tir en ligne qui leur permet de jouer dans leur univers préféré. Il n’y a qu’à écouter les joueurs lancer des phrases issues de l’univers Warhammer durant une partie pour comprendre à quel point ils sont imbibés de ce monde.

1er RETOUR AU JEU

Le retour au jeu après cette dose de réalité est encore plus pénible, parce que je n’éprouve pas beaucoup de plaisir à jouer, moi qui aime tant cet univers. Je me dis alors que ça doit être mes souvenirs des jeux de la série qui sont plus roses que la réalité.

Ne pas avoir la possibilité de changer la vue d'épaule pour voir du coté gauche, est une autre frustration dans la jouabilité.

Ne pas avoir la possibilité de changer la vue d’épaule pour voir du coté gauche, est une autre frustration dans la jouabilité.

3e INTERLUDE

Dans laquelle je réinstalle TOUS les jeux de la série dont je dispose (Space Marines, Spacehulk, Dawn of War 1 et 2 et tous les DLC). Si Space Marines avait réussi à recréer ce que l’on imagine du gros soldat en armure pesante qui défonce tout sur son passage, seuls les déplacements semblent être corrects dans Eternal Crusade. Si la série Dawn Of War nous avait donné une bonne idée de l’ampleur et de la férocité des combats de l’univers Warhammer, seule la grandeur des cartes semble être au niveau, puisque le peu de joueurs et les multiples racoins de Eternal Crusade nous donnent l’impression que tout est vide et que toute l’action se situe autour du même point de contrôle. Même si Spacehulk est une torture de difficulté et de frustration, au moins il y avait la joie de survivre à une mission et la possibilité de personnaliser ses personnages.

Tout n'est pas mauvais dans la vie d'un Space Marines, au moins le ciel est joli.

Tout n’est pas mauvais dans la vie d’un Space Marines, au moins le ciel est joli.

2e RETOUR AU JEU (et conclusion)

À ce moment précis, il n’y a rien dans Warhammer Eternal Crusade pour un joueur qui n’est pas un mordu de la série et qui veut absolument jouer un shooter basé sur cette série. Ces mots ne viennent même pas de moi, je ne fais que traduire la plupart des commentaires des autres joueurs. Ce qui sauve le jeu pour l’instant est l’incroyable effort de coopération que certains joueurs démontrent dans les échanges vocaux. Pour le reste, il faut espérer que le développeur va polir ce qu’il a sous la main et nous donner des Orques… et un prix réduit.

Points forts :

  • L’univers Warhammer riche en mythe et avec son style graphique unique.
  • Une équipe dévouée, qui est en lien avec sa communauté et qui démontre un dévouement digne d’un Space Marines malgré tout.
  • Me faire rejouer à tout les merveilleux jeu de la série Warhammer, qui sont tous encore très bon.

Points faibles :

  • Un jeu réduit de beaucoup par rapport au projet initial.
  • Le graphisme qui ne compétition pas avec les autres Shooter sur le marché.
  • Banque de son et de voix limités.
  • Lag de serveur et image par secondes.
  • Design des cartes avec plusieurs coins vides et salles sans issues. Temps de retour dans la zone de combat très court.

-Eric Chamberland

Twitter @chambee

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s